Des drones au service de la rénovation énergétique

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les drones sont de plus en plus utilisés, dans tous les secteurs, tourisme et immobilier en tête. Petite taille et rapidité sont des atouts de choix qui leur permettent de cartographier en quelques minutes, et en 3D, l’isolation d’un bâtiment. Ils peuvent ainsi mettre en avant les défauts du bâti, autorisant ensuite la mise en place efficace d’une rénovation énergétique adaptée.

Les drones à la conquête de l’immobilier


Nous vous parlions récemment de l’utilisation peu commune des drones dans le secteur de l’immobilier. En Espagne notamment, certaines communes l’ont adoptée pour dénicher les constructions illégales. Des professionnels du monde entier en font également un atout de choix pour prendre des photos valorisantes d’un bien ou encore suivre les chantiers. Et il est désormais possible pour ces petits appareils des airs de mettre en avant le bilan thermique d’un bien dans des conditions optimales. Très pratique à l’heure où la rénovation énergétique est devenue un combat de tous les instants pour notre environnement notamment.

Un nouveau service proposé aux professionnels de l’immobilier


Le leader du marché des drones, Parrot, se sert donc de son savoir-faire pour aider les professionnels de l’immobilier. Il a lancé Air Support, un service de modélisation 3D thermique. « La rénovation énergétique du bâti est un enjeu pour les professionnels du bâtiment et de l’immobilier et, en tant que partenaire innovant auprès de ces métiers, nous nous devions d’y apporter une réponse avec une solution inédite » explique le directeur général de Parrot Air Support, Thai-Binh Phan.

Les avantages du drone en matière de rénovation énergétique


Quentin Genet, salarié pour Parrot Air Support affirme que ce service « permet d’avoir rapidement une image globale, précise, tout en accédant aux zones difficiles comme les toitures et avec des mesures beaucoup plus précises » en comparaison d’un appareil thermographique. Les prises de vue réalisées au sol ont en effet démontré leur perte d’efficacité pour les points les plus hauts du logement. Un défaut que le drone pallie.


Dans les faits, chacun des relevés est réalisé à l’aube, la nuit à peine levée, pour que les rayons du soleil ne viennent pas altérer les mesures. Les drones ne sont en effet pas autorisés à voler la nuit.
Parrot réalise ensuite une modélisation 3D, pratique pour repérer les défauts d’isolation en quelques clics.


Si la société vise en premier lieu les professionnels, les particuliers peuvent également recourir à ses services. Pour une prestation de base, comptez entre 1 500 et 2 000 euros.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers