Secteur de l’environnement : les nouveautés de l’été

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Depuis le 1er août, de nouvelles réglementations sont entrées en vigueur dans et pour le secteur de l’environnement. Évolutions majeures pour certaines, elles touchent à l’efficacité énergétique, aux tarifs du gaz, à ceux de l’électricité… On vous rappelle ce que vous avez (peut-être) manqué.

Une nouvelle législation sur l’étiquette énergie


Le mois d’août a vu entrer en vigueur la nouvelle législation sur l’étiquette énergétique suite au règlement daté du 4 juillet 2017. Selon celui-ci, les classes A+++ à A+ seront tout simplement supprimées pour revenir à une échelle comprise entre A et G. Cette dernière s’applique à tous les produits, qu’importe la catégorie.


Un délai de six années est accordé pour une mise aux normes de toutes les étiquettes. Selon le Parlement européen, les premières étiquettes remaniées devraient être visibles dès 2019 dans les magasins.


Autre piste envisagée, le remaniement des étiquettes dès lors que 30% de produits écoulés sur le marché de l’Union européenne affichent une efficacité A ou 50% pour une efficacité A et B.

Les tarifs de l’électricité évoluent


En France, les tarifs réglementés de l’électricité augmentent. Cette évolution fait suite à un délibéré daté de juillet 2017 par la Commission de régulation de l’énergie (Cre). Le ministère de la Transition écologique et solidaire a ainsi décidé d’augmenter les tarifs de l’électricité de 1,7%. La hausse concerne les tarifs bleus résidentiels et professionnels. Selon la Cre, cette mesure a été prise pour « le bon fonctionnement du marché » dans le but « d’achever le rattrapage des montants liés à l’insuffisance des tarifs au titre de l’année 2012 ».


L’explication la plus simple à l’augmentation du prix de l’électricité pour les résidentiels et les professionnels se trouve dans la hausse des tarifs d’acheminement explique encore la Cre. Ils ont fait un bond de +2,71% au 1er août 2017 dans le cadre des tarifs d'utilisation des réseaux publics d'électricité pour les utilisateurs raccordés aux réseaux de distribution en haute tension et en basse tension (Turpe HTA-BT). Une évolution est désormais actée chaque 1er août pendant quatre ans, en fonction de l’inflation.

Les tarifs du gaz diminuent


Terminons enfin sur une bonne nouvelle. Engie a proposé une baisse du tarif moyen du gaz de -0,8% soit l’équivalent de - 0,4 €/MWh. Cette dernière est relative au gaz naturel en distribution publique. Cette proposition, et donc cette diminution, a été actée le 27 juillet au journal officiel après avoir été validée par la Cre.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers