Airbnb : un propriétaire accusé de voyeurisme

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Aux États-Unis, un propriétaire qui louait son logement via Airbnb est aujourd’hui poursuivi pour voyeurisme. Il est accusé d’avoir filmé depuis des années les ébats des couples auxquels il prêtait son logement. Son astuce ? Cacher une caméra dans les détecteurs de fumée.

Méfiez-vous de votre propriétaire Airbnb !


Très souvent, les propriétaires ont peur de retrouver leur logement dégradé après le passage de locataires rencontrés via Airbnb. Les bailleurs d’un temps sont donc souvent méfiants. Mais aujourd’hui, les locataires sont invités à se méfier. Se méfier de quoi ? De propriétaires un peu trop intrusifs, voire carrément voyeurs. C’est la déconvenue subie par un couple aux États-Unis qui laisse pantois.


Alors qu’il louait un logement en Floride, un appartement trouvé via Airbnb très bien noté, le couple s’est retrouvé nez à nez avec une caméra cachée dans le détecteur de fumée.

Un locataire Airbnb curieux


Évoluant dans le domaine de la technologie, Derek Starnes a été interpellé par un rond noir à peine visible dans le détecteur de fumée de la chambre. Ni une, ni deux, il se décide à regarder de plus près. Et là, surprise, il s’agit d’une caméra équipée d’un dispositif d’enregistrement a-t-il expliqué à la chaîne ABC News. Les victimes filmées à leur insu étaient enregistrées dans une carte SD. Le couple désemparé a contacté la police sans attendre pour confirmer leurs craintes et dénoncer le propriétaire. Sur place, les enquêteurs ont découvert une seconde caméra.

Les justifications du propriétaires Airbnb


Qui se cache derrière ces caméras ? Un homme de 56 ans qui mettait son logement en location sur Airbnb depuis deux ans. Mais il semblerait que l’homme agissait déjà avant cela. Des enregistrements ont été retrouvés à son domicile datés de 2008. Des ordinateurs, des cartes mémoires et des disques durs ont également été saisis au domicile de ce propriétaire voyeur.


Les explications de ce dernier ? Un usage des enregistrements purement personnel, lorsqu’aucun locataire n’occupait son logement. Mais il a ensuite affirmé que les couples présents sur ses vidéos étaient tous consentants.


Mais pourquoi alors les caméras étaient-elles dissimulées ? Car il s’agissait tout simplement du meilleur point de vue pour observer le lit explique l’homme. Pas très convaincant…


Et que dit Airbnb de cette mésaventure ? La société est « scandalisée » et prend « extrêmement au sérieux les questions de confidentialité ». Ce propriétaire a été « banni de manière permanente de la communauté ». Et heureusement !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers