Locataire : comment bien choisir votre assurance habitation ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous n’êtes pas sans savoir que tout occupant d’un logement doit souscrire une assurance habitation, qu’il soit locataire ou propriétaire et ce, depuis l’adoption de la loi Alur. Un locataire qui ne s’acquitterait pas de cette obligation pourrait se voir imposer un contrat d’assurance par son propriétaire après une mise en demeure d’un mois. Bref, vous l’avez compris, vous avez tout intérêt à choisir l’assurance qui vous correspond pour que rien ne vous soit imposé. Mode d’emploi.

Les indispensables de l’assurance habitation

 

Le tout premier point à observer dans votre contrat est la présence d’une garantie de responsabilité civile et d’une assurance sur les risques locatifs. On pense ici aux dégâts des eaux, aux incendies ou encore aux explosions. Ne signez jamais une assurance habitation qui n’inclut pas ces deux incontournables.

Assurance habitation et franchise

 

On en entend parler pour tous les contrats d’assurance (habitation, voiture…), la franchise est la somme que vous devrez vous-même débourser si un tiers non solvables vous cause un dommage. Un exemple concret : vous êtes victime d’un cambriolage et le voleur n’est jamais retrouvé.


Il est donc très important de savoir exactement le montant restant à votre charge en cas de problème.

L'étendue de la couverture de votre assurance habitation

 

Malheureusement, certains assureurs chercheront à vous vendre des contrats qui ne sont pas adaptés à vos besoins. Imaginez par exemple bénéficier d’un capital couvert à hauteur de 10 000 euros alors que votre mobilier n’en vaut que 5 000. Vous serez alors sur-assuré sans aucune nécessité, avec à la clé, un montant à payer plus élevé.


A contrario, ne cherchez pas l’économie à tout prix. Assurez votre capital correctement pour ne pas risquer la perte en cas d’incident.

Bon à savoir : une évaluation en amont de votre capital vous permettra de souscrire la bonne assurance habitation. Lorsque vous la réaliserez, n’oubliez pas de prendre des photos de vos biens et, si possible, de scanner toutes les factures. Ces éléments vous permettront d’être remboursé plus facilement.

Les clauses et conditions passées au crible

 

Votre contrat d’assurance habitation comporte de nombreuses clauses et conditions. Assurez-vous de toutes les connaître, cela vous évitera les mauvaises surprises. Certains contrats par exemple, ne prennent les dommages en charge que si l’appartement est équipé d’une porte à cinq points de fermeture en cas de vol. Si la vôtre en a trois, vous ne serez pas remboursé.

Bon à savoir : faites le point avec votre assureur sur TOUTES les caractéristiques du logement que vous louez. Il pourra ainsi adapter le contrat à vos besoins.

Le coût de l’assurance habitation


Enfin, le dernier élément à regarder est évidemment le montant mensuel et/ou annuel de l’assurance habitation proposée. Selon les analyses de Meilleurassurance.com, il semblerait que le prix moyen avoisine les 250 euros par année. En fonction des zones géographiques, des spécificités du bien et des couvertures, ce montant peut considérablement varier. N’hésitez pas à demander des devis auprès de plusieurs assurances pour les mêmes garanties. Cela vous permettra d’obtenir le meilleur prix !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers