Investir dans l’immobilier neuf : 3 astuces à connaître absolument

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Choisir l’immobilier neuf pour investir est souvent gage de rentabilité, à condition de se poser les bonnes questions avant de se lancer. La prise en compte de certains éléments est en effet indispensable pour voir son placement rentabilisé rapidement. On vous donne trois conseils, trois astuces, pour qu’investir dans l’immobilier neuf devienne un jeu d’enfant.

Analyser la situation géographique du logement pour investir dans l’immobilier neuf


Plus que l’achat d’un logement, investir dans l’immobilier neuf c’est miser sur une ville et sur un quartier. L’investissement sera rentable si, et seulement si, le marché locatif est favorable. Un particulier qui souhaite acheter devrait donc systématiquement se rendre dans le secteur, observer son dynamisme, sa tranquillité, sa proximité avec les services, les commerces, les transports en commun… et se demander si lui-même aimerait vivre dans les environs. Le cadre de vie est absolument fondamental pour les futurs locataires.


Les futurs propriétaires-bailleurs peuvent également se renseigner auprès de la mairie quant aux projets d’aménagement à venir. Si certains peuvent engendrer des nuisances, d’autres seront porteurs pour le quartier. Le bien aura donc une plus grande propension à se valoriser.


Enfin, un investisseur doit étudier le marché locatif du quartier. Les locataires sont-ils très nombreux à plébisciter le secteur pour résider ? En d’autres termes, la demande est-elle supérieure à l’offre. Si la réponse est oui, un investisseur devrait rapidement rentabiliser son investissement.

Le neuf a la cote auprès des locataires


Les locataires sont de plus en plus nombreux à choisir le neuf pour se loger ; et ce, pour plusieurs raisons. La première concerne les économies d’énergie. Les immeubles BBC ou RT 2012 appellent majoritairement de faibles charges. Qui plus est, eaux chaude et froide et chauffage sont souvent inclus dans les charges et produits grâce à des équipements peu énergivores.


Les locataires choisissent également le neuf pour sa très bonne isolation (thermique et phonique) mais également pour le présence quasi systématique d’un extérieur et d’un stationnement.

Les investisseurs sont également friands d’un achat dans le neuf. La loi Pinel, dispositif de défiscalisation phare, permet en effet de réduire considérablement ses impôts (12%, 18% ou 21% du montant du bien en fonction de la durée de location choisie de 6, 9 ou 12 ans).

Un logement adapté au secteur pour bien investir dans l’immobilier neuf


Une situation géographique appelle un type de locataire. Ainsi, à proximité des grandes écoles et universités, les investisseurs ont tout intérêt à privilégier de petites surfaces comme un studio, un T1 ou un T2. Idem en cœur de ville affectionné par la jeunesse et les jeunes actifs. Si la demande dans le secteur est surtout familiale, un investisseur misera sur un logement avec deux chambres au minimum. En périphérie et à la campagne, le pavillon et les maisons avec extérieur sont un choix judicieux.


Bon à savoir : les petites superficies restent rarement vacantes mais observent un fort turn-over alors que les logements familiaux sont parfois plus difficiles à louer mais restent très longtemps occupés par les mêmes locataires.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers