Découvrez toutes nos offres promotionnelles disponibles jusqu'au 9 Novembre !!! Découvrir les Offres
Menu

Éco-habitat : quel type de logement choisir ?

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Depuis quelques années, l’éco-habitat est partout. Cette notion qui implique clairement un habitat écologique ou au moins énergétiquement économique séduit de plus en plus. Convaincus depuis longtemps ou plus récemment, les habitants des logements écologiques mettent en avant de nombreux avantages. L’éco-habitat permet en effet d’allier préoccupations environnementales, préservation de la planète et économies financières à court, moyen et long termes. Un placement immobilier qui a tout bon et qui peut prendre différentes formes en fonction des besoins et envies. Zoom sur les formes d’habitats écologiques à connaître pour un choix éclairé.

L’éco-habitat s’invite dans les programmes immobiliers neufs en France

Aujourd’hui, l’immobilier neuf a la cote auprès des accédants à la propriété comme des investisseurs. Et pour cause, miser sur un programme immobilier neuf en France ouvre la voie de l’éco-habitat. Voilà maintenant quelque temps que les logements qui sortent de terre sont respectueux de l’environnement. Et progressivement, ce respect se mue en biens peu ou pas énergivores intégrant une vaste palette de préoccupations écologiques. C’est ainsi qu’après le très connu label BBC ou Bâtiment Basse Consommation, nous sommes actuellement sous le sceau de la RT 2012 ou Réglementation Thermique 2012. L’an prochain, dès 2021, la construction sera régie dans l’hexagone par la RE 2020 ou Réglementation Environnementale 2020 qui imposera des seuils de consommations énergétiques toujours plus bas, cheminant à grand pas vers l’immobilier passif et autonome.


Lorsque vous posez vos valises dans un appartement neuf, vous êtes ainsi assuré de profiter d’une isolation thermique et phonique optimale, de faibles consommations énergétiques et de factures allégées toute l’année. En fonction des programmes immobiliers neufs, les promoteurs-constructeurs vont plus ou moins loin en intégrant notamment les énergies renouvelables et des équipements innovants et performants en matière de protection de l’environnement. L’objectif final étant que le logement consomme peu ou pas d’énergie, impactant peu la planète grâce à l’utilisation des ressources naturelles à notre disposition.


Bon à savoir : les normes de l’immobilier neuf peuvent également s’appliquer pour une rénovation d’envergure. Ainsi, en réalisant des travaux de rénovation énergétique dans un bien ancien, il est possible d’accéder à un niveau équivalent à celui de la RT 2012 actuellement.

Qu’est-ce la maison à énergie passive ?

Deuxième option également plébiscitée pour évoluer dans un bien estampillé éco-habitat, la maison à énergie passive. Qu’elle le soit déjà ou qu’elle le devienne grâce à des travaux, l’objectif est de réduire drastiquement les consommations énergétiques du foyer, à l’aide d’une isolation thermique optimale notamment. À la clé, fraîcheur et chaleur conservées en fonction de la saison, factures de chauffage (et de climatisation) allégées et confort de vie inégalé.


La maison passive intègre très souvent les énergies renouvelables grâce à différents équipements comme un système de récupération des eaux de pluie par exemple ou encore une éolienne domestique complétées par des panneaux photovoltaïques sur le toit. Il y a l’embarras du choix. Une obligation pour qu’une maison soit considérée comme passive, les dépenses énergétiques annuelles doivent impérativement rester sous le seuil des 50 KWh/m².

Qu’est-ce que le logement autosuffisant ?

Maison ou appartement neuf, bienvenue dans le logement du futur. Le logement autosuffisant est tout simplement celui qui n’a besoin de rien, capable de se suffire à lui-même en pourvoyant à ses propres besoins énergétiques. En matière d’éco-habitat, il n’y a pas mieux. Vous pourrez également entendre un terme un peu différent, celui de « bien à énergie positive ». Pour faire simple, nous ne sommes plus dans la « simple » réduction des consommations énergétiques mais bien dans l’installation d’équipements destinés à rendre le bien totalement autonome. Ainsi, un système de récupération et de traitement des eaux usées permet la suffisance en eau, des panneaux solaires permettent d’assurer les dépenses électriques du bien en complément dans certains cas d’éoliennes bien placées. Les orientations des logements autosuffisants sont également pensées pour limiter les besoins en lumière par exemple ou encore pour réduire les nécessités en chauffage et en climatisation. Tout est pris en considération pour que la construction soit autonome tout en assurant un grand confort de vie aux occupants.


Bon à savoir : si le coût de départ du logement autosuffisant est généralement plus élevé, l’investissement est rapidement rentabilisé grâce aux économies d’énergie réalisées.

Qu’est-ce que le label HQE ?

Trois lettres pour de grands projets. Le logement HQE ou Haute Qualité Environnementale appelle le respect de strictes normes de construction. Le bien qui obtient le label HQE doit ainsi consommer peu d’eau et appeler un minimum de dépenses énergétiques pour chauffer et climatiser le bien. Un système permettant de trier les déchets doit également être intégré.


Pour aller plus loin, la démarche HQE implique la conformité à 14 cibles différentes, 14 cibles qui portent sur des facteurs qui influencent l’environnement. Elles sont ainsi réparties en fonction des objectifs visés à savoir la maîtrise des impacts sur l’environnement extérieur et la création d’un environnement intérieur satisfaisant.


Le logement HQE peut encore être amélioré avec l’obtention du label THQE ou Très Haute Qualité Environnementale. Le principe est identique à celui du label HQE mais les seuils de consommations énergétiques sont encore abaissés. La certification THQE est ainsi octroyée aux bâtiments qui respectent les normes de l’éco-construction et de l’éco-gestion.

Qu’est-ce que la construction en bois ?

Longtemps délaissé au profit de matériaux considérés comme plus résistants (béton en tête), le bois revient en force dans le domaine de la construction. Il est aujourd’hui sollicité pour sa durabilité, sa résistance et sa capacité à créer des logements écologiques porteurs des desseins de l’éco-habitat. Les objectifs de la filière bois sont ambitieux, dans le secteur de l’immobilier neuf principalement. Un « plan ambition bois-construction 2030 » est d’ailleurs à l’œuvre, déclinant 10 engagements concrets en matière de construction en bois pour les années à venir en France. En choisissant des essences durables, le bois s’adapte à tous les types de construction, à toutes les architectures, à tous les styles, logements collectifs comme individuels. La matériau est également idéal pour conserver la fraîcheur en été et la chaleur en hiver.


Vous voulez évoluer dans un logement peu énergivore ? Vous êtes sensible à la préservation de l’environnement tout en souhaitant réduire vos factures annuelles ? Contactez sans attendre les experts Médicis Immobilier Neuf. Ils vous guident dans la recherche de votre programme immobilier neuf idéal respectueux des dernières normes environnementales. Inscrivez-vous dans la droite lignée de l’éco-habitat pour ces prochaines années.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
408 avis clients