Investissement locatif : comment être certain de la bonne foi de son locataire ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que de nombreux logiciels permettent de falsifier, assez, facilement des documents officiels, certains locataires peu scrupuleux n’hésitent pas à mentir sur leurs revenus. Une fraude qui leur permet de duper les propriétaires pour obtenir les clés d’un logement en location. Mais cette falsification peut avoir d’autres conséquences que la seule perte de confiance. En effet, comment, pour un bailleur, être certain que son investissement locatif sera rentabilisé ? Que son locataire n’est pas en train de le tromper ? Explications.

Investissement locatif : internet pour détecter les fraudes


Comme de nombreux propriétaires, vous sélectionnez votre locataire en leur demandant une pièce d’identité, un justificatif de domicile mais également une preuve de ressources (bulletins de salaire et avis d’imposition le plus souvent). Des papiers qui permettent d’évaluer la solvabilité du candidat et donc, sa capacité à payer le loyer. Mais comment être certain que les documents ne sont pas falsifiés ? Vous ne le savez peut-être pas, mais en tant que bailleur, vous disposez d’un service gratuit en ligne qui vous permet de vérifier la véracité de tous les documents fiscaux remis par votre locataire. Il s’agit du service en ligne de vérification des avis d’impôt sur le revenu.

Comment ça marche ?


Service impots.gouv accessible 24/24 et 7/7, les propriétaires peuvent l’utiliser gratuitement comme bon leur semble. Il suffit de posséder le dernier avis d’imposition du candidat ou un justificatif d’avis d’imposition sur le revenu ou encore son Avis de situation déclarative à l’impôt sur le revenu (Asdir). Il faut ensuite reporter les 13 chiffres du numéro fiscal et les 13 chiffres de la référence de l’avis d’imposition sur le site impots.gouv.


Le propriétaire obtient alors des données synthétiques permettant de comparer la véracité du document papier. Évidemment, le site ne transmet pas l’intégralité du document, mais seulement les informations permettant au propriétaire de se rassurer quant à la bonne foi de son futur locataire.


Attention : dans certains cas, les montants peuvent différer entre version en ligne et version papier. Ce, si le locataire a fait une demande de déclaration de revenus rectificative ou qu’il a corrigé sa déclaration en ligne. Un document plus récent peut alors être demandé au candidat locataire.


Pour vérifier la solvabilité d’un locataire, rendez-vous sur : https://cfsmsp.impots.gouv.fr/secavis/

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers