2017, l’année de tous les records pour l’immobilier ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

On l’entend dire depuis le début de l’année, 2017 a commencé très fort pour le secteur de l’immobilier. Et au fil des mois, les données sont confirmées. Le Crédit Foncier a récemment publié un bilan démontrant que 2017 annonce des records pour l’immobilier neuf comme pour l’ancien.

Des tendances qui se poursuivent pour l’immobilier


Cela fait des mois que les acheteurs et les investisseurs sont de retour sur le marché immobilier, qu’ils n’hésitent pas à franchir le pas de l’achat, faisant progresser le nombre de transactions à une vitesse vertigineuse. Il faut dire que tous veulent profiter des taux de crédit qui restent, malgré une hausse indéniable depuis fin 2016, très avantageux. Les acquéreurs souhaitent également bénéficier du PTZ (Prêt à Taux Zéro) quand les investisseurs ne veulent pas manquer les opportunités offertes par la loi Pinel. Avec une fin programmée pour décembre 2017, le dispositif de défiscalisation est au cœur de toutes les convoitises et attentions.

Toujours plus de logements neufs construits


La positive tendance se confirme également après analyse des chiffres de la construction. En 2016, 384 000 logements neufs sont sortis de terre. Pour 2017, le Crédit Foncier affirme que ce chiffre devrait atteindre les 410 000, soit une progression de +6% en un an.

Prévisions toujours, les investissements locatifs privés devraient augmenter de +17% et les achats à valeur d’accession à la propriété de +7%.


Donnée révélatrice toujours, 117 200 maisons individuelles ont vu leur chantier débuter entre avril 2016 et avril 2017, soit une belle progression de +12%.

Et du côté de l’immobilier ancien ?


Il est donc indéniable que le marché immobilier neuf se porte bien. Mais qu’en est-il de l’ancien ? Pour 2017, le Crédit Foncier table sur 880 000 transactions répertoriées, soit une hausse de +4% en un an. Si ces chiffres se vérifient, la progression sera de +27% entre 2014 et 2017.


Cette forte demande est évidemment accompagnée d’une hausse des prix de l’immobilier dans l’ancien. Un T3 est entre +4 et +8% plus cher qu’il y a un an à Lille ou à Paris. Cette augmentation est encore plus spectaculaire dans les villes de moindre envergure. À Reims, Tours ou Besançon, elle dépasse allègrement les +8%.

Devenir propriétaire aujourd’hui : un parcours plus facile ?


Toujours selon les données du Crédit Foncier, il semblerait qu’accéder à la propriété soit plus aisé aujourd’hui qu’il y a quelques mois. L’organisme a mené l’enquête aidé de 7 000 ménages en juin 2017.


Pour acquérir une résidence principale, les Français ne mettent plus que 4,4 mois à se décider contre 7 mois en 2014. Et pour 7 foyers sur 10, une année suffit pour signer un compromis de vente (53% en 2014).


Et plus il y a d’acheteurs, plus le nombre de crédits immobiliers souscrits est important. En 2017, ils devraient approcher les 170 milliards d’euros contre 157 milliards en 2016 (+8% en 12 mois, +42% en 3 ans).


Des prévisions qui ont toutes les raisons de donner le moral aux professionnels de l’immobilier !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers