Prix de l’immobilier à Paris : quelles prévisions pour les mois à venir ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Pour certains professionnels, les prix de l’immobilier à Paris ont franchi la barre des 9 000 euros le m² depuis le printemps dernier. Pour d’autres, ils pourraient être en passe de le faire. Quoi qu’il en soit, les acteurs du secteur semblent s’accorder : le coût de la pierre parisienne peut difficilement grimper beaucoup plus haut. Explications.

Les prix de l’immobilier à Paris en dessus des 9 000 euros le m² ?


C’est en tout cas le chiffre avancé par les experts LPI-SeLoger. Ils affirment que depuis le printemps 2017, cette barre symbolique a été franchie pour atteindre 9 126 euros le m² entre avril et juin. La hausse était donc de +2,3% et +6,6% sur une année. Les prix de l’immobilier à Paris sont même supérieurs à 10 000 euros le m² dans les 4ème, 5ème, 6ème, 7ème, 8ème et 16ème arrondissements alors qu’aucun secteur de la capitale n’est aujourd’hui accessible en dessous des 7 000 euros le m². Pour LPI-SeLoger toujours, la hausse des prix relevée est de +5 à +10% dans quatorze arrondissements parisiens.

Et pour les notaires ?


La réponse est un peu différente pour les notaires. Selon les chiffres publiés fin mai 2017, les prix de l’immobilier à Paris sont restés sous la barre des 10 000 euros le m², à 8 580 euros le m² entre mars et mai très précisément. Cette donnée porte l’augmentation à +5,9% sur un an.

Les différences majeures entre les acteurs du secteur


Entre 8 580 euros et 10 000 euros le m², il y a donc un fossé ! Nous, lecteurs, sommes donc en droit de nous interroger : pourquoi une telle différence dans les données chiffrées ? Le professeur d’Économie Michel Mouillart nous donne une réponse très précise pour assouvir notre curiosité : « En fait, les chiffres que vient de publier LPI-SeLoger sont ceux des compromis de vente signés en juin, alors que les données fournies cette semaine par les notaires correspondent aux prix relevés à fin mai, au moment de la signature de l'acte définitif de vente. Notre baromètre est donc en avance de quatre à six mois sur les prix des notaires, qui ne publieront qu'à l'automne ce qu'a été le marché aujourd'hui ». C’est aussi simple que cela, une méthodologie différente !

Les prix de l’immobilier peuvent-ils encore augmenter ?


Après avoir éclairci le mystère des prix de l’immobilier à Paris divergents, la question qui nous intéresse concerne la potentielle hausse dans les mois à venir : le coût de la pierre peut-il oui ou non encore progresser dans la capitale ? Là encore, les prévisions sont un peu différentes. Les notaires d’Ile-de-France jouent la carte de l’apaisement en affirmant qu’« après deux nouveaux mois de nette hausse » les prix « devraient se stabiliser autour des 8900 euros/m² d'ici la fin du mois de septembre ».


Mais LPI-SeLoger s’avance beaucoup mois. Michel Mouillart toujours, pense « probable » que « le rythme de la hausse du prix des appartements parisiens se stabilise après les mois d'été qui sont particuliers et les hausses de 6,6% en juin, 6% en mai et 6% en avril ». « Il est probable que l'on ait atteint des limites au dynamisme de la reprise du marché parisien, après un mouvement de rattrapage. Pour qu'il continue à se développer, il faut des apports de clientèle supplémentaire ». Sans quoi, les acheteurs pourraient ne plus suivre la cadence et, « en l'absence d'un mouvement d'arrivée de cette clientèle supplémentaire, les limites d'expansion des prix à Paris vont être atteintes », estime Michel Mouillart.


Nous allons donc suivre le marché immobilier parisien de très près ces prochains mois…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers