Une autoroute électrique durable en Italie

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
L’Italie se lance dans la création d’une autoroute électrique, une E-highway pour 2021. Le projet est d’électrifier 6 km de l’autoroute A35 reliant les villes de Brescia, Bergame et Milan en Italie exploitée par BreBeMi. L’A35 est un axe très fréquenté, stratégique pour les corridors Rhin-Alpes, scandinave et méditerranéen. Elle dessert le pôle logistique de Milan. L’autoroute située dans la région d’Europe la plus exposée à la pollution deviendrait une autoroute « zéro impact », un exemple de développement durable.

Une autoroute électrique « zéro impact » grâce à des panneaux photovoltaïques

 
Réduire les émissions de CO2 dues au transport routier, c’est ce qui motive le projet de l’autoroute électrique italienne A35. Francesco Bettoni, Président de l’exploitation de l’A35 Brebemi, est fier de ce projet qui selon lui devrait révolutionner tout le secteur du transport de fret. Le projet porte dans un premier temps sur 6 km seulement, pour tester le système, puis sera étendu sur les 60 autres kilomètres. L’autoroute italienne aura une particularité qui en fait son originalité : des panneaux photovoltaïques seront installés tout au long de l’A35 pour produire l’énergie nécessaire à l’alimentation de la ligne électrifiée.  « Nous serons la première autoroute à économie circulaire », déclare Francesco Bettoni.
 
Un partenariat est né autour de ce projet qui associe Brebemi, la société d’exploitation de l’autoroute A35, propriétaire de la technologie, le concédant Concessioni Autostradali Lombarde, Siemens et Scania. Scania a déjà travaillé sur ce type de projets : 2 km de route électrique en Suède sur l’autoroute E16 près de la ville de Gävle, la construction d’ici 2020 de trois nouvelles sections d’autoroutes électrifiées en Allemagne : 6 km sur l’A1 près Lübeck dans le Schleswig-Holstein, 5 km sur l’A5 au sud de Francfort en Hesse, ainsi que 6 km sur la voie rapide B462 dans le Baden-Württemberg). Pour l’Allemand Siemens, les E-Highway démontrent l’utilisation d’un transport de marchandises neutre d’émissions, une solution durable. 

Une ligne électrique au-dessus de la voie

 
Première étape, la construction d’une ligne électrique au-dessus de la voie lente « poids lourds », pour 2020. Un système qui ressemble à celui des trains et des tramways. Des caténaires installées le long de l'autoroute fournissent l'électricité aux camions équipés de pantographes. Deuxième étape en 2021 : la phase d’essais. Scania fournira des camions R450 disposant d’une motorisation hybride. Siemens proposera le pantographe qui alimente le moteur électrique, placé au-dessus de la cabine. Dès que le camion quittera la voie électrifiée, le pantographe sera débranché. Le moteur à combustion ou électrique prendra alors le relais. Le camion peut rouler à l’électrique ou en mode essence. Dernière phase si les essais sont concluants, la poursuite de l’électrification de toute l’A35.
 
Les camions hybrides pourront circuler sans polluer sur les 6 km de la 3 voies, électrifiée dans les deux sens de circulation, entre le péage de Romano di Lombardia et la sortie Calcio sur 6 km. L’électrification de ce premier tronçon coûtera 18 millions d'euros, soit 2 millions par km et 150 millions d'euros pour l'ensemble de l'A35. Le projet est soutenu par les ministères italiens des Transports et de l'Environnement. 50 % du projet pourrait être financé par Bruxelles par le biais de l’appel d’offre européen « Connecting Europe Facility for Transport 2018 ». Et les 50 % restants par l’État italien, la Région Lombardie, les acteurs privés (Siemens, Scania, les sociétés de transport et de logistique, les fournisseurs d’électricité).
 

Une autoroute électrique pour réduire la pollution

 
D’après Concessioni Autostradali Lombarde, les poids lourds représentent 28% du trafic de l’A35. Développer le réseau de voies électriques, c’est diminuer les coûts de transports pour les entreprises mais c’est assurément une solution durable pour réduire la pollution du transport routier des marchandises. Une réduction de pollution de l’ordre de 80 à 90 % et le « zéro impact » grâce aux panneaux photovoltaïques qui produisent l’énergie électrique est envisagée. Une vraie innovation en matière de développement durable pour l’autoroute italienne A35.
Que pensez-vous de cette innovation ? Surprenante non ?
 
Source image : italie-france.com/fr/litalie-va-experimenter-la-premiere-autoroute-electrique-zero-impact-en-europe/
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers