Zoom sur la maison passive

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le saviez-vous ? Avant d’être une norme, la maison passive est une notion allemande apparue en 1988. Forte de son aspect novateur et de son impact sur le secteur de la construction, la maison passive est en passe de devenir l’une des solutions logement privilégiées. Pourquoi ? Pour allier habitat écologique et économies d’énergie. Parler de maison passive aujourd’hui revient tout simplement à parler d’habitat écologique. Oui mais pas de n’importe quelle maison écologique. Explications.

Une maison passive, qu’est-ce que c’est ?

 

Une habitation appartient à la catégorie de maison passive lorsqu’elle consomme très peu d’énergie. L’un des indicateurs révélateurs de sa faible consommation est la capacité du logement à offrir une température agréable à ses occupants, été comme hiver, sans avoir recours à l’utilisation du chauffage traditionnel ou à la climatisation.

L’idée est donc que la maison ou le bâtiment se suffise à lui-même en termes de consommation énergétique.

Les fondements de la maison passive

 

Pour devenir auto-suffisante en énergie (ou presque), une maison utilise quatre éléments fondamentaux :

• La ventilation qui permet de bénéficier d’un air sain dans le logement quelles que soient les conditions extérieures.

• L’isolation thermique pour réduire les pertes de chaleur et rendre l’usage du chauffage très peu fréquent. Une maison passive permet de maintenir une température idéale en usant de la chaleur humaine, de l’éclairage mais aussi du fonctionnement des appareils électroménagers.

• Limiter les ponts thermiques est essentiel pour conserver la chaleur ou la fraîcheur dans le logement. Pour les éviter, les jonctions entre les parois sont optimisées dans une maison passive.

• Une bonne étanchéité de l’air est indispensable pour diminuer les pertes de chaleur et garantir le bon fonctionnement de la ventilation.

Enfin, dans une maison passive, un soin tout particulier est accordé aux fenêtres. Elles jouent en effet un rôle capital dans une habitation, permettant de conserver chaleur ou fraîcheur en fonction de la saison.

La norme maison passive

 

Une habitation peut aujourd’hui obtenir la norme maison passive lorsqu’elle consomme moins de 15kWh/m²/an. Pour se voir délivrer cette précieuse certification, au minimum trois normes du label allemand « Passivhaus » doivent être respectées :


• la norme internationale ISO 9972.


• la norme européenne NF EN 13790 est caractéristique des calculs des besoins d'énergie pour le chauffage et le refroidissement des locaux.

• la norme européenne NF EN 13829 appelle un coefficient d'étanchéité d'une valeur de n50 < 0,6 h-1 (pour une différence de pression entre l'intérieur et l'extérieur de 50 Pa, le taux de renouvellement d'air doit être inférieur à 0,6 volume par heure).

Aujourd’hui, la construction d’habitations neuves tend de plus en plus à un respect de ces normes et donc, à l’édification de « maisons passives ». Pour preuve, d’ici au 31 décembre 2020, tous les nouveaux bâtiments devront être « à consommation d’énergie quasi nulle ».

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers