Label Bâtiment Bas Carbone : le nouveau label écologique

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le 1er mars 2016, le label Bâtiment Bas Carbone est entré en scène. Dans un souci écologique toujours plus présent, ce nouveau label vise à mesurer l’empreinte carbone des bâtiments et ce, de leur construction à leur fin de vie. Explications.

Les objectifs du label Bâtiment Bas Carbone

 

La création de ce nouveau label est le fruit d’un travail collaboratif entre l’association pour le développement du Bâtiment Bas Carbone (BBCA), l’organisme de certification Certivea et le Centre scientifique et technique du bâtiment (BBCA). Avec le label Bâtiment Bas Carbone, l’objectif est de produire deux fois moins d’émissions de carbone lors de la construction et du fonctionnement d’un bâtiment. Il est délivré depuis le 1er mars 2016.

Une nouvelle clé pour l’environnement ?

 

Le label Bâtiment Bas Carbone vient s’ajouter aux dispositifs déjà existants. Il affiche une continuité de la RT 2012, emmenant progressivement à la RT 2020. Sa particularité tient dans l’étendue de l’évaluation. Pour bénéficier du label, les bâtiments certifiés devront répondre à un strict cahier des charges lors de leur construction, mais également lors de leur exploitation puis lors de leur démolition. Il permettra ainsi de « mesurer l'empreinte Carbone des bâtiments tout au long de leur cycle de vie », explique Hélène Genin, déléguée générale du label. Novatrice, l’initiative est une première mondiale.


Le label pourrait se révéler rapidement être un levier de changement, bénéfique pour l’environnement. Il faut savoir qu’1m² de construction neuve produit approximativement 1 tonne de carbone. « La réduction des émissions liées au secteur de la construction est l'une des clés de la maîtrise du changement climatique. Les méthodes et les technologies existent aujourd'hui pour diviser par deux cette empreinte carbone », affirme Stanislas Pottier, président de l'association BBCA et directeur du développement durable du Groupe Crédit Agricole S.A.

Les champs d’application du label Bâtiment Bas Carbone

 

Le label BBCA ne s’applique pas à toutes les constructions neuves. Il est en effet limité aux immeubles de bureaux, de logements collectifs mais aussi de commerces. Il pourrait, dans les mois et années à venir, concerner également les bâtiments logistiques, les équipements publics et les hôtels.

La délivrance du label

 

Pour obtenir ce précieux label, deux étapes seront nécessaires. Une première visera l’accord du label provisoire au terme de la conception (DCE). Puis, le label définitif sera accordé à la fin de la réalisation (DOE). Le label Bâtiment Bas Carbone coûtera entre 6 000 et 7 000 euros.
La construction sera notée sur 100 selon les critères suivants :


• Une conception et une construction raisonnées
• Une parfaite maîtrise des consommations pendant l’exploitation
• La capacité de stockage du carbone tout au long de la vie du bâtiment
• Les pistes envisagées pour son recyclage voire pour le remploi des matériaux.

Par la suite, les trois entités porteuses de ce projet, envisagent la création d’un référentiel de rénovation bas carbone et d’un référentiel quartier bas carbone. Elles ouvrent également à la mise en place d’un label BBCA International.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers