Où en est le marché immobilier à Paris ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

On le sait, le Covid-19 a entraîné le report de nombreux projets. Le marché immobilier n'a pas fait exception dans cette tendance au ralentissement, bien que la mise en place de la digitalisation soit apparue comme une facilitatrice dans les transactions à distance. Il est une ville qui nous intéresse plus particulièrement, une ville qui, en temps normal, suscite beaucoup d'intérêt de la part des acheteurs comme des investisseurs. Zoom sur le marché immobilier à Paris post confinement et post Covid.

Les tendances déjouées sur le marché immobilier

Après un effondrement annoncé par certains professionnels de l'immobilier, le marché immobilier semble vouloir prendre le contre-pied en repartant tambour battant. Les acquéreurs comme les vendeurs ont été nombreux, très nombreux même à booster le secteur dès la fin du confinement. On peut ainsi évoquer un retour en masse sur tous les segments du marché immobilier devant un phénomène de rattrapage très marqué.


Comme toute tendance a ses exceptions, certains acheteurs restent cependant prudents en attendant une hypothétique baisse des prix de l'immobilier. Diminution qui ne semble toutefois pas à l'ordre du jour dans les grandes villes comme Lyon, Bordeaux ou encore Lille. Les tensions se maintiennent, les prix continuent à progresser. Attachons-nous plus particulièrement aux tendances observées sur le marché immobilier à Paris.

Les Parisiens toujours intéressés par le marché immobilier

Récemment interrogés, les Parisiens l'affirment, ils souhaitent toujours mener leur projet immobilier. 90% des sondés ont maintenu leur dessein en comparaison de l'avant crise du Covid. Ceux qui étaient en quête de la perle rare avant le 17 mars le sont encore, plus que jamais même.


Malgré une petite baisse du pouvoir d'achat suite à des périodes de chômage, d'apports réduits…, seuls 10% des particuliers ont abandonné leur projet d'achat immobilier à Paris.


Et parmi les 90% d'acquéreurs motivés, deux groupes se distinguent. En effet 61% veulent dénicher leur logement rapidement quand 29% préfèrent attendre de voir ce qu'il va se passer ces prochains mois.


Les chiffres étant plus parlant que les mots, voici ce qu'ont répondu les Parisiens à la question : "Maintenez-vous votre projet d'achat ?" :

  • 60.76% : "Oui, j'espère trouver au plus vite".
  • 29.11% : "Oui, mais je décale de quelques mois".
  • 10.13% : "Non, j'arrête tout pour l'instant".

Une évolution des attentes sur le marché immobilier à Paris

Si les Parisiens sont toujours bien présents sur le marché immobilier à Paris, ils ont également affiné leurs critères de choix du bien immobilier idéal. 38% ont en effet ajouté ou supprimé des critères de sélection en matière de prestations, de localisation, de superficie…


Et sans grande surprise, les Parisiens, et plus largement les Franciliens, misent tout sur les espaces extérieurs. Depuis le 11 mai dernier, rares sont ceux qui ne recherchent pas un balcon, une terrasse, un jardin ou même une loggia pour mettre le nez dehors au quotidien. La généralisation du télétravail et la nécessité de rester chez soi a évidemment joué un grand rôle dans ce revirement de situation.


Ainsi, à la question : "Vos critères ont-ils évolué ?", voici ce qu'ont répondu les Parisiens :

  • 62.03% : "Non".
  • 11.39% : "Oui, plus grand".
  • 25.32% : "Oui, avec un balcon/une terrasse".
  • 20.52% : "Oui, avec un jardin".
  • 7.59% : "Oui, en étage plus élevé".
  • 20.25% : "Oui, avec plus d'ensoleillement/de luminosité".
  • 5,06% : Autres.

 

Le moment est peut-être venu de se tourner vers un programme immobilier neuf à Paris avec balcon, terrasse ou jardin !

Un localisation élargie pour un projet immobilier à Paris

Alors même que certains acheteurs ne juraient que pas le centre de Paris et ses abords, la proche banlieue retrouve grâce à leurs yeux. 20% des acquéreurs qui recherchaient un logement à Paris affirment désormais s'intéresser également à la périphérie et à la banlieue. Pourquoi ? Parce que les maisons avec jardin y sont évidemment beaucoup plus nombreuses (et plus abordables). Plus encore, 11% des Parisiens qui voulaient acheter un appartement sont finalement décidés pour une maison.


Ainsi, à la question : "Allez-vous changer votre projet", voici les réponses données :

  • 83.54% : "Non".
  • 11.39% : "Oui, pour une maison".
  • 5.06% : "Oui, pour un investissement locatif".

 

Du côté de la localisation, quelques changements à prévoir également. A la question : "Allez-vous élargir votre zone de recherche ?" :

  • 72.15% : "Non, je reste sur ma localisation initiale".
  • 20.25% : "Oui, je vais élargir à la banlieue parisienne".
  • 6.33% : "Oui, je vais chercher en province".
  • 1.27% : Autre.

Zoom sur les tendances des prix de l'immobilier à Paris

Si certains Parisiens, et plus généralement Français, ont subi une perte de pouvoir d'achat suite à la crise sanitaire, ils sont peu nombreux à attendre une baisse des prix de l'immobilier en Ile-de-France et à Paris pour concrétiser leur projet.


Il semblerait en effet qu'une diminution des tarifs ne soit pas à l'ordre du jour depuis le déconfinement, au contraire même. Alors que certains professionnels, comme l'agence de notation américaine Standard and Poor's, affirment qu'une baisse des tarifs de l'ordre de 1,4% est à prévoir en 2020 dans l'hexagone, les faits ne semblent pas leur donner raison pour le moment. Inutile donc d'attendre la perle rare assortie d'un prix au plancher pour vous lancer dans l'immobilier.


Interrogés, les agents immobiliers sont formels : le niveau des prix de l'immobilier est resté identique entre janvier et juin 2020, avec même de petites hausses dans les grandes villes tendues. Les prix moyens ont ainsi augmenté de +0.4% à Paris, de +0.7% à Lyon ou encore de +0.8% à Lille en juin et juillet 2020.


Autre entité d'autorité qui abonde dans le sens d'une reprise rapide du marché immobilier, la Banque de France qui estime que la reprise économique sera beaucoup plus rapide qu'annoncée, supprimant progressivement l'effondrement du marché immobilier de nos esprits.


Il est donc intéressant d'observer la volonté des particuliers quant au budget accordé à leur achat immobilier à Paris. A la question : "Allez-vous modifier le budget de votre acquisition ?", voici les réponses données :

  • 70.89% : "Non".
  • 5.06% : "Oui, à la hausse".
  • 11.39% : "Oui, à la baisse".
  • 12.66% : "Je ne sais pas".

Révélateur également, à la question : "Que pensez-vous de la baisse de prix annoncée ?", voici les réponses :

  • 49.37% : "Top ! Il va y avoir de belles opportunités".
  • 25.68% : "Bof… elle sera compensée par la hausse des taux d'intérêts".
  • 24.05% : "Stressant ! Je risque de ne jamais être sûr(e) d'acheter au bon prix.

Devant tant d'incertitudes, il semblerait que les acquéreurs, acheteurs comme investisseurs, aient besoin d'être accompagnés et guidés. Si vous souhaitez tranquilliser votre projet immobilier à Paris comme en province, contactez les experts Médicis Immobilier Neuf.

 

Source : données chiffrées issues de l'analyse du professionnel de l'immobilier "Je Rêve d'une Maison" entre mars et juillet 2020. 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers