Acheter un bien immobilier pour loger ses enfants

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous souhaitez donner un coup de pouce à vos enfants alors qu’ils quittent le nid familial ? Leur prêter ou louer un bien immobilier vous semble être la solution la plus adaptée ? Et vous avez raison, mais pas sous n’importe quelles conditions. Loger ses enfants qu’ils soient étudiants ou jeunes actifs, est possible, mais pas sans respecter certaines règles.

Pourquoi acheter un bien immobilier pour loger ses enfants ?

 

Bac obtenu, votre enfant part dans une autre ville pour poursuivre ses études. Après avoir cherché un logement en location, vous êtes resté très étonné des prix demandés. Là s’est posée une question : acheter un bien immobilier ne serait-il pas plus rentable ? D’autant que trouver un logement à louer dans les résidences universitaires ou dans le privé peut vite relever du parcours du combattant. La décision est prise, vous achèterez un bien immobilier que vous prêterez (ou louerez) à votre enfant. Ensuite, vous le revendrez ou continuerez à percevoir des loyers en le proposant sur le marché locatif. Voici les règles à suivre.

Un bien immobilier pour loger ses enfants gratuitement


Vous pouvez bien sûr décider de mettre un bien immobilier à la disposition de l’un ou de plusieurs de vos enfants gratuitement. Cela ne vous empêche en aucun cas de déduire les frais et les charges du logement de vos revenus imposables. Dans ce cas, comme dans toutes les configurations de location, le propriétaire honore la taxe foncière, quand le locataire s’acquitte de la taxe d’habitation.
Dans le cas où plusieurs de vos enfants partent en étude ou entrent dans la vie active, ne commettez pas l’erreur d’en favoriser un plus que l’autre. Cela pourrait vous être reproché par la suite.

Un bien immobilier pour louer à ses enfants


Il vous est également possible d’acheter un bien immobilier pour ensuite le louer à vos enfants. Dans ce cas, un bail est signé comme avec un locataire lambda. Veillez à conserver un loyer en adéquation avec le marché sous peine de voir l’administration fiscale vous rattraper. Un enfant ayant ses parents pour propriétaire ne pourra bénéficier de l’aide au logement accordée par la CAF.

Un bien immobilier en usufruit

 

Vous pouvez également choisir de donner temporairement un bien immobilier en usufruit. C'est-à-dire que votre enfant habite le logement pour une période de cinq à dix ans comme défini à l’avance. Cette option se révèlera fort utile si vous payez l’ISF (Impôts sur la Fortune). Vous pourrez alors déduire la valeur nominale du bien du calcul de ce dernier. Attention, en choisissant cette option, votre enfant ne peut plus être rattaché à votre foyer fiscal. Il devra donc déclarer seul ses revenus.

Prêter, louer, donner pour un temps, des solutions existent pour aider votre enfant dans sa vie de jeune adulte, l’important étant de respecter le cadre légal.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers