Hausse des prix de l’immobilier et reprise du marché confirmées en France

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Depuis trois trimestres, les prix de l’immobilier sont en hausse selon les derniers chiffres des Notaires de France. Une constante qui révèle le dynamisme du marché, dynamisme qui devrait perdurer, voire s’accentuer, en 2017. La seule inconnue ? L’éventuelle remontée des taux de crédit immobilier.

Les derniers chiffres encourageants des Notaires de France


La récente étude des Notaires donne à penser que le marché immobilier français se porte bien. En effet, les taux de crédit restent pour l’heure au plancher malgré un faible rebond observé ces dernières semaines. La hausse des prix de l’immobilier reste contenue, encourageant les particuliers à lancer leur projet d’acquisition. Entre 2009 et 2017, le pouvoir d’achat des ménages français a augmenté de 30% selon la dernière note de conjoncture du 23 janvier 2017 publiée par les Notaires.


Toutes les conditions étaient donc réunies pour voir un marché en pleine forme au troisième trimestre 2016. Preuve en est, 843 000 transactions ont été enregistrées dans l’ancien, soit +9% en un an. 

Des prix de l’immobilier en hausse


Et qui dit bonne santé du marché dit également prix de l’immobilier en hausse. Il est cependant à noter que l’augmentation est restée très modérée. Sur 12 mois, elle est de +1,6% en moyenne avec +1,8% pour les maisons et +1,3% pour les appartements.


La tendance à la hausse est généralisée dans toute la France, à Paris comme en province. Cependant, certaines villes ne profitent pas (encore ?) de ce dynamisme. C’est le cas de Saint-Étienne qui voit ses prix de l’immobilier reculer de -2,9% sur un an et de Dijon avec -4%.


Les hausses les plus importantes sont observées à Bordeaux (+9,8%), Nancy (+5,6%), Brest, Le Havre, Lille, Lyon, Nantes, Reims, Strasbourg, Toulon et Toulouse (entre +2 et +5%).
D’autres villes affichent des prix stables comme Besançon, Grenoble, Marseille, Montpellier, Nice, Orléans, Rennes et Tours.

Quelles tendances pour 2017 ?


Les Notaires de France annoncent une hausse des prix de l’immobilier de +4,5% d’ici à fin février. Leurs prévisions sont basées sur l’étude des avant-contrats à leur disposition. Si cette anticipation est juste, les prix de l’immobilier seront alors équivalents à ceux de 2014.


Mais cette tendance pourrait ne jamais se réaliser si les taux de crédit immobilier étaient amenés à remonter. Un tel mouvement entraînerait irrémédiablement une diminution du nombre de ventes et donc, une baisse des prix de l’immobilier. Les Notaires de France rappellent cependant que le gouvernement dispose d’autres « leviers » pour influencer le marché immobilier : exonération sur les plus-values des biens cédés après 15 ans de détention (22 ans aujourd’hui), primo-accession favorisée, investissement locatif encouragé…, nombreux sont les mécanismes à activer pour relancer le secteur.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers