Démarchage abusif : l’ADEME vous explique comment réagir

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Comme des milliers de Français, vous avez peut-être été contacté par des sociétés se positionnant en expertes de la rénovation énergétique ou du diagnostic thermique. Par téléphone ou à domicile, il n’est pas toujours facile de repérer les entreprises honnêtes ou non. L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) met en garde contre le démarchage abusif et donne quelques conseils adaptés pour ne pas se faire avoir.

Conseil n°1 contre le démarchage abusif : pas d’accord sans réflexion


Pour vous convaincre de signer un devis, certaines démarches commerciales reposent sur la précipitation. Attention ! Signer sans réfléchir n’est jamais une bonne idée, même si vous êtes pressé. Une fois la présentation du commercial terminée, dites simplement que vous pourriez être intéressé mais que vous avez besoin d’un délai de réflexion. Mesurez ensuite l’intérêt de la proposition et sa réelle nécessité (les équipements sont-ils adaptés ? Les travaux répondent-ils à vos besoins ?)


En bref, ne signez rien le jour même, ne donnez pas votre accord après une simple conversation téléphonique ou une entrevue physique, ne payez rien le jour même et attendez qu’un délai de sept jours soit écoulé avant de vous lancer.


Bon à savoir : n’acceptez aucun devis qui aurait été antidaté car la période de rétractation (14 jours) est alors réduite.

Conseil n°2 contre le démarchage abusif : un devis précis


La prudence est de mise : demandez au professionnel un devis très précis qui mentionne tous les éléments permettant de profiter d’aides à la rénovation énergétique : date de la visite du logement, performances techniques des équipements, performances techniques des matériaux…


Ce devis réalisé, n’hésitez pas à le comparer avec d’autres professionnels de votre région.

Conseil n°3 contre le démarchage abusif : l’ADEME ne démarche pas !


Si un professionnel dit intervenir au nom de l’ADEME, il y a anguille sous roche ! L’Agence ne cautionne aucun démarchage, qu’il soit physique ou téléphonique. Des campagnes frauduleuses ont été recensées ces derniers temps. Restez très vigilants !


Bon à savoir : l’ADEME n’entre jamais en contact directement avec les particuliers. Elle passe par le réseau des Espaces Info Energie pour diffuser des conseils gratuits et neutres sur demande.

Conseil n°4 contre le démarchage abusif : un professionnel RGE


Les travaux de rénovation énergétiques ouvrent le droit à des aides financières (crédit d’impôt, éco PTZ, aides des collectivités territoriales, des fournisseurs d’énergie…). Mais pour en bénéficier, les particuliers doivent impérativement faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).


Après un démarchage, il est donc important de vérifier sur l’annuaire des professionnels RGE en ligne que l’artisan est qualifié. Il est également fortement conseillé de demander une copie de son certificat de qualification RGE. Il doit être certifié au moment de la réalisation des travaux. Ne signez pas le devis d’un professionnel affirmant que la certification est en cours.

Conseil n°5 contre le démarchage abusif : une rétractation rapide en cas de doute


Vous avez signé un devis mais vous avez des doutes ? Ne laissez pas de place à l’incertitude ! Après un démarchage physique ou téléphonique, vous avez 14 jours pour vous rétracter. Pour cela, envoyez le bordereau de rétractation et le contrat au professionnel ou, en l’absence de ce dernier, un courrier en recommandé avec accusé de réception.


Bon à savoir : Si le professionnel n’accepte pas votre rétractation, contactez rapidement la DDPP (Direction départementale de la Protection des Populations) pour déposer une plainte.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers