Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

Immobilier neuf : les objectifs ambitieux de la filière bois

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous l’avez certainement lu dans nos actualités immobilières, la RE 2020 entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2022. L’agenda une nouvelle fois décalé vise à préparer au mieux la réglementation tout en répondant aux demandes des acteurs de la construction et de l’immobilier neuf. Parmi ces derniers, la filière bois a un grand rôle à jouer. Elle est actuellement pleinement mobilisée pour assurer ce tournant majeur pour l’immobilier et pour le secteur. Présentation du « plan ambition bois-construction 2030 », un projet comptant non moins de 10 engagements plus que concrets.

La filière bois au cœur de l’immobilier neuf pour les années à venir

A l’heure actuelle, la construction en bois représente 6% de la construction neuve globale. Mais elle est appelée à prendre une considérable importance avec l’entrée en vigueur de la RE 2020, Réglementation Environnementale 2020. Avec cette nouvelle réglementation de l’immobilier neuf, le bois, matériau biosourcé par excellence, pourrait devenir une généralité, une norme pour le bâti. Les modes constructifs bois devraient ainsi se développer à vitesse grand V ces prochaines années.


Plus concrètement encore, la construction en bois a été désignée comme LE système constructif de référence pour les maisons individuelles et pour les immeubles mixtes. Cette pseudo obligation devra être respectée à l’horizon 2030.


Pour aller plus loin, la filière bois sera également une référence majeure pour la construction de petit collectif et de petit tertiaire.

Toujours plus de parts de marché pour la filière bois

La filière bois est donc en pleine effervescence. Pour parvenir à tenir les objectifs, une organisation serrée et millimétrée est de rigueur. Elle va en effet atteindre 20 à 30% de parts sur le marché de la construction d’ici moins de 10 ans.


Elle s’est donc donnée comme ligne directrice le respect d’un « plan ambition bois-construction 2030 » qui regroupe 10 engagements très précis. Une trame détaillée qui vise à accompagner pleinement la transition à laquelle nous allons prochainement assister, celle de la RT 2012 à la RE 2020. Il faut tout de même savoir que la Réglementation Environnementale 2020 annonce le dessein de la neutralité carbone d’ici à 2050, en grande partie grâce au bâtiment durable. Une neutralité carbone qui reposera principalement sur les matériaux biosourcés comme le bois au niveau du volume comme du type utilisé. Affaire à suivre donc quant à l’organisation précise de ces prochaines années pour répondre à tous les points nécessaires à la prise des parts de marché annoncée.

Les engagements de la filière bois pour l’immobilier neuf

La filière bois, l’immobilier neuf et la RE 2020 ont donc déjà pris rendez-vous. Nous le disions, pour que ce rendez-vous soit le plus efficace possible, la filière bois et les différents acteurs de la construction ont annoncé leur plan sous forme de 10 engagements très concrets. L’objectif ? Faciliter et penser le renouvellement du bois, des arbres donc, une fois la fin du cycle de vie arrivée. Il s’agit « d’engagements stratégiques » pour reprendre les termes employés par les acteurs qui reposent sur plusieurs points.


Parmi ceux-ci : la formation, l’emploi, la Recherche et le Développement, l’investissement, le développement de la filière bois français, la mixité des matériaux, l’implantation du bois et de la construction bois dans les différents territoires, la gestion sous le sceau de la durabilité des forêts, sans oublier la réduction des coûts liés à la construction bois et le recyclage du matériau biosourcé une fois sa fin de vie arrivée. Vous le constatez, les postes de réflexion et d’organisation sont très nombreux.

Quels sont les vrais avantages du plan pour la filière bois ?

Ces engagements sont porteurs de grands atouts pour la filière bois. Il faut se rendre compte que cette même filière génère plus de 10 milliards d’euros de valeur annuelle. Elle emploie plus de 205 000 emplois directs. En mettant ce plan bois en action, 75 000 emplois supplémentaires en seulement cinq ans pourraient être créés.


Second atout du plan bois, il entraînera une réduction des coûts, fruit de la massification et de la généralisation du bois dans la construction. Les maîtres d’ouvrage auront ainsi plus de latitude, les logements neufs seront livrés plus tôt et les coûts réduits. Sur le papier, tout le monde semble y gagner.


Il ne reste ainsi plus qu’à observer le déploiement de cette filière star lors de la réelle mise en œuvre de la RE 2020, application annoncée pour la début d’année 2022.

Quels sont les engagements de la filière bois à l’horizon 2030 ?

Pour terminer, il est important de détailler les engagements pris par la filière bois. Très concrètement, voici les 10 points-clés :

  • La formation : « Nous nous engageons à accompagner, dans l’acte de construire, les opérateurs de la famille des bâtisseurs en lien avec les organismes de formation. Nous nous engageons également dans un effort de formation continue de nos professionnels, de l’amont à l’aval. »
  • Le développement de l’emploi : « Nous nous engageons, en augmentant nos capacités de production, à développer l’emploi et à produire de la valeur ajoutée. »
  • La mobilisation des volumes : « Nous nous engageons à favoriser les investissements liés au développement des usines de première et de deuxième transformation vers des produits mixtes, combinant le bois à d’autres matériaux, afin de répondre aux exigences du marché en termes de volume. »
  • L’investissement en recherche et développement : « Nous nous engageons vers un effort constant en matière de recherche et développement, allant de l’ingénierie à la conception de produits et systèmes constructifs novateurs, afin de favoriser l’essor des marchés de la construction bois et biosourcée. »
  • Le développement de l’offre en bois français : « Nous nous engageons à favoriser la construction de logements bas-carbone avec une priorité donnée au bois français. »
  • Le soutien de l’économie des territoires : « Nous nous engageons à développer des acteurs industriels de référence et des capacités de transformation au cœur des territoires français. »
  • La mixité des matériaux : « Nous nous engageons à relever le défi de l’accroissement de la mixité des matériaux auprès des entreprises de la construction, forts de tous les acquis des programmes démonstrateurs menés depuis plusieurs années. »
  • Le renouvellement des arbres : « Nous nous engageons à maintenir un effort constant afin de garantir le renouvellement de la forêt française. »
  • La réduction des coûts : « Nous nous engageons à maintenir un effort constant afin de massifier l'utilisation du bois et investir dans des outils de production pour diminuer les coûts. »
  • Le recyclage du bois en fin de vie : « Nous nous engageons à investir dans les usines biomasse et à optimiser l’utilisation des produits bois en fin de vie.

 

Que pensez-vous de la généralisation du bois dans les programmes immobiliers neufs en France ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
404 avis clients