Plongez dans une piscine naturelle cet été

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le beau temps et la chaleur se sont enfin installés. Avec eux, cette envie d’un petit plongeon à la moindre occasion. Et pour en profiter, vous avez peut-être cette année décidé de faire construire votre propre piscine. Quelle bonne idée ! Et si, avant de choisir le bassin qui trônera dans votre jardin, vous vous penchiez sur la piscine naturelle, celle qui permet détente et amusement exempts de produits chimiques. On vous explique.

Comment fonctionne la piscine naturelle ?


Le milieu naturel a cette capacité étonnante, lorsqu’il n’est pas pollué, de réussir à se réguler et à s’épurer seul. Comment ? En conjuguant micro-organismes et flore. Et c’est sur ce même concept que repose la piscine naturelle. Elle développe dans son eau un magnifique écosystème capable de maintenir la pureté de l’eau. Cette prouesse est possible grâce à la technique du lagunage. C'est-à-dire ? Que la piscine naturelle est composée de trois zones distinctes :

•    Une zone de baignade
•    Une zone annexe moins profonde où poussent des plantes aquatiques qui filtrent l’eau
•    Une zone de désinfection exposée aux UV naturels et pourvue de plantes oygénantes.

Entre ces trois zones, la circulation de l’eau est possible grâce à une pompe au départ, puis par la force de gravité ensuite.

Les atouts d’une piscine naturelle


La piscine naturelle a de nombreux avantages qui pourraient vous pousser à la tester :

•    Elle se présente comme une véritable alternative à la fois durable et biologique à la piscine traditionnelle.
•    La peau ne se dessèche pas et ne tire pas après la baignade
•    Elle n’a besoin d’aucun produit ou substance chimique pour fonctionner
•    Elle permet à un écosystème sain de se développer
•    Elle n’ouvre pas l’obligation de payer une taxe d’habitation
•    Son entretien (une fois par an) est moins fastidieux que celui d’une piscine classique
•    Son entretien est peu coûteux
•    Elle est très esthétique dans un jardin

Les inconvénients d’une piscine naturelle


Évidemment, la piscine naturelle présente également quelques inconvénients :

•    L’eau s’évapore plus rapidement
•    La circulation de l’eau doit être continue. La pompe électrique fonctionne donc en permanence entraînant une surconsommation électrique.
•    Il est déconseillé d’utiliser des crèmes solaires chimiques avant de se baigner dans une piscine naturelle, sous peine de perturber les micro-organismes. Il est donc préférable de se tourner vers des produits minéraux et biologiques.
•    La chute de feuilles dans l’eau doit être évitée
•    La température de l’eau ne doit jamais dépasser les 24°C pour ne pas voir se développer de bactéries

Le coût d’une piscine naturelle


Pour un bassin d’environ 100m² (les trois zones confondues), il faut compter entre 600 et 900 euros d’électricité par année. On peut également ajouter le coût de 100 à 150m² d’eau. Des dépenses annuelles qu’il ne faut pas négliger avant de se lancer dans la construction d’une piscine naturelle.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers