Création d’un réseau national des collectivités mobilisées contre les logements vacants

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le marché tendu, voire très tendu dans certaines villes françaises pousse à une mobilisation de tous les instants contre les logements vacants. Alors qu’Anne Hidalgo annonçait il y a peu un durcissement fiscal face aux propriétaires de biens vides, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable fait elle mention de la création d’un réseau national des collectivités mobilisées contre les logements vacants. Explications.

Remettre les logements vacants sur le marché


Le réseau national des collectivités mobilisées contre les logements vacants a été annoncé par Emmanuelle Cosse. Il est cadré par le programme « Mobilisons les énergies ». En lançant ce réseau, le gouvernement souhaite « permettre aux collectivités d’échanger sur les clés de réussite pour identifier les logements, accompagner les propriétaires et accélérer leur remise sur le marché ». « La remise sur le marché des logements vacants du parc privé constitue un enjeu essentiel pour répondre à nos objectifs de logement abordable pour tous et de mixité sociale » affirme encore la ministre du Logement.

Les collectivités au cœur du processus


Grâce au réseau, les collectivités pourront « échanger sur les clés de réussite pour identifier les logements, accompagner les propriétaires et accélérer leur remise sur le marché ». Il est composé de l’ADCF (Assemblée des communautés de France), de la Métropole du Grand Paris, de la Ville de Paris, de l’Eurométropole de Strasbourg, du Grand Poitiers, de Grand Nancy, de la Plaine commune, de la Métropole européenne de Lille, de la Grenoble Métropole, de la Rennes Métropole, de la Vitré Communauté, de Melun Val De Seine, de la Vitré Communauté, du Grand Lyon et Pays Voironnais.

L’organisation du réseau de mobilisation des logements vacants


Pour l’heure, l’Eurométropole de Strasbourg prend la tête du réseau pour une durée d’un an. Fin janvier, tous les acteurs se réuniront à Strasbourg, l’occasion pour l’Eurométropole de mettre en avant son plan de lutte contre les logements vacants. Les propositions s’appuieront sur une étude préalable menée dans les 28 communes de l’agglomération strasbourgeoise. Cette analyse prend en compte les causes des vacances et les profils de propriétaires de ces logements vides. L’entité met en effet à disposition des propriétaires de logements vacants un panel d’outils et d’informations. Ils peuvent ainsi savoir comment profiter de réductions fiscales ou encore faire conventionner un bien vide… Des solutions qui ont fait leurs preuves puisqu’elles ont permis de remettre sur le marché locatif une cinquantaine de biens en seulement six mois.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers