Menu

Immobilier et retraite : où veulent vivre les seniors ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Et si retraité rimait avec immobilier. Arrivés en fin de carrière, les seniors sont nombreux à envisager cette période différemment, hors des grandes villes notamment. Et plus les personnes âgées sont diplômées, plus cette tendance immobilière est vérifiée. Le territoire qui est le plus délaissé ? La région parisienne selon une étude menée par la Caisse des Dépôts. Zoom sur ce marché immobilier particulier, sur les solutions offertes à la retraite et sur les opportunités créées par les 55-74 ans pour les investisseurs.

Quelles grandes tendances immobilières à l’heure de la retraite ?

L’auteur de l’étude précitée, Ronan Mahieu, met en avant une généralité « des gens habitant dans les grandes agglomérations quand ils travaillent encore tendent à aller vers des communes moins denses quand ils arrivent à la retraite. » Il base les chiffres publiés sur les données démographiques de l’Insee.
Ce phénomène est particulièrement vérifiable en région parisienne pour la tranche d’âge 55-74 ans. Le territoire est suivi dans cette tendance par les départements qui concentrent le plus grand nombre de grandes villes, à savoir les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, le Nord sans oublier le Rhône. Les seniors délaissent alors les villes denses et peuplées pour s’installer… « au sud-ouest d’une ligne Cherbourg-Chambéry » selon l’étude de la Caisse des Dépôts.

Il ne s’agit évidemment pas de la seule destination des retraités. Ceux qui possèdent le niveau de diplôme le plus élevé se dirigent en majorité vers le sud ou vers le littoral. Les seniors qui ont a minima le baccalauréat posent leurs valises dans les communes rurales à la retraite, alors que les diplômés sont majoritairement absents sur ces territoires d’une manière générale.

Selon l’étude de la Caisse des Dépôts, ce mouvement de population peut s’expliquer. « Il se peut que ces écarts entre catégories de diplôme aient partiellement à voir avec les différences de prix du foncier, les peu ou pas diplômés étant probablement moins souvent en mesure économiquement de s’établir dans des départements où l’immobilier est cher. »

Il est également un élément intéressant. Si les 55-74 suivent les tendances précédemment évoquées, elles viennent à changer après 85 ans. Pour les 85 ans et plus, le critère de choix principale est certes une commune agréable mais également la présence d’un EHPAD, établissements médicalisés qui leur permettra de faire face à leurs besoins et à leur perte de mobilité. Cependant, l’accessibilité des soins ne semble pas réellement influer sur le choix de la destination des seniors. Immobilier, retraite et santé ne seraient donc que peu liés dans notre vaste question de mobilité des personnes âgées.

7 seniors sur 10 envisagent une option immobilière adaptée à leurs besoins

Les prévisions portent à 21 millions de seniors présents en France en 2030. Les plus de 60 ans seront alors plus nombreux que les moins de 20 ans avec une augmentation de 3 millions de personnes âgées entre 2019 et 2030.

Des données qui interrogent sur les solutions à envisager pour loger les seniors mais aussi sur leurs volontés d’habiter. Intéressant, seulement 6% des logements du parc immobilier de l’hexagone sont pensés pour les personnes âgées, adaptés à leurs besoins spécifiques, perte de mobilité en tête. Mais quel est le type d’habitat plébiscité par les plus de 60 ans ? Une résidence de services type résidence senior ou EHPAD ? Un habitat intergénérationnel ? Une étude OpinionWay publiée par Les Maisons de Marianne fait le point.

Il est un fait révélateur, les seniors souhaiteraient pouvoir vieillir chez eux à 85%. Mais plus marquant encore, ils sont 7 interrogés sur 10 à refuser catégoriquement l’isolement. Alors s’ils devaient faire un choix pour ne pas être seuls, ils se dirigeraient vers un hébergement adapté, à savoir une résidence de services seniors ou un habitat intergénérationnel. Deux types de logements qui arrivent loin devant les EHPAD qui totalisent seulement 15% des suffrages chez les plus de 50 ans.

Vivre en famille est une option qui plaît à 13% des seniors seulement alors que 64% estiment que la famille doit venir en aide aux plus âgés en cas de perte d’autonomie.

L’étude va plus loin encore, révélant que 95% des 50 ans et plus sont favorables à un logement pensé sur le modèle de la mixité intergénérationnelle. Les structures dédiées aux seniors dépendants comme autonomes séduisent également, tout comme la mixité entre personnes autonomes et dépendantes. 85% des sondés refusent l’idée d’un habitat pensé uniquement pour les personnes dépendantes.

La possibilité donnée de mélanger les générations au sein d’un unique lieu de vie permet aux seniors d’éloigner l’isolement, de rester dans la réalité et d’assurer la continuité de leur vie sociale.

Pour 9 plus de 50 ans sur 10, se sentir isolé et/ou seul les fait vieillir plus vite. Les seniors sont donc nombreux à souhaiter vivre chez eux dans un logement adapté tout en conservant du lien avec l’extérieur et notamment avec la jeunesse.

Parmi les critères de choix des seniors pour leur futur lieu de vie, 55% évoquent la possibilité de recevoir leurs proches confortablement chez eux et 39% la proximité de l’entourage familial, rassurante et sécurisante.

Autre élément, le souhait de pouvoir vivre avec leur animal domestique actuel ou futur. Leur compagnon est un vecteur de stabilité, d’autonomie physique et de moral au beau fixe. Impossible donc de faire l’impasse sur la présence d’un animal de compagnie pour un quart des interrogés.

Enfin, la proximité du cœur de ville est un critère de choix pour 50% des seniors. Ils souhaitent pouvoir accéder à pied à un maximum de commodités. Un tiers des sondés recherche des services de santé intégrés à son nouveau lieu de vie.

Qu’importe la forme de leur prochain habitat, les seniors souhaitent être autonomes, en plein forme physique et intellectuelle.

Pourquoi investir en résidence senior ?

Au fil de votre lecture vous l’avez compris, les seniors seront ces prochaines années une cible à chouchouter, une cible dense et demandeuse aux quatre coins du pays. C’est ainsi que miser sur un appartement meublé destiné aux personnes âgées est une formidable idée pour assurer la rentabilité de votre projet !

Il est ainsi possible de miser sur une résidence de services et plus particulièrement sur une résidence seniors. Il s’agit d’un logement meublé pensé pour les populations seniors, valides et indépendantes. Au sein de l’ensemble, des services recherchés par les seniors tels qu’un service de restauration ou de ménage, une piscine, un grand jardin, une salle de sports, des lieux d’échanges, une bibliothèque… En intérieur, des biens adaptés à la perte de mobilité des personnes âgées pendant de nombreuses années.

Pour les investisseurs, investir en résidence de services seniors a plusieurs avantages :

  • Viser une cible dynamique et en constante augmentation. Bénéficier d’une gestion facilitée vie un gestionnaire dédié. Un bail commercial est signé pour 9 ans, années au cours desquelles le professionnel s’occupe de l’intégralité de la gestion locative.
  • Des loyers garantis grâce au bail commercial, qu’un locataire occupe le logement en résidence de services ou non.
  • Une rentabilité intéressante dans une grande majorité de cas.
  • Une TVA remboursée sous conditions.
  • Des revenus qui permettent de profiter d’une belle réduction d’impôts et autres avantages financiers en fonction du dispositif choisi (Loi Censi-Bouvard jusqu’au 31 décembre 2022 et/ou statut LMNP, Loueur en Meublé Non Professionnel reconduit en 2023).

Comment réussir son investissement locatif en résidence seniors ?

Une particulier qui investit dans la pierre veut rentabiliser son placement. Il s’agit de son objectif premier à court, moyen ou long terme. Alors pour réussir votre investissement en résidence senior, voici quelques conseils pratiques :

  • Choisir le bon programme immobilier neuf en France. Contactez les experts Médicis Immobilier Neuf. Votre interlocuteur dédié vous accompagne dans votre placement en résidence de services.
  • Choisir le bon gestionnaire, celui qui va gérer pendant 9 ans votre logement meublé. Sérieux, réputation, qualité, réactivité, historique depuis plusieurs années… Sont les maîtres-mots qui doivent guider votre sélection.
  • Choisir l’adresse du logement avec soin, l’adresse de la résidence seniors qui sera ensuite demandée par les locataires. Comment ? En vous assurant que les résidents puissent accéder très rapidement aux commerces, aux services, aux transports en commun, aux différents lieux d’activités, aux médecins et hôpitaux….
  • Choisir une résidence seniors proposant un vaste catalogue d’activités organisées toute l’année pour les seniors résidents.
  • Détailler les services proposés, les lieux d’échanges créés, les équipements en extérieur comme en intérieur... Vous pourrez ensuite déterminer si l’offre correspond parfaitement aux besoins et envies des seniors.

 


Surfez sur la tendance qui va perdurer dans le temps : l’essor des seniors, leur quête de mobilité, amènent de belles perspectives pour les investisseurs. Profitez-en !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
625 avis clients