Menu

Comment créer une ville intelligente ? La recette de la Smart City réussie

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vivre dans une Smart City, c'est vivre dans une ville intelligente interconnectée qui assure une meilleure qualité de vie aux citoyens et un développement durable. Pour bon nombre de zones urbaines, la Smart City est LA solution pour répondre aux enjeux territoriaux d'aujourd'hui et de demain comme la sécurité, la mobilité, le gaspillage énergétique... 25 villes environ en France sont labellisées « Smart city » aujourd’hui. Mais quelle est la recette pour une Smart City réussie ?

Pour une Smart City réussie, des services adaptés selon la ville

Il n'y a pas de recette unique pour une Smart City réussie. Les projets mis en œuvre dépendent des ressources, des priorités et des spécificités de chaque ville tant en termes d'enjeux que de pouvoir attractif. Il peut s'agir du développement de la mobilité durable (vélos en libre-service) comme de la construction de bâtiments à haute valeur énergétique en passant par la mise en place de Smart Parking voire la télémesure des déchets en bacs ... Technologies de l'IoT (Internet of Things ou Internet des objets) et données font fonctionner le système où l'innovation règne en maître.

Il y a donc autant de Smart Cities que chaque ville aura inventé ou peut inventer. Il ne s'agit pas de saturer la ville de capteurs, de puces et d'applications. La Smart City doit répondre aux intérêts et aux besoins de tous.  Le recueil des avis des différents acteurs (collectivités, associations, entreprises et citoyens) participe pleinement à l'émergence de nouveaux services urbains adaptés, une vision collaborative de la Smart City au service des habitants. Trois quarts des Français possèdent un smartphone devenu capteur et fournisseur de données accessible au citoyen. Intégrer les citoyens, c'est connaître les tendances et proposer des services pragmatiques.

Pour une Smart City réussie, une vision globale du projet et une stratégie

Trois démarches sont issues d'une étude de Machina Research pour parvenir à la Smart City : la démarche d'« ancrage » centrée sur la résolution d'un problème, des applications existantes sont raccordées en fonction d'une priorité ; la démarche « plateforme » où une infrastructure est déployée pour héberger plus tard des applications et enfin, la démarche « ville pilote » où les expérimentations se développent provisoirement  sans plan défini pour privilégier l'expérience et souvent des résultats rapides. Chaque ville choisit sa démarche en fonction de ses attentes sans qu'il y en ait une meilleure que l'autre.

D'après cette étude portant sur 22 projets pilotes, étude sponsorisée par Nokia, nombreux projets sont restés à l'état de pilote faute de modèle économique ou autrement dit sans vision globale sur « comment générer de l'argent ? » à partir de l'offre de services proposée. Technologiquement, pas de difficultés, les gains sont mesurés mais le budget manque pour assurer les investissements nécessaires au déploiement sans la justification d'un retour sur investissement. Les partenariats entre le public et le privé pourraient débloquer la situation.

Les projets réels de Smart City restent encore d'avant-garde. Des essais à partir desquels bonnes pratiques et exigences d'une Smart City émergent dans la gestion des données, de l'open data et de la sécurité...  La Smart City, synonyme de plus d'efficacité, de performances dans le pilotage de la ville, de services nouveaux, doit répondre aux attentes des citoyens avec lesquels se développent l'interaction et l'échange de données. La Smart City fédère. Une Smart City réussie associe public et privé et surtout met ses habitants au cœur de la réflexion et des usages.

Quand vous imaginez « Smart City », que voyez-vous ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
437 avis clients