Menu

Comment réduire ses impôts grâce à sa résidence principale ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le saviez-vous ? Votre résidence principale vous permet de réduire vos impôts de différentes façons. Achat d’un logement neuf, rénovation, amortissement, taxe foncière exonérée, plus-value non imposée… Quelle est l’option qui correspond à votre situation ? On vous dit tout !

Qu’est-ce qu’une résidence principale ?

C'est très simple ! Aux yeux des impôts, votre résidence principale est celle dans laquelle vous habitez la majeure partie de l’année, 8 mois par an légalement, votre lieu d’établissement au 31 décembre.

La fin de la taxe d’habitation pour les résidences principales

Il ne s’agit pas d’un dispositif de défiscalisation à proprement parler mais tous les Français sont concernés par cette belle économie : la taxe d’habitation a en effet été supprimée depuis le 1er janvier 2023. La totalité des ménages est ainsi exonérée de cet impôt foncier portant sur la résidence principale d’un propriétaire comme d’un locataire.

Attention cependant, les résidences secondaires restent redevables de la taxe d’habitation.

Comment profiter d’une exonération de la taxe foncière sur votre résidence principale ?

Dans certains cas, il est possible de bénéficier d’une exonération totale ou partielle de la taxe foncière sur votre résidence principale.

Ce coup de pouce fiscal fait partie des avantages de l’immobilier neuf. En effet, lors de l’aménagement dans votre logement neuf, il est possible de profiter d’un allègement de la taxe foncière pour tout ou partie. Un avantage financier déterminé par la localisation du logement principalement. Certaines localités l'ont mis en place, d'autres non. L'administration fiscale dont vous dépendez peut vous renseigner. 

Comment défiscaliser en 2024 ? Un abattement de 30% sur votre résidence principale

Il y a quelques années, l’actualité immobilière nous a rapporté le remplacement de l’ISF ou Impôt sur la Fortune par l’IFI ou Impôt sur la Fortune Immobilière. Pour faire simple, les contribuables qui détiennent un patrimoine immobilier dont la valeur est supérieure à 1 300 000€ sont imposés au titre de l’IFI.

MAIS, et c’est important, le propriétaire d’une résidence principale profite d’un abattement de 30% sur la valeur globale de son bien. Sous quelle forme ? Une réduction forfaitaire ou proportionnelle en fonction des cas, directement appliquée sur la base de calcul de l’IFI.

Bon à savoir : une déduction des dettes immobilières est possible pour une détermination au réel de la valeur nette d’un patrimoine immobilier.

Comment réduire le montant de ses impôts grâce à la rénovation : zoom sur MaPrimeRénov’

Il est possible, fréquent même, qu’un bien ancien appelle des travaux conséquents de rénovation énergétique.

Pour cela, les particuliers peuvent faire appel à MaPrimeRénov’, une aide proposée pour financer les travaux de rénovation énergétique, à savoir les travaux qui permettent d’améliorer la performance énergétique et le confort thermique d’un logement. Pour rappel, MaPrimeRénov’ a remplacé le CITE ou Crédit d’Impôt pour la transition énergétique depuis le 1er janvier 2020.

Point important : une évolution du dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2024, évolution aux conditions plus avantageuses pour encourager les rénovations énergétiques globales d'un parc immobilier privé vieillissant et trop énergivore.

Comment louer une partie de sa résidence principale sans payer d’impôts ? Baisser ses impôts facilement

Sous conditions, vous pouvez décider de louer une partie de votre résidence principale. Une chambre délaissée par vos enfants partis en étude, une dépendance de maison devenue trop grande, plusieurs pièces même. Si le logement est meublé, vous pouvez donc prétendre à une activité LMNP ou Location Meublée Non Professionnelle.

Ce dispositif appliqué, les revenus locatifs sont soumis à l’impôt sur le revenu et généralement classifiés comme des BIC ou Bénéfices Industriels et Commerciaux.

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il est possible de profiter d’une exonération à 100% des impôts sur ces revenus locatifs. Trois conditions sont pour cela à respecter.

1. Si la pièce louée (ou les pièces louées) fait partie de la résidence principale du propriétaire bailleur.

2. La pièce louée devient la résidence principale du locataire ou secondaire dans le cas d'un travailleur saisonnier. 

3. Le loyer demandé pour la location est en adéquation avec les plafonds légaux. L'administration fiscale publie chaque année deux plafonds en fonction des régions. 

Une plus-value exonérée lors de la revente d’une résidence principale

Vous allez vendre votre résidence principale ? Bonne nouvelle ! La plus-value générée par la vente d’une résidence principale et ses annexes n’est pas imposée. Elle profite d’une exonération fiscale totale.

Un principe fiscal ancré qui ne devrait pas changer. Vous avez donc la quasi certitude qu’en achetant votre résidence principale aujourd’hui, vous ne payerez pas d’impôts sur la plus-value à la revente.

Bon à savoir : pour toutes les autres ventes, celles ne portant pas sur une résidence principale, la plus-value est soumise à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux (CSG-CRDS). Mais un abattement est appliqué en fonction de la durée de détention. Après 22 ans de détention, la plus-value est exonérée d’impôts, après 30 ans la plus-value est également exonérée de prélèvements sociaux.

Pour aller plus loin : les aides financières pour l’achat d’une résidence principale

Pour alléger le coût de votre budget logement, il est également possible de faire appel aux aides à l’achat immobilier pour devenir propriétaire de votre résidence principale. Parmi les dispositifs plébiscités, le PTZ ou Prêt à Taux Zéro qui permet d’économiser des milliers d’euros. Comment ? Une partie du bien est financée à taux zéro, sans rembourser d’intérêts donc. Une belle économie à la clé.

Tout savoir sur le PTZ 2024 et ses avantageuses conditions.

Il existe également d’autres coups de pouce à connaître tels que le PAS ou Prêt d’Accession Sociale et le Prêt Action Logement. Déterminez l’aide à l’achat immobilier qui vous correspond grâce à notre rubrique dédiée.

Loi Pinel, loi Malraux, garde d'enfants... Comment payer moins d'impôts sur le revenu en 2024 ? Les autres solutions 

Au-delà de votre résidence principale, vous avez à votre disposition une palette de possibilités pour de belles réductions d'impôts : 

  • L'investissement locatif : nombreux sont les particuliers investisseurs qui font le choix de l'investissement immobilier pour profiter d'un ou plusieurs avantages fiscal/aux. La loi Pinel, la loi Malraux, le dispositif LMNP ou encore le dispositif Monuments Historiques sont quelques pistes à envisager pour rentabiliser au mieux votre placement, qu'il s'agisse d'un investissement de proximité ou non. Une fiscalité vraiment avantageuse.

 

  • L'emploi d'un salarié à domicile pour profiter d'un crédit d'impôt (aide pour le ménage, pour le soutien scolaire...)

 

  • La garde des enfants de moins de 6 ans ouvre le droit à un crédit d'impôt. 

 

  • L'investissement dans un fonds forestier (GFF, GFI...)

 

  • L'investissement dans le cinéma. Il existe quelques fonds spécialisés à cet effet qui permettent aux contribuables d'optimiser leur fonctionnement fiscal.  

 

Une liste non exhaustive de possibilités d'accéder à l'avantage fiscal qui vous convient le mieux. 

Déduction et réduction d'impôts en 2024 : la FAQ

Comment optimiser ses impôts pour préparer sa retraite ? 

L'immobilier reste une valeur sûre pour accéder à une belle réduction d'impôts, constituer un solide patrimoine et percevoir, dans quelques années, une rente appréciable ou des liquidités à l'heure de la retraite. 

Mais il est également possible de mettre en place d'autres solutions telles que le PER ou Plan Épargne Retraite dont les versements sont déductibles des revenus imposables. 

Quel plafond ne pas dépasser pour être exonéré d'imposition en 2024 ?

En 2024, un contribuable célibataire qui perçoit au maximum 17 136€ par année ne paye pas d'impôts. Ce montant est de 30 558€ pour un couple sans enfant. 

Vous avez un projet d’achat de résidence principale ? D'investissement locatif pour accéder à la réduction d'impôts (mais pas seulement) ? Les experts Médicis Immobilier Neuf sont là pour vous aider ! Contactez votre interlocuteur dédié et profitez de son expertise du marché et des dispositifs pour devenir propriétaire en toute sérénité.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
800 avis clients