Smart City : la Civic-tech pour engager les citoyens

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Et si la ville intelligente était celle qui réussissait à intéresser ses citoyens ? Et si la Smart City donnait de la voix à ses habitants ? Alors que beaucoup boudent les réunions municipales, que rares sont les Français qui semblent avoir envie de s'impliquer dans leur collectivité, les Civic-tech viennent à la rescousse pour proposer une démocratie remise au goût du jour avec le soutien des outils numériques. 

Qu'est-ce que la Civic-tech ?


Le terme Civic-tech est un néologisme formé à partir des mots "civique" et "technologie". Il s'agit donc d'utiliser les nouvelles technologies pour mener positivement les débats et dialogues entre les élus et leurs administrés. Les initiatives de la Civic-tech ont également pour objectif de proposer aux habitants d'être des acteurs de leur démocratie, de leur lieu de vie. Grâce à cette démocratie 2.0, tous les acteurs sont gagnants : les citoyens se font entendre et les institutions peuvent adapter leur communication.


Mais qui sont les acteurs de la Civic-tech aujourd'hui ? Pour n'en citer qu'une poignée, ont émergé ces dernières années : Vooter, Fluicity, Neocity… des plateformes qui visent à améliorer la vie civique et citoyenne dans la Smart City. 

La Civic-tech prône la communication


Car c'est bien là l'enjeu de notre démocratie, de l'appréhension de notre lieu de vie : la communication. Une communication qui fait trop souvent défaut ou est biaisée. Les outils Civic-tech permet ainsi d'informer les citoyens sur différents aspects de leur ville : les transports en commun par exemple, mais également les actualités, les événements organisés… tout en récupérant l'avis des administrés. Un échange gagnant-gagnant !


Le canal de communication privilégié ? Le téléphone portable. Un moyen à portée de main de créer plus de proximité entre les citoyens et leurs élus.  

Neocity, un exemple concret de la Civic-tech


La start-up Neocity a fait ses preuves. Elle est aujourd'hui la société la plus en vue de la Civic-tech. Créée en 2015, elle est spécialisée dans les applications mobiles. Concrètement, elle propose aux mairies de développer très facilement une application permettant de communiquer avec leurs citoyens. Les utilisateurs ont ensuite le choix de s'inscrire directement sur le fil d'actualités de leur ville, aux événements, de consulter la liste des commerces ou des associations mais également de donner leur avis. Les mairies ont en effet la possibilité d'ajouter des sondages en ligne ou encore de communiquer directement avec les habitants. Les administrés peuvent également déclarer un problème rapidement, au moment-même où il est constaté. Nombreuses sont les mairies à avoir déjà adopté ce mode de fonctionnement. Le plus ? Une application chartée aux couleurs de la ville, une véritable interface créée sur-mesure. Neocity devient progressivement un indispensable de la ville connectée, de la Smart City, en révolutionnant la communication entre les acteurs d'une municipalité. 

Les outils de la Civic-Tech au service des citoyens


Avec ces nouveaux outils, les citoyens ont la parole. Ils peuvent tour à tour signaler un incident (une fuite d'eau constatée en ville par exemple, une route abîmée), exprimer leur mécontentement ou encore proposer un projet qui leur tient à cœur. L'objectif premier est clairement affiché : susciter l'intérêt du citoyen pour sa ville, pour son lieu de vie et l'impliquer dans sa collectivité.


La Civic-tech permet également aux élus de sonder leurs administrés en postant des sondages en ligne. On parle de e-sondages qui permettent de redonner de la voix aux citoyens. Certaines startups s'illustrent dans cette fonctionnalité telles que Fluicity, Neocity ou plus encore Vooter qui en a fait son champ d'action principal. « La vie politique a besoin d’outils de retour citoyen et de décision pour les élus », affirme Stéphane Béquin, co-créateur de l’application Vooter dans un entretien donné au journal Le Monde.


Un moyen pour les habitants de donner leur avis rapidement et d'en mesurer l'impact dans les actions ensuite menées par les élus. Le pouvoir municipal n'est plus réservé à ces derniers, chacun peut devenir acteur de sa ville.


Votre ville est-elle équipée des outils de la Civic-tech ? Adhérez-vous à ce nouveau mode de communication ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers