Immobilier : tout savoir sur les énergies renouvelables

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
On entend aujourd’hui beaucoup parler des énergies renouvelables comme étant la clé à tous les maux environnementaux. Soleil et terre fournissent électricité, chauffage, eau chaude, eau froide, climatisation… mais la solution est-elle viable à long terme dans nos logements, dans nos bâtiments et plus généralement dans l’immobilier. Nous vous proposons dans cet article de découvrir toutes ces énergies renouvelables que nous utilisons au quotidien de manière plus ou moins soutenue et d’analyser si, oui ou non, les énergies renouvelables font vraiment du bien à notre planète. En bonus, un petit palmarès des villes qui utilisent le plus les énergies renouvelables dans le monde. 

Connaissez-vous les 5 grandes énergies renouvelables ?


C’est un quizz un peu spécial, on en convient ! Mais alors que les énergies renouvelables sont du domaine du connu pour chacun d’entre nous, êtes-vous certain de toutes les connaître ? C’est le moment de tester vos connaissances. Les spécialistes les classent en cinq types avec chacun leurs particularités.

Les caractéristiques communes des énergies renouvelables


L’appellation énergies renouvelables est un terme commun qui désigne des énergies quasiment inépuisables et possiblement produites en grande quantité à l’échelle humaine. Alors que chacune a ses spécificités, elles ont une particularité commune : les énergies renouvelables ne sont pas polluantes lors de leur exploitation. Cette caractéristique fait des énergies renouvelables des alliées dans la lutte contre le réchauffement climatique et contre la production néfaste de gaz à effet de serre. Découvrons maintenant l’énergie solaire, l’énergie hydraulique, l’énergie éolienne, la géothermie et la moins connue du grand public, la biomasse.

L’énergie renouvelable solaire


Pour faire très simple, l’énergie solaire est celle produite par le rayonnement du soleil.  Mais le groupe énergie solaire se scinde en deux :

• L’énergie solaire photovoltaïque pour laquelle des cellules photovoltaïques captent la lumière du soleil qu’elles transforment ensuite en électricité pour tout ou partie. Les panneaux photovoltaïques ont comme atout de pouvoir être installés sur de nombreuses infrastructures. Ainsi, un particulier peut avoir recours à ce type d’énergie solaire à petite échelle tout comme une production à très grande échelle est possible. On pense notamment aux fermes solaires qui permettent de produire de l’électricité en quantité importante.

• L’énergie solaire thermique appelée aussi thermodynamique : le soleil est utilisé différemment. Il chauffe un fluide, comme de l’eau par exemple. On peut lui ajouter un système de concentration tel qu’un jeu de miroirs pour que le fluide atteigne 1 000°C et permette de générer de l’électricité. Certains chauffe-eau domestiques utilisent également l’énergie solaire thermique.
Si elle présente bien des avantages, l’énergie solaire a aussi ses inconvénients. Son bon fonctionnement est en effet soumis à l’ensoleillement. Il s’agit donc d’une énergie intermittente qui doit, bien souvent, être complétée par un autre système de production d’énergie.

L’énergie solaire éolienne


L’exploitation de l’énergie éolienne ne date pas d’hier. Avant les éoliennes que l’on connaît tous aujourd’hui, il y avait les moulins, leurs ancêtres qui exploitaient la force de l’air. Le fonctionnement des éoliennes est simple : couplées à un générateur, elles permettent de produire des énergies, de l’électricité par exemple via le déplacement des masses d’air. Pour parler en terme plus scientifiques, les éoliennes exploitent l’énergie cinétique du vent. Si vous faites quelques recherches, vous constaterez qu’il existe plusieurs types d’éoliennes :

• Les éoliennes onshore qui sont installées sur la terre et qui sont les plus simples à utiliser. Problème : elles prennent beaucoup de place, une place qui s’amenuise rapidement.
• Les éoliennes offshores qui sont installées dans la mer. Bien que plus difficiles à installer et à faire fonctionner, cette implantation présente l’avantage de disposer aujourd’hui de nombreux espaces disponibles.

Si tout est possible, il reste plus difficile pour un particulier de faire appel à l’énergie éolienne pour produire son électricité par exemple. Rares sont ceux qui ont installé une éolienne dans leur jardin. L’énergie éolienne est donc quasiment uniquement réservée aux grandes productions. A l’instar de l’énergie solaire, l’énergie éolienne est intermittente et donc, le plus souvent, complétée par une autre source d’énergie qui prend le relais quand elle vient à manquer.

L’énergie renouvelable hydraulique


Comme son nom l’indique, l’énergie hydraulique est produite à partir de l’eau. Son avantage en comparaison des énergies solaire et éolienne est qu’elle est moins soumise à la météo. Pour autant, les particuliers ne peuvent guère l’utiliser à l’envie. La mise en place d’un système de production d’énergie via l’eau est en effet complexe et technique, donc réservée aux grandes productions. Parmi les énergies hydrauliques il est possible de citer :

• Les barrages qui déversent une importante quantité d’eau sur des turbines.
• L’énergie hydrolienne qui fait appel aux courants marins.
• L’énergie marémotrice qui exploite les marées et les courants.
• L’énergie houlomotrice qui utilise les vagues et la houle.
• L’énergie hydraulique thermique qui, avec de multiples précautions, permet d’utiliser les différences de températures entre les eaux des fonds sous-marins et les eaux de la surface.
• L’énergie osmotique qui fait appel à la différence de pression observée entre l’eau salée et l’eau douce pour assurer la production d’électricité.

L’énergie renouvelable biomasse


L’énergie biomasse est certainement la moins connue des énergies renouvelables. Elle offre pourtant d’infinies possibilités pour se chauffer, produire de l’électricité ou même du carburant. Elle repose sur plusieurs techniques qui permettent ensuite d’en extraire l’énergie :

• La gazéification.
• La pyrolyse.
• La combustion.
• La méthanisation.

Voici quelques exemples de sources de biomasse :

• Le bois qui est la plus connue. Grâce au bois, il est possible de produire de l'électricité, de la chaleur ainsi que des biocarburants.
• Les végétaux comme le colza ou la betterave qui permettent de produire des biocarburants.
• Les microalgues qui permettent elles aussi de produire des biocarburants.

L'énergie renouvelable du sol


Plus connue sous le nom de géothermie, cette énergie est directement extraite du sol. Il en résulte une chaleur qui est ensuite utilisée pour chauffer les logements ou produire de l'électricité. La géothermie a l'avantage de ne dépendre d'aucune condition atmosphérique mais de la profondeur du sol dans laquelle elle est puisée. Ainsi, une profondeur de 2 500 mètres amène la production d'électricité, une profondeur de 10 à 150 mètres permet d'alimenter les pompes à chaleur.

Comment les énergies renouvelables sont utilisées dans l'immobilier ?


Les différentes énergies renouvelables n'ont désormais plus aucun secret pour vous. Attachons-nous à présent à comprendre comment et pourquoi elles sont largement plébiscitées par le secteur de l'immobilier et de la construction.

L'énergie renouvelable solaire dans l'immobilier


Le soleil est l'élément qui offre la source d'énergie renouvelable la plus importante dans le bâtiment. Il peut être utilisé de manière passive ou de manière active. Le soleil passif, sans transformation donc, sert en effet à apporter de la lumière naturelle, de la chaleur ou encore de la photosynthèse. L'apport en lumière est ainsi intégré dans la conception du bâtiment. On parle aujourd'hui de conception bioclimatique.

Autre moyen d'utiliser l'énergie solaire dans l'immobilier, le chauffe-eau solaire. L'effet de serre est alors la méthode préconisée pour chauffer l'eau et alimenter les foyers.
L'électricité est produite via la production de chaleur ensuite transformée en énergie (cf le solaire thermodynamique expliqué ci-dessus). Elle peut également être issue du photovoltaïque qui transforme directement la lumière en électricité via une cellule de silicium. 

Les autres sources d'énergies renouvelables dans l'immobilier


La géothermie est aujourd'hui très utilisée, dans les villes intelligentes notamment, pour chauffer les logements des habitants. L'énergie éolienne, la biomasse, les énergies marines… toutes permettent seules ou de manière complémentaire d'alimenter les bâtiments en électricité, en chauffage voire en eau. De nombreuses expérimentations sont en cours. On peut notamment citer les biens immobiliers à Annecy chauffés grâce à l'eau du lac. En fonction des pays du globe, telle ou telle énergie renouvelable est plus largement utilisée. C'est le cas de l'énergie éolienne pour la production d'électricité en Chine par exemple.

Pourquoi les énergies renouvelables sont-elles utiles dans l'immobilier ?


Il y a évidemment plusieurs raisons à la fois écologiques et économiques à l'utilisation, de plus en plus marquée, des énergies renouvelables dans le secteur de l'immobilier.

Comment les énergies renouvelables réduisent les consommations énergétiques ?


Il s'agit à la fois d'un objectif et d'un vrai avantage. Que l'on traite d'immobilier de bureaux, de logement, professionnel comme résidentiel, l'utilisation des énergies renouvelables permet de diminuer les factures d'énergie. Et plus les systèmes sont complémentaires, équilibrés et stables, plus la note diminue.

Pour que cette stabilité et cette linéarité soient possibles, il est nécessaire de combiner les énergies renouvelables. Certaines d'entre elles sont en effet intermittentes comme l'énergie solaire ou éolienne. Mais alliée à la géothermie par exemple, la compensation est tout à fait possible.

Selon certains experts, l'utilisation intelligente des énergies renouvelables dans l'immobilier permet de réaliser une économie grimpant jusqu'à 70% en comparaison d'un bâtiment qui en est exempt. 

Vers les énergies renouvelables locales


S'il est impossible de trouver du pétrole partout, il est possible de faire appel aux énergies renouvelables locales n'importe où dans le monde en adaptant les équipements aux spécificités et aux ressources du territoire. Le solaire et l'éolien voire l'hydraulique tout comme la biomasse sont à portée de main. Utiliser les énergies renouvelables locales permet le développement des filières de proximité notamment pour les collectivités locales et territoriales. Il y a donc derrière les énergies renouvelables une économie importante qui se développe, notamment pour et dans le secteur immobilier. De plus en plus d'entreprises proposent des solutions innovantes à la lumière des énergies renouvelables et sans effet négatif sur l'environnement. Il s'agit ainsi d'allier confort de vie pour les habitants, économie locale et préservation de la planète, véritable cheval de bataille des promoteurs et des décideurs locaux, régionaux, nationaux et même mondiaux. 

Les énergies renouvelables, parties prenantes de la ville de demain


Partout dans le monde, les énergies renouvelables se généralisent. Qu'il s'agisse de bâtiments intelligents ou d'utilisation des énergies renouvelables sur le territoire urbain, elles trouvent leur place et deviennent rapidement incontournables. 

Les énergies renouvelables et les bâtiments intelligents sont-ils bénéfiques pour la planète ?


Vous vous en doutez, il s'agit avant tout d'une question rhétorique. Si des millions d'euros sont dépensés dans la recherche permettant de coupler énergies renouvelables et immobilier de manière intelligente, il y a fort à parier que les enjeux sont de détails. Mais pourquoi les énergies renouvelables et plus largement, les bâtiments intelligents sont-ils si importants pour l'environnement ?
Le saviez-vous ? Le secteur de la construction appelle à lui seul 45% de la consommation énergétique française. On comprend donc aisément que l'intégration des énergies renouvelables représente une solution de choix pour optimiser les consommations en France. 

Palmarès des villes qui font appel aux énergies vertes


Des initiatives naissent depuis quelques années à travers le monde et les énergies vertes sont de plus en plus utilisées dans les villes pour préserver notre planète et réaliser de belles économies. Dans certaines métropoles, les actions se multiplient. Zoom sur les 5 villes durables qui tirent leur épingle du jeu.

Avec plus de 5 000 000 habitants, Sydney est aujourd'hui la ville la plus peuplée d'Australie. Dès 2007, elle organisait "Earth Hour", un concept novateur qui demandait aux résidents de ne pas utiliser d'électricité pendant une petite heure seulement. La ville a également rendu obligatoire l'utilisation d'ampoules basse consommation dans tous les foyers de son territoire. Une obligation qui fait du bien à la planète et qui fait diminuer la facture des ménages chaque année.

Hambourg est la ville des éoliennes. C'est même l'une des villes du monde qui en compte le plus sur son territoire avec, notamment, DanTysk, une ferme éolienne de 80 moulins qui alimente non moins de 400 000 foyers et produit 1,3 milliard de KWh annuellement. Chaque année, le Salon Wind Energy Hamburg est organisé dans la ville à destination des professionnels de l'énergie éolienne. On comprend pourquoi !

Barcelone ville autosuffisante en 2050 ? C'est le pari engagé par la cité espagnole. Objectif déjà lancé en 1999, un décret sur l'énergie solaire thermique avait été imposé. Il obligeait notamment que les constructions neuves ou rénovées soient chauffées à 60% par l'énergie solaire. Depuis peu, un palier est franchi avec la volonté d'intégrer pleinement le solaire, l'éolien et les réseaux de chaleur dans la ville avec comme objectif le 100% d'énergies renouvelables.

La ville de naissance Greenpeace a pris de l'avance. Les éoliennes, le solaire et même les marémotrices produisent 90% de l'énergie nécessaire et consommée par les habitants de Vancouver. La mégalopole canadienne multiplie les initiatives qui font largement appel aux énergies renouvelables depuis plusieurs années.

Une ville dont les besoins en électricité sont 100% couverts par les énergies renouvelables ? Impossible ? Reykjavik vous prouve le contraire ! La capitale de l'Islande a une vraie longueur d'avance en la matière. Il s'agit d'une ville à la fois durable et éco friendly comme il y en a peu. Il faut aussi dire qu'elle dispose des ressources nécessaires pour le faire. Les énergies vertes sont principalement produites par l'eau et par la géothermie. Le plus ? Des transports en commun qui fonctionnent en totalité grâce à l'hydrogène.

Et du côté de la France ? Rassurez-vous, l'hexagone n'est pas à la traîne. La France compte de plus en plus de villes écologiques. Et les initiatives les plus remarquables ne sont pas forcément là où on les attend. Prenons l'exemple de la petite ville de Tramayes en Saône-et-Loire. Depuis quelques mois, la cité de 1 000 habitants seulement voient tous ses bâtiments publics fonctionner grâce à l'énergie verte. Non loin de Lyon, la commune a dit adieu aux énergies fossiles.

S'il est évident que le 100% énergies renouvelables est un chemin à emprunter sur le long terme, la voie ne sera pas identique pour toutes les villes du monde. Chacune, prise de conscience après prise de conscience, lance projets et initiatives à son échelle et, surtout, selon les ressources naturelles disponibles sur son territoire et sur les territoires voisins. Tous les acteurs sont les bienvenus dans cette quête d'intégration des énergies vertes, de la grande entreprise aux dirigeants en passant par les coopératives et les particuliers. Rendez-vous dans quelques années pour faire le point…

Votre ville intègre-t-elle les énergies renouvelables dans ses projets ? Utilisez-vous les énergies renouvelables dans votre quotidien ? Dans votre logement ? 
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers