Ce qui va changer pour l’immobilier neuf en 2018

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Suite à l’adoption de la loi finance, d’importants changements sont à recenser pour l’immobilier neuf. Suppression des APL, recentrage des dispositifs Pinel et PTZ, autant d’informations confirmées lors de la réunion parlementaire du jeudi 21 décembre. La loi de finances 2018 permet déjà d’anticiper l’avenir du marché immobilier neuf en attendant la future loi Elan qui devrait prendre effet au cours du premier trimestre 2018.

les avantages de loi Pinel conservés mais recentrés pour l’immobilier neuf en 2018

 

Un soulagement pour les professionnels de l’immobilier neuf qui voient le dispositif prolongé pour les quatre années à venir. Une mesure qui pérennise le soutien à l’investissement locatif jusqu’au 31 décembre 2021. La loi Pinel sera néanmoins recentrée sur les zones les plus tendues telles que les zones A, Abis et B1. Les zones B et C seront à terme excluent du dispositif, seuls les programmes ayant déposés un permis de construire avant le 31 décembre 2017 pourront encore bénéficier des avantages de la loi.

Préservation de la loi Censi-Bouvard pour l’immobilier neuf en 2018

 

Autre bonne nouvelle pour l’investissement locatif : le Censi-Bouvard, qui supporte l’achat de logements à louer dans les résidences de services, est quant à lui prolongé d’une année supplémentaire. Ce dispositif, favorable pour les investisseurs, permet de bénéficier d’une exonération de TVA et d’une défiscalisation pour tout achat d’un bien immobilier neuf en 2018 au sein d’une résidence gérée (résidence étudiante ou senior).

Le PTZ favorise encore les primo-accédants lors de l’acquisition d’un bien immobilier neuf en 2018

 

Tout comme la loi Pinel, le PTZ (prêt à taux zéro) est prolongé pour une durée de 4 ans, le temps d’apporter une certaine visibilité au secteur. Ici encore, le dispositif est modifié afin de limiter son coût dans les finances de l’Etat. Les zones tendues A, Abis et B resteront éligibles au PTZ. Cependant, sa part sera abaissée de 40 à 20 % dans les zones détendues B2 et C pour une durée de 2 ans seulement. A noter que le PTZ reste disponible avec une quotité de 40% jusqu’en 2022, dans les villes ayant subi la fermeture d’un site militaire. Cette mesure inclue des villes telles que Laval, Cambrai, Arras, Metz, Dijon…

Suppression de l’APL accession pour l’immobilier neuf

 

L’APL accession est une aide généralement peu connue du grand public, destinée aux propriétaires. Malgré un désaccord des professionnels et en particulier de LCA-FFB sur les réseaux sociaux, le gouvernement s’est montré ferme en supprimant l’APL accession dans l’immobilier neuf en 2018. Cette aide était jusqu’ ici utile pour 50 000 ménages modestes souhaitant devenir propriétaires. Pour le moment la suppression concerne uniquement les logements neufs puisque l’APL est maintenue dans l’immobilier ancien pour une durée de deux ans. Un véritable coup dur pour le monde de la construction qui souhaite que cette décision soit de nouveau étudiée en leur faveur.

Les changements engendrés par la loi finance n’impactent pour le moment pas énormément le secteur immobilier neuf. La majorité des lois les plus avantageuses, bien que recentrées, sont maintenues pour plusieurs années. Des précisions sont néanmoins attendues dès le premier trimestre 2018 avec la sortie de la loi Elan.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers