La blockchain séduit le monde de l'énergie

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Utilisée depuis quelques années pour le transfert d’actifs, de nouveaux usages émergent de la technologie de la blockchain. Les acteurs de l’énergie du monde entier s’en emparent pour améliorer sans cesse leur fonctionnement et leur process. On vous explique comment. 

Avant de commencer, définissons la blockchain


Avant toute chose, il semble nécessaire d’expliquer simplement ce qu’est la blockchain. Dans sa traduction littérale, il s’agit d’une « chaîne de blocs ». Cela ne vous parle toujours pas ? Pas de panique ! Pour faire encore plus simple, retenez que nous avons à faire à une technologie novatrice qui stocke et transmet les informations en toute transparence de manière entièrement sécurisée et sans passer par un intermédiaire.


Sa particularité est que les données ne sont pas centralisées. La blockchain ressemble en fait à une immense base de données qui n’efface jamais rien. Tous les échanges y sont stockés pour être ensuite utilisés pour différentes fonctions. Lesquelles ? Elles sont trois :


• Pour les Smart Contracts, à savoir l’exécution automatique de contrats,
• Pour transférer des actifs comme des actions ou des monnaies (son usage premier et majoritaire pour l’heure),
• Pour que ces mêmes actifs soient entièrement traçables. 

La puissance de la blockchain


Nous l’avons brièvement évoqué, la grande nouveauté et l’atout majeur de la blockchain est qu’elle n’est pas centralisée. Il n’y a pas de serveur unique pour stocker les données : les usagers sont, pour une partie, considérés comme les serveurs de stockage. Concrètement, cela se traduit par l’absence d’intermédiaires. Chacun des utilisateurs a la possibilité et la capacité d’étudier la chaîne dans son intégralité. Cela signifie qu’un usager peut consulter les contrats, les transactions… s’il le souhaite. Des données qui sont listées dans des blocs, eux-mêmes cryptés pour rendre leur modification impossible. Les données sont ainsi visibles mais non modifiables.


Vous avez compris le principe de la blockchain ? Savez-vous que cette technologie a, au départ et encore aujourd’hui, servi le bitcoin ? Mais elle effectue désormais un virage et s’ouvre à de nouveaux usages. C’est le cas, notamment, pour le secteur de l’énergie.


La blockchain au service du monde de l’énergie


On s’en doute, le secteur de l’énergie compte de nombreux, très nombreux acteurs à travers le monde. Les utilisateurs sont également des millions sur le globe. Face à des fonctionnements parfois archaïques, des évolutions sont en cours, notamment grâce à la technologie de la blockchain.


L’intégralité de la chaîne de l’énergie pourrait être repensée. Plus précisément, elle intègre progressivement, mais massivement, les nouvelles technologies à ses schémas. Il est en effet moins ardu de solliciter les nouvelles technologies que de recréer un schéma de fonctionnement complet. C’est ainsi que, partout dans le monde, la blockchain a trouvé son utilité. Quelques exemples :


• Microgrid, cet écoquartier de Brooklyn encourage la rémunération dans le partage de l’énergie entre habitants.
• Grid Singularity a mis en place des équations gagnantes pour favoriser l’autoconsommation énergétique.
• Les SolarCoins se présentent comme une monnaie permettant de convertir l’énergie solaire.
• L’émergence des Smart Contracts comme Total avec Greenflex ou EDF. Il s’agit de contrats automatisés, sans intermédiaires, qui passent par la blockchain.

Et les projets n’ont pas fini de voir le jour. D’autant que de grands groupes industriels s’intéressent de près à la blockchain. C’est le cas de Digital Trade qui veut l’intégrer à ses processus. Citons également André Joffre de Tecsol ou Pierre Paperon de l’Observatoire des Blockchains qui promeuvent la blockchain à travers le monde, vantant ses atouts en expliquant que ses usages sont bien plus larges que sa seule application initiale au Bitcoin.


Quoi qu’il en soit, la blockchain permet de mener une belle révolution dans le monde de l’énergie, que cela soit au niveau des consommateurs pleinement intégrés dans leurs consommations et leurs usages qu’au niveau des acteurs du secteur. La blockchain prend une place croissante et s’intègrera parfaitement dans la Smart City de demain.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers