Impôts : Mode d’emploi pour déclarer son investissement immobilier neuf

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

En 2016, vous avez fait le choix judicieux de réaliser un investissement immobilier neuf. Et voici l’heure de le notifier et d’en récolter les avantages en remplissant votre déclaration d’impôts. Qu’à cela ne tienne, dès cette année, vous serez un as de l’imposition et de la défiscalisation !

N’oubliez pas de déclarer vos impôts


Vous avez reçu dans votre boîte aux lettres votre déclaration d’impôts relative à vos revenus 2016. Vous avez jusqu’à début juin pour la compléter et ne rien oublier. Et vous le savez sûrement, votre investissement immobilier neuf peut considérablement réduire le montant à payer. On vous explique comment déclarer votre placement en fonction du type d’investissement réalisé.

Déclarer un investissement immobilier neuf en loi Pinel


La loi Pinel est LE dispositif de défiscalisation préféré des investisseurs dans le neuf. Il permet de profiter d’une réduction d’impôts de 12, 18 ou 21% en fonction de la durée de location obligatoire choisie (6, 9 ou 12 ans). Le montant du dégrèvement est calculé sur un maximum de 300 000 euros. Il peut donc atteindre les 63 000 euros.


Si vous avez réalisé un investissement en loi Pinel en 2016, vous devez le déclarer dans les cases QA à QH sur l’imprimé 2042 C.

Déclarer un investissement immobilier neuf en Censi-Bouvard


En 2016, vous avez peut-être fait le choix d’investir dans une résidence de services (résidence étudiante ou seniors) par le biais du dispositif Censi-Bouvard. Ce dernier permet de profiter d’un avantage fiscal de 11%. Comme pour la loi Pinel, la réduction d’impôts est calculée sur un maximum de 300 000 euros.


Si vous avez réalisé un investissement en Censi-Bouvard en 2016, vous devez le déclarer dans les cases H à PJ sur l’imprimé 2042 C.

Déclarer un investissement immobilier neuf en loi Scellier ou loi Duflot


Ces deux dispositifs étaient disponibles pour les investisseurs il y a quelques années. Ils ont aujourd’hui laissé leur place à la loi Pinel. Mais pour les investisseurs qui ont réalisé un investissement immobilier neuf grâce à l’une de ces deux lois de défiscalisation, les revenus sont à déclarer dans les cases F1 à LJ sur l’imprimé 2042 C pour la loi Scellier (normal ou social) et dans les cases GH et FK sur l’imprimé 2042 C pour la loi Duflot.

Déclarer un investissement immobilier en loi Malraux


En parlant de loi Malraux, nous sortons un peu du cadre de l’immobilier neuf. Ce dispositif est en effet disponible pour un investissement réalisé dans un secteur sauvegardé. Il s’agit donc de profiter d’une réduction d’impôts sur le montant des travaux engagés pour la restauration d’un logement. Une déduction fiscale qui peut grimper à 30% des dépenses réalisées. En échange, le propriétaire doit louer son bien pendant au moins 9 ans comme résidence principale.


Si vous avez réalisé un investissement immobilier en loi Malraux, vous devez le déclarer dans les cases RD et SX de l’imprimé 2042 C.

 

Source image : Le Particulier

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers