Comment fonctionne un syndic bénévole ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Nombreuses sont aujourd’hui les copropriétés à opter pour un syndic bénévole. Si cette option est prisée pour les économies qu’elle permet de réaliser, encore faut-il trouver et choisir le bon candidat, celui qui assurera la bonne santé financière et le bon fonctionnement de la copropriété.

Davantage de syndics bénévoles chaque année dans l’hexagone


En France, plus de 50 000 copropriétés fonctionnent avec un syndic bénévole et non avec un syndic professionnel. Un nombre qui devrait croître dans le futur pour ses avantages pluriels. En effet, cette gestion permet de réaliser de belles économies sur les charges inhérentes à un syndic classique. Ces dernières peuvent atteindre 20%. Mais économiser de l’argent n’est pas la seule motivation des copropriétaires. Avec un syndic bénévole, le quotidien de la copropriété est beaucoup plus animé et la gestion plus réactive. Une solution qui convient parfaitement aux petites copropriétés de moins de 30 logements.

Un syndic bénévole impliqué


Le syndic bénévole semble donc être la solution gestion idéale. Mais pas sans un bon candidat. Ne peut assumer cette tâche qui veut. En effet, certaines connaissances de la copropriété sont évidemment nécessaires. En plus de cela, le responsable de la copropriété devra disposer de temps et des capacités intellectuelles nécessaires à une gestion solide et pragmatique. Avant d’endosser le rôle de syndic bénévole, le candidat doit également avoir été présent aux assemblées générales et avoir activement participé au conseil syndical. Il doit en effet connaître sa copropriété sur le bout des doigts.

Des formations adaptées pour le syndic bénévole


Devant l’augmentation du nombre de syndics bénévoles en France, des formations dédiées se sont développées. Le candidat doit notamment faire mention de connaissances pour gérer les appels d’offres, les impayés, la comptabilité… En qualité de responsable de la copropriété, il doit également souscrire une assurance civile professionnelle, RCP. Dans l’idéal, une protection juridique est conseillée pour faire assumer d’éventuels frais d’avocats en cas d’impayés.

Ce qu’il faut savoir sur le syndic bénévole


Pour qu’une personne soit choisie comme syndic bénévole, elle doit être désignée par l’assemblée générale des copropriétaires. Un contrat d’un an renouvelable permet de juger de la réelle efficacité du candidat. S’il est apte, les copropriétaires peuvent le réélire, si ce n’est pas le cas, faire un autre choix. Une fois élu, la première mission du syndic bénévole consiste à ouvrir un compte bancaire distinct au nom du syndicat des copropriétaires.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers