Ardèche : des habitants impliqués dans la construction d’un parc éolien

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Voir un parc éolien construit non loin de chez eux pourrait déplaire à certains habitants de Saint-Georges-les-Bains, en Ardèche. C’est pourquoi, pour minimiser les risques de refus et favoriser l’acceptation du projet, la CNR (Compagnie Générale du Rhône), producteur d’électricité verte, a décidé d’impliquer directement les citoyens.

Un financement participatif pour le parc éolien de Saint-Georges-les-Bains


En matière d’énergies renouvelables, nombreux sont les projets à être financés, en partie au moins, par le biais du financement participatif. Fin 2016, Ségolène Royal avait même certifié qu’un label dédié à ce type de financement récompenserait les premiers projets axés énergies renouvelables de 2017.


Après cette annonce, le producteur d’électricité verte CNR a donc décidé d’associer les Ardéchois dans la construction d’un parc éolien. La société dit souhaiter « associer citoyens et collectivités à ses projets » dans le but de « redistribuer la valeur créée (…) aux riverains ».


Et ce projet ne devrait pas être le seul pensé par la CNR. L’entreprise veut en effet monter « d'autres projets de production d'énergie verte » sur ce modèle, vu comme une manière de « favoriser l'acceptation et l'intégration locale des projets », selon les propres mots du directeur général d'Enerfip, la plateforme de financement participatif sélectionnée, Julien Hostache.

Le parc éolien, le projet et son financement


Le parc éolien ardéchois sera celui de Planèze. Au total, les cinq éoliennes du projet produiront 11,5MW, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 8 500 personnes. Le village de Saint-Georges-les-Bains en compte actuellement quatre fois moins !


Grâce à ces éoliennes de 64 mètres de hauteur, 13 735 tonnes de CO2 annuelles ne seront plus rejetées dans l’air.


Pour financer le projet, trois temps forts seront observés entre le 1er mars et le 31 mai 2016. Le financement participatif sera :


• Proposé aux habitants
• Proposé aux salariés de la CNR
• Proposé au public


Chaque particulier peut contribuer à la construction du parc éolien pour un montant compris entre 10 et 10 000 euros. Ainsi, la CNR table sur une sommes récoltée supérieure à 200 000 euros.
Les travaux ont déjà commencé depuis l’été 2016 grâce au soutien des entreprises locales. Le parc éolien de Planèze devrait donc être opérationnel en juillet 2017.

Un projet similaire dans les Vosges


Si la CNR a toutes les raisons d’être confiante quant à cette phase de financement participatif, c’est parce qu’elle se base sur un projet similaire qui a déjà fonctionné dans les Vosges. En 2015, EDF Energies Nouvelles a collecté 135 000 euros pour financer les premières études relatives à la construction d’un parc éolien.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers