Les prix de l’immobilier à Bordeaux s’envolent

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les prix de l’immobilier à Bordeaux ont explosé ces derniers mois. En seulement un an, ils ont progressé de 10%. Si la tendance haussière est observée dans presque toutes les grandes villes françaises, la perle d’Aquitaine est particulièrement touchée. Dans le même temps, le prix de la pierre parisienne n’a augmenté « que » de 6,6%.

Les prix de l’immobilier à Bordeaux inquiètent les professionnels


Si l’on a tendance à dire qu’un marché qui voit ses prix augmenter est un marché en bonne santé, l’immobilier bordelais commence à susciter les inquiétudes. D’autant que l’arrivée de la ligne TGV est un élément qui devrait encore accentuer ce mouvement.


MeilleursAgents a récemment publié une étude chiffrée du marché. On peut ainsi observer que les prix de l’immobilier à Bordeaux ont progressé de 10% sur un an, de 6% sur le premier trimestre 2017 et de 1,5% sur le seul mois de mars. À titre de comparaison, les prix de l’immobilier à Paris ont augmenté de 6,6% sur un an, de 2,7% depuis début 2017 et de 0,3% au mois de mars.


Une tendance qui inquiète profondément les professionnels du secteur. Pour l’heure, le nombre de ventes ne faiblit pas, grâce aux avantageuses conditions de crédit immobilier et aux dispositifs d’aide à l’achat. Mais que se passera-t-il se ces conditions ne sont plus réunies ? Avec un prix moyen avoisinant les 4 000 euros, la surchauffe guette dans la perle d’Aquitaine.

Les villes les plus chères de France


Avec Paris (8 743 euros le m²) et Lyon (4 085 euros le m²), Bordeaux s’impose comme l’une des villes les plus chères de France en matière d’immobilier, dépassant même Nice qui occupait depuis plusieurs mois la deuxième place du podium.

Des risques pour le marché immobilier à Bordeaux ?


Cette tendance haussière n’est pas sans risque pour le marché. D’autant que nous l’évoquions, la possibilité de rejoindre Paris en seulement deux heures par le TGV ne va rien arranger. Cette grande nouveauté devrait peser sur le secteur (et faire encore grimper les prix de l’immobilier à Bordeaux) dès fin 2017-début 2018 selon les prévisions de certains professionnels.


Leur crainte majeure ? Voir les prix exploser encore d’avantage, à l’image des quartiers chics, comme celui de l’îlot Cheverus, qui affichent un coût moyen au m² de 6 000 euros.


La Perle d’Aquitaine n’a cessé de progresser ces dernières années, atteignant aujourd’hui des records. Son développement croissant pourrait-il se retourner contre la ville et faire fuir les acquéreurs ? Affaire à suivre…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers