Le danger des ondes électromagnétiques sur notre santé

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Chaque jour, nous sommes soumis aux ondes électromagnétiques. Elles proviennent des antennes-relais, du Wifi, des téléphones portables et même de nos plaques à induction. Sujet tabou, les défenseurs et opposants s’affrontent depuis plusieurs années déjà quant à leurs réels effets. Que faut-il en conclure ? Les ondes électromagnétiques  sont-elles vraiment mauvaises pour notre santé ? Peut-on s’en protéger ?

Les ondes électromagnétiques font débat


Il faut aujourd’hui partit du constat que nous ne disposons d’aucune preuve irréfutable de la nocivité ou de l’innocuité des ondes électromagnétiques. Les scientifiques entre eux ne parviennent pas à s’accorder, laissant le grand public dans la plus grande ignorance. Mais il est indéniable que nous y sommes en permanence soumis. En attendant que les chercheurs trouvent des réponses fiables, tentons de comprendre ce que sont les ondes électromagnétiques.

Les ondes électromagnétiques en théorie


Une onde électromagnétique est une vibration de très faible énergie, résultat de l’association de deux champs : électrique et magnétique. Elle est diffusée dans l’air et dans le vide et a la capacité de transporter les informations. Les ondes électromagnétiques sont partout autour de nous mais sont invisibles, imperceptibles, incolores et inodores. Elles sont là, mais on ne le sait pas.  

La production d’ondes électromagnétiques


Les ondes électromagnétiques émanent de sources naturelles comme le soleil ou la foudre et de sources artificielles comme les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes, le Wifi, les fours à micro-ondes, les ampoules basse consommation, les antennes relais, les télévisions et même les plaques à induction. Vous l’avez compris, tous les jours, nous sommes surexposés aux ondes électromagnétiques.

Notre exposition aux ondes électromagnétiques


Exposés oui, mais comment ? C’est ici que commence le débat. Selon l’ANFR (Agence nationale des fréquences), nous serions faiblement exposés aux ondes électromagnétiques, en dessous de la réglementation qui fixe l’exposition entre 28 et 87 V/m. Mais les données de l’entité sont critiquées par le CRIIREM (Centre de Recherche et d’Informations Indépendantes sur les Rayonnements Électromagnétiques).  Pour le centre, il y a non-sens : l’ANFR annonce en effet des niveaux d’exposition du public français aux ondes électromagnétiques de plus en bas alors que l’utilisation des technologies sans fil est en constante croissance.

Le danger des ondes électromagnétiques


Le débat continue sur fond d’avis divergents. Mais pour faire simple, à l’heure actuelle, ni les médecins ni les scientifiques n’ont la capacité de définir le niveau de dangerosité des ondes électromagnétiques pour la santé. Il est dès lors impossible d’avoir une réponse claire à cette question : les ondes électromagnétiques sont-elles dangereuses pour la santé ?


Mais qu’en est-il des personnes qui s’affirment malades à cause des ondes électromagnétiques ? Les défenseurs diront que ces patients sont bel et bien malades, mais que les ondes ne sont pas l’origine des symptômes, les opposants diront le contraire. Ces derniers comparent souvent les effets des ondes électromagnétiques à ceux observés après une exposition au plomb, à l’amiante. Ils vont même plus loin en pointant du doigt le passé, lorsque le tabac était réputé ne pas avoir d’impact sur la santé.


Parmi les symptômes attribués aux ondes électromagnétiques, on relève des migraines, des nausées, des problèmes digestifs, des rougeurs, des insomnies, des troubles cardiaques, des vertiges, des dépressions mais aussi, plus graves, des cancers, des malformations fœtales ou encore des crises d’épilepsie. Les personnes qui souffrent d’électrosensitivité électromagnétique (ESM) se regroupent dans des associations. On citera notamment le Collectif des électrosensibles de France.

L’avis des médecins sur les ondes électromagnétiques


Là encore, les médecins entre eux ne sont pas d’accord. Certains affirment qu’un lien de causalité entre symptômes et ondes électromagnétiques ne peut être établi, d’autres avancent le contraire. Après études, les patients atteints de cette pathologie présenteraient 100% des symptômes en vivant dans un milieu exposé et seraient totalement libérés dans un environnement protégé. Persuasion de l’esprit ou réalité ?


L’ESM toucherait actuellement entre 1,5 et 13% de la population française et 70 000 personnes sévèrement atteintes. Mais les preuves formelles font toujours défaut. Ces chiffres sont donc à prendre avec précaution.

Dans le doute, faut-il se protéger des ondes électromagnétiques ?


Par mesure préventive, vous serez peut-être tenté de vous protéger des ondes électromagnétiques. Sachez d’ores et déjà que la nocivité du téléphone portable est prouvée. Passer 30 minutes quotidiennes à téléphoner augmente de 40% les risques de tumeur cérébrale selon l’OMS. Il est donc à utiliser avec parcimonie, en mains libres dès que possible. Pour se protéger des ondes électromagnétiques, il est également recommandé d’éteindre son téléphone portable en voiture. L’habitacle en métal multiplie par deux leur concentration.


À la maison, il est conseillé de :


•    S’éloigner du micro-ondes en fonctionnement
•    Choisir un téléphone filaire et non sans fil (son impact est identique à celui d’un portable)
•    Éteindre le Wifi dès lors qu’il ne sert pas
•    Éloigner son téléphone portable du lit pendant la nuit
•   Utiliser son ordinateur portable sur une table et non directement en contact avec le corps (sur les genoux pas exemple)


Et vous chers lecteurs, quel est votre avis ? Les ondes électromagnétiques ont-elles un impact sur notre santé ? Avez-vous adopté des gestes quotidiens pour vous en protéger ?

Source : pap.fr

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers