L’assurance habitation, ce n’est pas une option !

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Locataire, colocataire ou propriétaire, qu’importe votre statut, le logement que vous occupez doit être assuré. Pour cela, il est nécessaire de souscrire une assurance habitation. Elle permet de couvrir les sinistres (incendie, dégâts des eaux, catastrophes naturelles…) et de déléguer la prise en charge des réparations à l’assureur.

La couverture de l’assurance habitation


Généralement, l’occupant d’un logement souscrit une assurance habitation multirisque. Elle inclut :


•    Une couverture des dommages sur les biens
•    Une responsabilité civile vie privée si l’occupant est la victime d’un sinistre
•    Une responsabilité civile si l’occupant cause des dommages à une autre personne ou à des biens loués
•    Une assurance de protection juridique complétée par des garanties d’assistance le plus souvent.

Assurance habitation et propriétaire


En théorie un propriétaire n’a pas l’obligation de souscrire une assurance habitation si le logement est situé hors d’une copropriété. Mais dans les faits, ne pas assurer son logement revient à prendre un risque inutile. En cas de sinistre, sans assurance, le propriétaire sera redevable de sommes très élevées en fonction des dégâts.

Assurance habitation et locataire


Un locataire doit obligatoirement souscrire une assurance habitation à compter de la date de début de bail. Elle est le plus souvent demandée par le bailleur à la remise des clés. Le locataire est en effet responsable des dommages causés pendant la période de location.


Une fois l’assurance habitation souscrite, le locataire est protégé contre :


•    Les incendies
•    Les dégâts des eaux
•    Les explosions
•    Les tempêtes
•    Les attentats, les catastrophes naturelles et technologiques
•    Les cambriolages
•    Les bris de glace
•    Les dommages des appareils électriques


L’assurance habitation couvre également le locataire s’il dégrade des biens loués ou s’il commet un préjudice à une tierce personne (voisins par exemple). Le locataire bénéficie aussi d’une responsabilité civile privée dans le cadre de son assurance habitation.


Bon à savoir : dans le cas d’une colocation, au moins un des occupants doit souscrire une assurance habitation pour la totalité du bien. Le prix de l’assurance est ensuite divisé par le nombre de colocataires. Dans certains cas, le bailleur peut prendre lui-même l’assurance et en répercuter le coût dans le loyer mensuel.

Assurance habitation et bailleur


Un propriétaire qui met un bien en location n’a pas d’obligation de souscrire une assurance habitation. Mais si le logement reste vacant entre deux baux, les éventuels sinistres sont à sa charge. Sans assurance, il devra s’acquitter de tous les frais liés à ce dernier.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers