Smart City : un réseau IoT à Rennes pour diminuer les coûts

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Un réseau IoT personnel pour faire des économies : c'est le parti pris par la Smart City rennaise. La métropole de Rennes veut équiper toutes les villes de son territoire de son réseau LoRa. À la clé, des tarifs divisés par deux en comparaison de ceux appliqués par les opérateurs. Explications.

Qu'est-ce que le réseau IoT évoqué par la métropole de Rennes ?


Le réseau IoT permet de connecter un très grand nombre d'équipements publics et de collecter et centraliser les données. Aujourd'hui, une majorité de villes intelligentes font appel à des prestataires extérieurs pour mettre en place et gérer ce réseau. Mais après étude, la métropole de Rennes l'affirme : il est plus intéressant pour les collectivités de posséder un réseau IoT qui lui est propre. Cette conclusion fait suite à un test expérimental mené depuis 2017. La collectivité a en effet testé un réseau "maison" pendant près de deux ans.

Le déploiement du réseau IoT dans la Smart City rennaise


L'expérimentation achevée, le déploiement du réseau IoT nommé LoRa est en cours sur le territoire de la métropole. Elle est aidée dans cette tâche par Wi6Labs et Alkante. Le réseau sera opérationnel dans toutes les villes de la métropole fin 2019.

Il l'est pour l'heure dans certaines communes pour les usages majeurs comme la gestion des déchets. Une fois le réseau LoRa en place, tous les points de collecte de déchets de la métropole seront interconnectés via ce dernier. Le taux de remplissage sera ainsi accessible en temps réel, permettant d'optimiser ensuite le ramassage des ordures.

La Smart City détecte les anomalie grâce à son réseau IoT


Le réseau LoRa permettra également de gérer les dépenses énergétiques et de détecter les anomalies. Des capteurs sont en cours d'installation sur la totalité des réseaux de gaz, d'eau, d'électricité, de chauffage des bâtiments publics des communes de la métropole. À l'aide de ces capteurs, l'entité entend détecter toutes les anomalies comme de potentielles fuites d'eau, de gaz… pour réagir rapidement et éviter le gaspillage énergétique.

Rennes prend le chemin de la ville intelligente sur tous les plans. Ainsi, ses projets sont nombreux. Après le complet déploiement du réseau IoT LoRa, la métropole se penchera sur la gestion des éclairages publics, sur les problématiques de stationnement, d'arrosage des espaces verts…

Un réseau personnalisé dans la Smart City pour faire des économies


Si Rennes a souhaité personnaliser son réseau IoT, c'est avant tout pour une question de coûts. Après calcul, il s'avère en effet que passer par un opérateur externalisé représentait une perte d'argent non négligeable.

"Chez un opérateur, les remontées de données des capteurs sont abordables", affirme le chargé de mission données énergétiques à Rennes Métropole, Simon Saint-Georges. "Mais l'envoi de messages descendants pour activer des commandes à distance est facturé très cher, avec un coup unique pour chaque commande". Pour répondre à ses besoins présents et futurs, le coût estimé par la collectivité en passant par un opérateur est de 500 000€ par année pour 24 000 messages envoyés quotidiennement. En mettant en place son propre réseau IoT, le coût serait réduit de 50% en 10 ans selon la collectivité.

Vous avez des questions sur le réseau IoT ? Posez-les en commentaires. :-)

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers