Achat immobilier en nue-propriété : mode d’emploi

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Nombreux sont les acheteurs qui se tournent aujourd’hui vers l’immobilier neuf. Pour profiter de ses avantages : norme thermique, confort, charges peu élevées… Et s’il existe bien des manières d’acquérir un logement, l’achat en nue-propriété est souvent méconnu des Français. Dans tous les cas, il vous faut étudier les mécanismes de ce dernier et faire des recherches sur le marché local dans lequel vous investissez.

La nue-propriété et ses avantages


Dans le cadre d’un bien immobilier il faut distinguer deux usages : La propriété et son usufruit. La propriété est simplement le fait de posséder le bien quand l’usufruit est le fait de jouir de l’usage de celui-ci. Les deux vont souvent de paire mais pas toujours.


C’est le cas pour les viagers par exemple : le propriétaire confie l’usage du bien, donc l’usufruit, au vendeur initial.


Cela est également valable dans le cas de la nue-propriété : l’acheteur possède le bien mais ne jouit pas de son exploitation qui est confiée à un tiers bailleur.


Mais quel est l’intérêt ? Pouvoir acheter un bien pour 50 à 70% de sa valeur ! C’est ce que l’on appelle un démembrement de bien entre l’usufruit et la propriété. Cet usufruit est accordé à un tiers pendant une durée spécifiée via un contrat de vente. Au terme de cette période, le propriétaire récupère l’ensemble du bien en pleine propriété. Il pourra donc choisir de le revendre, de le relouer ou même de l’habiter.


Les termes étant assez techniques, pour résumer simplement : la nue-propriété est le fait de posséder un bien mais d’en confier la gestion à un tiers pendant une période donnée. L’avantage est le coût réduit d’acquisition du « dit » bien.


Dernier avantage et pas des moindres, ce genre de bien profite d’allégements non négligeables sur la fiscalité de l’acquisition et de la vente.

Les points de vigilance de l’achat en nue-propriété


La première limite est que vous n’aurez pas de droit sur ce bien pendant une vingtaine d’année. Aussi vous ne percevrez aucun revenu généré par ce dernier, aucune rente locative donc.
Autre point de vigilance, ce sont très souvent des fonds spécialisés qui utilisent ce genre de montage pour profiter de l’usufruit d’un bien. Il vous faudra donc étudier le marché immobilier local pour vous assurer que le prix est juste et que la société qui investi avec vous n’est pas trop gourmande sur ses marges.


En conclusion, étudiez bien votre marché et assurez-vous que vous n’aurez pas besoin des liquidités liés à ce logement pendant une longue période.


Si l’achat en nue-propriété permet de se constituer un patrimoine immobilier à long terme et à moindre coût, il est essentiel de s’assurer de sa capacité d’endettement et de ses besoins en liquidité à court terme.


En effet, vous ne percevrez aucun revenu lié à l’achat, même si vous payez un crédit mensuellement. Sa fiscalité allégée est également un paramètre très intéressant à prendre en compte.


Avez-vous déjà procédé à un achat immobilier en nue-propriété ? Ou à l’inverse êtes-vous en possession de l’usufruit d’un bien sans être propriétaire de celui-ci ? On attend vos commentaires !

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers