Menu

1er juillet : une date à retenir pour la rénovation énergétique

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Retenez la date : le 1er juillet 2022 la rénovation énergétique prend un autre tournant. Dès demain, des actions fortes entrent en vigueur comme la fin des ventes des nouvelles chaudières au fioul ou au charbon ou encore la suppression du coup de pouce isolation. Dans les bonnes nouvelles, il sera possible à cette date de coupler MaPrimeRénov’ et éco-PTZ plus simplement. Explications pour que votre été soit placé sous le signe de l’éco-habitat.

La fin des chaudières fioul et charbon pour une rénovation énergétique efficace

Vous aviez pour projet d’installer une chaudière fioul ou une chaudière charbon ? Le 1er juillet signe la fin des achats et des installations de ce type d’équipement. Il est évidemment encore possible de se chauffer avec les chaudières déjà installées mais en fin de vie, il faudra passer à un autre équipement, moins énergivore évidemment.


« Le décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 prévoit un plafond d’émission de gaz à effet de serre : comme ces équipements sont polluants, cela revient, dans les faits, à les interdire », explique Audrey Zermati, directrice stratégie d’Effy et experte de la rénovation énergétique.


Et pour cette mesure forte, tout le monde est concerné. Ce type de chaudière ne pourra plus être installé dans les habitations, dans les immeubles de bureaux ni même dans les commerces. Le gouvernement se montre tout de même clément puisqu’il le précise, il sera encore possible de faire réparer son équipement ou de désigner un professionnel pour l’entretien.


Enfin, en dernier recours et lorsqu’aucune autre solution ne peut être proposée, installer une nouvelle chaudière au fioul sera possible. Mais logiquement, plus le temps va passer, moins les professionnels seront portés sur ces équipements. Trouver des pièces détachées pour la réparation pourrait donc se révéler compliqué dans les années à venir.


Bon à savoir : les équipements utilisant le biofioul restent autorisés dans le respect des plafonds d’émission de gaz à effet de serre.

Comment changer de chaudière pour passer à l’éco-habitat ?

Alors comment faire pour changer de chaudière et ne pas se trouver pris au dépourvu ? L’État propose évidemment des aides pour se chauffer sans polluer. Les particuliers peuvent notamment faire appel à MaPrimeRénov’ portée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH). En 2022, les Français bénéficient également d’un bonus de 1 000€ appliqué jusqu’à la fin de l’année pour le remplacement d’une chaudière au fioul ou d’une chaudière au gaz. Depuis le 15 avril et jusqu’au 31 décembre, le remplacement de la chaudière énergivore par un équipement utilisant les énergies renouvelables couplée à des conditions de revenus respectées ouvrent le droit à la prime de 1 000€ précitée. Vérifiez si vous êtes éligible à ce coup de pouce et demandez votre aide sur France-renov.gouv.fr ou sur Maprimerenov.gouv.fr.

La fin du « coup de pouce » pour l’isolation

Rénovation énergétique toujours, la suppression du dispositif « coup de pouce » est actée au 1er juillet 2022. Elle concerne la rénovation énergétique et plus particulièrement l’isolation des combles et des planchers bas.


Mais pourquoi cette décision du gouvernement ? Pour une triste raison. Des fraudes ont été constatées, fruits notamment de sociétés sans scrupules qui ont démarché des particuliers puis exécuté des travaux non professionnels et inadaptés. Les devis ont également été dopés suite à la mise en place de ce coup de pouce.


Dernière précision, le mécanisme prend également fin pour la pose de thermostat programmable destiné à un système de chauffage existant.

Le cumul des aides pour la rénovation énergétique

Passons à présent aux bonnes, voire très bonnes nouvelles. Dès demain, les particuliers vont voir leurs démarches simplifiées pour profiter des aides à la rénovation énergétique. Le décret du 30 mars 2022 facilite en effet le cumul de l’éco-PTZ et de MaPrimerénov’.


La simplification est administrative mais nécessite d’être soulignée. Plus concrètement, une fois le particulier notifié de l’octroi de MaPrimeRénov’, la constitution d’une demande d’éco-PTZ est accordée auprès des banques. Dans les faits, aucune pièce justificative supplémentaire n’est demandée comme par exemple un devis détaillé ou une liste exhaustive des travaux à réaliser.


Pour rappel, l’éco-PTZ est un crédit souscrit par un particulier qui ne rembourse pas d’intérêts. Ces derniers sont assumés par l’État, le souscripteur assume donc uniquement le capital. L’éco Prêt à Taux Zéro peut atteindre 30 000€ remboursés sur une durée de 15 ans maximum.


Bon à savoir : dès le 1er juillet, les Français peuvent cumuler MaPrimeRénov’Sérénité et le coup de pouce rénovation performante. MaPrimeRénov’Sérénité remplace MaPrimeRénov’ Classique pour les foyers dont les revenus sont modestes ou très modestes et qui respectent des plafonds de ressources fixés par l’État. Grâce à ces aides, ils peuvent plus facilement et plus sereinement réaliser une rénovation énergétique de leur maison individuelle.

Un audit pour encourager la rénovation énergétique

Enfin, dernière mesure à prévoir mais à l’automne cette fois, l’obligation de réaliser un audit énergétique dès le 1er septembre 2022. Mais rassurez-vous, tous les biens ne sont pas concernés. Il s’agit ici des logements individuels dont le DPE est classé F ou G et qui sont mis en vente. Sans surprise, ce sont les biens trop énergivores qui sont visés.


Cette analyse permet d’aller encore plus loin que le Diagnostic de Performance Énergétique en matière de performance tout en donnant une liste de recommandations et de travaux à réaliser pour une éventuelle rénovation.


Bon à savoir : cet audit est à la charge des vendeurs et représente un coût compris entre 800 et 1 200€.


La rénovation énergétique : très peu pour vous ! Vous souhaitez vivre dans un logement énergétiquement performant sans travaux ? Consultez notre catalogue de programmes immobiliers neufs en France entière pour profiter des dernières normes de la construction. À la clé, un habitat performant, peu énergivore et très économique. Contactez les experts Médicis Immobilier Neuf pour en savoir plus.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
580 avis clients