Qui est le primo-accédant parisien moyen ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Pour BFM Paris, le courtier Empruntis a réalisé un portrait-robot du primo-accédant parisien. Qui est-il ? Quel est son âge ? Quel est son apport personnel moyen ? On vous dit tout, éclairé par les récentes données publiées.

Les chiffres clés du primo-accédant parisien


Devenir propriétaire fait rêver beaucoup de Français. Mais accéder à la propriété à Paris demande un effort financier supplémentaire. Les prix moyens avoisinant les 8 500 euros le m² dans la capitale, on comprend rapidement qu’acheter son chez soit peut être compliqué. Pourtant, les primo-accédants sont bel et bien sur le marché. La baisse des taux de crédit immobilier et les conditions très favorables les ont encouragés à franchir le pas en 2016.


Alors qui est le primo-accédant parisien moyen ? Il a 35 ans et gagne correctement sa vie, avec une moyenne de 5 000 euros par mois pour une personne seule et 9 000 euros pour un couple. Mais dans 68% des cas, il est célibataire.


Côté emprunt, le montant moyen prêté est de presque 300 000 euros sur 18 ans. Une somme empruntée à laquelle s’ajoute un apport personnel moyen de 185 000 euros issu, très souvent, d’une donation voire d’un héritage. Sans apport, il est aujourd’hui très difficile (mais pas impossible), de devenir propriétaire à Paris.


Les primo-accédants privilégient pour un tiers les 15ème, 17ème et 18ème arrondissements pour leur premier achat.

Qui sont les investisseurs parisiens ?


Paris est également une ville qui attire les investisseurs pour son potentiel de rentabilité. En 2016, 21% des personnes qui ont souscrit un prêt immobilier avaient un projet d’investissement locatif. Parmi cette proportion, 59% sont déjà propriétaires de leur résidence principale ou d’un autre logement (investissement, résidence secondaire...)


Côté revenus, l’investisseur gagne en moyenne 11 500 euros par mois. Il dispose également d’un apport de 81 000 euros pour emprunter 220 000 euros sur 15 ans.


L’idée des investisseurs parisiens est évidemment de profiter de la rentabilité d’un investissement dans la capitale, mais également de placer leur argent dans la pierre en espérant une belle valorisation future.

Et dans le reste de la France ?


Paris fait figure d’exception. En Province, les Français achètent le plus souvent à deux (53%) avec un revenu mensuel moyenne de 4 000 euros pour un couple. Les primo-accédants demandent en moyenne 170 000 euros à leur banque, disposant d’un apport de 53 000 euros. Plus encore, en 2016, 11% des nouveaux propriétaires se sont endettés à 100%. Ils ne possédaient aucun apport.

Ces données ne sont évidemment que des moyennes, mais elles sont révélatrices des profils des acheteurs à Paris comme ailleurs. Pour nous faire une idée, entrez-vous dans ces statistiques ? 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers