"Dessine-moi Toulouse" a ses lauréats

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Toulouse Métropole lançait il y a un an l'appel à projets « Dessine-moi Toulouse » pour transformer 20 sites dits « structurants » ou « à fort potentiel », des lieux « atypiques » ou « inoccupés ». Cette opération « veut donner la priorité à l'imagination et à la concertation des habitants » rappelle le président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc et Maire de Toulouse. Sur 114 candidatures, les projets des 15 lauréats retenus ont été présentés le 15 mars au Mipim à Cannes. Tour d'horizon...

« Dessine-moi Toulouse » : privilégier la créativité et l'originalité

Pour cet appel à projets où créativité et originalité étaient recherchées, 20 sites avaient été proposés par Toulouse Métropole et Tisséo Collectivités, classés en cinq catégories : 


• Les aménagements de grande envergure,
• Les sites remarquables ou atypiques à fort potentiel,
• Les sites à enjeux métropolitains,
• Les sites communaux,
• Les sites Tisséo collectivités.

Il s'agissait de redonner une vie à ces lieux en intégrant la nature, des « formes architecturales travaillées », en inventant « des projets de vie en concertation avec les habitants », c’est-à-dire penser la ville de demain. C'est à l'occasion du Mipim, salon international de l'immobilier à Cannes, que les 15 lauréats ont été révélés.

« Dessine-moi Toulouse » : des projets « favorisant des lieux de vie »

Dans la catégorie « Aménagements de grande envergure », 3 lauréats proposent des lieux intégrés au quartier où agriculture urbaine et co-manufacturing sont à la fois activité et rencontre avec les habitants, des lieux de vie.

Au Château de Paléficat, Agriville

Au centre d'un vaste parc, le château de Paléficat prévoit un écosystème nourricier avec des activités agricoles, un restaurant bistronomique utilisant des produits « 0 km » et tout autour, comme des dépendances, des bâtiments légers : le Préau (tiers lieu), la Halle (MJC), la Guinguette surplombant l’étang (café), des jeux pour enfants et des logements (210). 5,5 ha au total dont 3 ha pour le château et son parc. 368 m² de commerces et activités dont une crèche et un pôle santé.

Aux Trois Cocus-Berges de l'Hers, l’Agriparc et Edenn

Sur les berges de l’Hers, l’Agriparc, propose un espace public, des espaces de production agricole, des logements neufs à Toulouse. Sur le site des Trois Cocus, le projet Edenn vise la transformation et la distribution de produits biologiques issus des cultures des berges de l’Hers.

Aux Halles Amouroux, « Habitat cousu main » et Co-manufacturing

Les Halles Amouroux verront d'une part la construction de logements pour les primo-accédants toulousains qui pourront choisir de personnaliser et d'auto-construire. Et d'autre part, la création d'une halle de co-manufacturing pour des artisans avec une cantine collective ouverte également aux habitants. Enfin, un espace public sur le parvis des halles avec une végétalisation développée. La cantine deviendra un lieu partagé les soirs et week-ends. 15 ateliers privatifs, 132 logements, dont 46 logements sociaux sont annoncés.

« Dessine-moi Toulouse » : des projets tournés vers le lien social et l’activité économique

Dans la catégorie Sites structurants à enjeux métropolitains, deux projets visent le maintien de l’activité économique et le développement du lien social intergénérationnel.

A Lapujade, pôle d’économie sociale et circulaire (Eux-Re)

Sur le site de Lapujade, l’objectif est le maintien de l’activité économique. Les 5 bâtiments sont conservés et réhabilités pour créer un pôle d’activités réservé à l’économie sociale et circulaire auquel s’ajoute un pôle accueillant un cinéma et des activités de productions audiovisuelles. 60 logements seront réalisés dont 42 participatifs qui mettent les habitants au centre afin de créer une identité de quartier.

A Bordeblanche, une résidence intergénérationnelle (Les co-habitants)

Le projet sur le site de Bordeblanche dans le quartier des Pradettes répond à la volonté des habitants de favoriser la solidarité entre générations : une résidence intergénérationnelle de 45 logements sociaux et 25 logements en accession sociale à la propriété verra le jour avec une salle commune et une cuisine dédiées aux résidents et aux riverains du quartier, une serre, un espace de co-working, une buanderie, un verger, un potager, deux chambres partagées. Particularités : un T6 inclusif et un T4 dédié à la colocation jeune. S’ajoute à cela la qualité environnementale avec la certification E3C1 et BEPOS.

« Dessine-moi Toulouse » : des projets porteurs pour les sports et les loisirs

Deux autres projets favorisent la pratique et le développement du sport et des loisirs interactifs et numériques comme l’eSport.

Argoulets, Icone, espace eSport

Sur le site Argoulets, le projet Icone est de créer un espace pour les acteurs de l’eSport (compétition de jeux vidéo) et des loisirs interactifs et numériques. Sont prévus, une école dédiée à l’eSport, des studios de création de contenus, un incubateur de startups, un centre d’entraînement et de performance, une Arena eSport ou encore des activités de réalité virtuelle. Ce sera également un lieu de vie avec 40% d’espaces de loisirs « Réalité virtuelle », 31% d’hébergement de tourisme « coliving », 17% de tertiaire « eSport », 10% d’Arena, 2 % de commerces.

Stade toulousain, Drop, cité des sports

Le stade toulousain devient « Une cité des sports » avec la création d'un « Campus du sport » comptant un petit palais des sports, un centre de formation, la création d'un « Musée du rugby ». Autour des commerces, des locaux d'équipements et de services publics, des locaux de services, des locaux d'activité pour le stade toulousain, des logements avec du co-living.

Une présentation de 7 projets originaux sur les 15 retenus. Les autres projets, tout aussi originaux, proposent par exemple la création de pôle de services et de parc tertiaires (Sky One sur le site de l’aéroport), la création d’un lieu de rencontre et d’échanges (Le Hub sur le site Oncopole, ancien bâtiment OMS) ou encore la création d’une résidence Tremplin Aussonne (sur le site de l’ex-magasin Champion) ...

Tous ces projets ont largement sollicité la participation des habitants à travers un site dédié appelé « Je participe » avec la possibilité de donner ses idées, d’échanger et de consulter les projets déposés. Une démarche innovante qui aboutit à des projets urbains où la créativité s’est largement exprimée.

Avez-vous ce type de projets de développement dans votre ville ? Si vous en aviez l’opportunité, adhéreriez-vous à cette démarche ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers