Étudiants, profitez d’une aide à la mobilité à la rentrée

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Cette année, le gouvernement tend la main en direction des étudiants. Une aide à la mobilité sera mise en place dès la rentrée universitaire 2017-2018. Accordée sous conditions, elle est réservée aux étudiants qui entrent en Master. L’aide à la recherche du premier emploi (ARPE) est également reconduite. Explications.

Une aide à la mobilité de 1 000 euros


Si vous vous inscrivez pour la première fois en Master 1 à la rentrée 2017-2018, vous pouvez peut-être prétendre à la nouvelle aide à la mobilité proposée par le gouvernement. D’un montant de 1 000 euros, elle est cependant réservée aux étudiants boursiers déjà titulaires d’une licence.


Pour en bénéficier, vous devez partir étudier dans une autre académie que celle d’obtention de votre licence.


L’aide à la mobilité est également destinée à ceux qui profitent actuellement de l’allocation dédiée aux étudiants en difficulté.

Pourquoi une aide à la mobilité cette année ?


Ce coup de pouce a été décidé par le gouvernement et plus spécialement par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal. Elle a pour but évident d’encourager les étudiants à être géographiquement mobiles, notamment pour faciliter la parfois difficile recherche de logements.


Pour profiter de cette aide, il suffira aux étudiants de réaliser leur demande en ligne dès le 23 août prochain. Si toutes les conditions sont réunies, l’aide à la mobilité sera versée le mois suivant la validation du dossier.

Un coup de pouce pour le premier emploi


Les étudiants ne seront pas les seuls à profiter d’une aide à la rentrée. L’aide à la recherche du premier emploi (ARPE) est en effet prolongée cette année encore. D’un montant variable compris entre 150 et 550 euros par mois, elle « vise à accompagner financièrement la période d'insertion professionnelle, qui sépare la sortie des études et l'accès au premier emploi », explique le ministère.


Dans les faits, les jeunes diplômés, les apprentis aux faibles ressources ou encore les anciens boursiers peuvent toucher cette aide pendant quatre mois. Son montant varie entre 150 et 550 euros par mois pour les diplômés de l’enseignement supérieur et il est de 300 euros par mois pour des diplômés de l’enseignement supérieur par apprentissage. Un vrai coup de pouce !


Vous souhaitez profiter de cette aide ? Il vous suffit d’en faire la demande quatre mois maximum après l’obtention de votre diplôme.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers