Coup de pouce fiscal : concrétisez tous vos projets immobiliers en 2017 !

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Après avoir bien débuté l’année 2017, vous souhaitez désormais lancer vos projets immobiliers. Achat d’une résidence principale, investissement dans le neuf, placement dans une résidence meublée… à chaque envie correspond un coup (ou plusieurs) de pouce fiscal pour alléger le montant global de l’achat. Ne passez pas à côté !

La loi Pinel pour tous les projets immobiliers d’investissement


Pour la dernière année (très certainement), les investisseurs peuvent encore faire appel à la loi Pinel. Ce dispositif d’incitation fiscale permet d’acheter un bien neuf (anciens dans de rares cas et sous conditions), tout en profitant d’une importante réduction d’impôts. Cette dernière est modulable en fonction de la durée de location consentie. Un investisseur a donc le choix de louer son logement pendant 6,9 ou 12 ans tout en profitant d’une réduction d’impôts de 12, 18 ou 21%, calculée sur un montant maximum de 300 000 euros (prix du bien) et de 5 500 euros (prix au m²).
La possibilité de louer à un ascendant ou à un descendant est également maintenue en l’état.

Le PTZ, la star de l’accession à la propriété


Comme en 2016, le Prêt à Taux Zéro permet à de nombreux primo-accédants de concrétiser leurs projets immobiliers : acheter une résidence principale. Accordé pour un premier achat, il permet d’emprunter jusqu’à 40% du prix du bien à taux zéro. Le montant du PTZ est déterminé en fonction des ressources des acquéreurs (exemple : 30 000 euros pour un célibataire achetant dans une ville de plus de 250 000 habitants, aussi appelée zone B1 ou 37 000 euros en zone A) et de la localisation du bien. Comme l’année dernière, il est possible de profiter de ce prêt d’État dans le neuf surtout et dans l’ancien sous conditions.

Miser sur les résidences de services


En 2017, les investisseurs pourront encore faire appel au dispositif Censi-Bouvard pour investir dans une résidence étudiante ou dans une résidence seniors (Ehpad). Le mécanisme a en effet été prolongé pour une année. Les particuliers bénéficient ainsi d’une réduction d’impôts équivalente à 11% du montant de l’investissement.


À noter toutefois que le Censi-Bouvard a été supprimé dans le cas d’un investissement en résidence de tourisme. Ses avantages ont laissé place à une réduction d’impôts calculée sur le montant des travaux engagés (rénovation, ravalement de façade, mise aux normes handicapées…). Elle peut atteindre, au maximum, 20% sur 22 000 euros de travaux.

La TVA réduite toujours d’actualité


Le prix affiché d’un bien immobilier neuf inclut la TVA, à 20% dans la majorité des cas. Mais pour certains programmes, il est possible de profiter d’une TVA à 5,5%. Il faut pour cela se tourner vers un quartier dit ANRU (Agence nationale de la rénovation urbaine) ou dans un quartier prioritaire défini au niveau national.


La TVA réduite est accordée en fonction des revenus des acquéreurs.

Ne payez pas la taxe foncière pendant deux ans


Lorsque l’on achète un logement neuf, il arrive parfois d’avoir une bonne surprise : l’exonération partielle ou totale de la taxe foncière. Vous savez, cet impôt local que l’on reçoit toutes les années, en plus de la taxe d’habitation ! Pour profiter de ce coup de pouce fiscal, il faut impérativement envoyer l’attestation d’achèvement au fisc. Vous avez 90 jours à compter de la date d’achèvement pour vous acquitter de cette tâche. Ne passez pas à côté d’une belle économie !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers