Crédit immobilier : faut-il souscrire une garantie perte d’emploi ou pas ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Lors de la souscription d’un crédit immobilier, la garantie perte d’emploi est systématiquement proposée. Malgré le caractère automatique de sa présentation, elle reste facultative et n’est pas pertinente pour tous les acquéreurs. On vous explique son fonctionnement. 

La garantie perte d’emploi n’a rien d’obligatoire


Contrairement à la garantie décès, perte totale et irréversible d’autonomie, la garantie perte d’emploi reste facultative lors de la signature d’un emprunt immobilier. Pour autant, le banquier ne manquera pas de la proposer à son client sous sa dénomination première ou sous le nom d’assurance chômage.


Concrètement, elle vise à faire face à une situation de chômage dans la vie de l’emprunteur. Elle assure que les échéances du prêt seront payées en cas de difficulté. Mais dans les faits, sa mise en œuvre est soumise à de nombreuses conditions.

Les prérequis pour profiter de la garantie perte d’emploi


Pour bénéficier de l’assurance chômage, un particulier doit :


• Être salarié en CDI depuis au moins six mois à un an en fonction des banques
• Bénéficier de l’allocation chômage


Autant dire qu’un emprunteur en CDD, indépendant ou encore intérimaire n’a aucun intérêt à payer une garantie perte d’emploi tous les mois.


Pour résumer, l’assurance chômage n’assume les mensualités du crédit dans le cas :


• D’une préretraite
• D’une démission
• D’une rupture conventionnelle
• D’un chômage partiel
• D’une période d’essai

Une garantie perte d’emploi très limitée


En plus du respect de ces indispensables conditions, l’assurance chômage ne couvre pas :


• Les personnes de plus de 60 à 65 ans en fonction des établissements
• Le délai de carence allant de 6 à 12 mois
• Le délai de franchise allant de 3 à 9 mois
• L’indemnisation est possible sur une période de 36 à 48 mois, pas au-delà


Bon à savoir : la garantie perte d’emploi ne couvre généralement pas la totalité de la mensualité du crédit immobilier. Elle prend le relais sur un montant variable, compris entre 30 et 80% de cette dernière. Il arrive, dans de très rares cas, que l’assurance prenne en charge 100% de la mensualité.

Combien coûte la garantie perte d’emploi ?


Un particulier doit vraiment réfléchir au réel intérêt de l’assurance chômage dans son cas propre. Elle représente en effet un coût élevé compris entre 0,10 et 0,70% du montant global emprunté. Un pourcentage qui s’additionne avec celui de la garantie obligatoire. Logiquement, moins le montant payé tous les mois est élevé, moins la prise en charge est importante en cas de problème.
Il est donc vivement recommandé d’étudier la pertinence de la garantie perte d’emploi avec son banquier, son courtier, son conseiller immobilier…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers