Logement en Ile-de-France : les cadres souhaitent des quartiers mixtes

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Selon un sondage Ifop réalisée pour le Société Foncière Lyonnais (SFL), 80% des cadres jugent que leur lieu de travail a un impact sur leur motivation. Ils souhaiteraient ainsi allier logement en Ile-de-France et bureaux pour en faire des quartiers mixtes agréables à vivre et à travailler. Explications.

L’impact du lieu de travail sur le salarié

Lorsque les cadres de Paris et de la petite couronne sont interrogés sur leur cadre de travail, huit sur dix affirment le rôle majeur de ce dernier dans leur motivation mais pas seulement. Les locaux influenceraient également leur bien-être à 90%, leur travail en équipe à 84%, l’image de l’entreprise à 81% ou encore l’attractivité pour les futurs candidats à 73%.
C’est ainsi que les cadres parisiens préfèrent en large majorité exercer dans des quartiers mixtes incluant bureaux, commerces et logement en Ile-de-France.

Quartiers mixtes : les chiffres de l’enquête

Au total, ce sont 85% des dirigeants interrogés et 72% des cadres qui se prononcent en faveur d’une implantation dans un quartier mixte à l’inverse d’un secteur composé principalement de bureaux. Ils souhaiteraient donc mêler logement en Ile-de-France et cadre de vie. Il faut dire qu’une telle situation peut revêtir des aspects pratiques puisque 78% des femmes contre 65% des hommes accordent une importance particulière au temps de trajet quotidien.


Les quartiers mixtes favorisent l’implantation des salariés à proximité de leur lieu de travail.


Autres chiffres, ceux de la présence de commerces à proximité du lieu de travail : 43% des femmes et 31% des hommes la juge importante.


Globalement, en Ile-de-France, les cadres se disent satisfaits à 80% de leurs bureaux et notamment ceux exerçant dans le 8ème, le 9ème, le 16ème et le 17ème arrondissements. Ils privilégient en effet « des locaux plus petits, situés dans Paris » plutôt que « plus spacieux ».


Avec une moyenne de 34 minutes de trajet travail-domicile, les Franciliens passent deux fois plus de temps dans leur voiture ou dans les transports en commun que le reste de la France. La volonté de quartier mixte est donc aisément compréhensible.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers