Crédit immobilier : 3 solutions en cas de refus

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Une grande majorité d’acheteurs a recours à un crédit immobilier pour financer son logement. Les clauses de nombre de transactions indiquent d’ailleurs la nécessaire obtention de l’emprunt pour que la promesse de vente soit valable. Mais dans certains cas, le particulier peut se trouver confronté au refus de son banquier. Que faire lorsque les portes de l’achat immobilier se referment ? Quelles sont les solutions dont dispose l’emprunteur ?

Solliciter un crédit immobilier ailleurs


La solution la plus courante lorsque l’on se voit refuser un crédit immobilier est de se tourner vers une autre banque. Tous les organismes ne demandent pas les mêmes conditions pour valider un dossier. Il est donc tout à fait possible qu’une banque ne le valide pas, alors qu’une autre sera plus compréhensive. Concrètement, il est possible de solliciter trois entités différentes pour l’obtention d’un crédit immobilier :


•    Les banques classiques qui demandent, le plus souvent, d’ouvrir un compte bancaire pour prêter et accorder des taux de crédit immobilier intéressants.
•    Les banques spécialisées qui s’adaptent à chaque profil d’emprunteur dans la limite des nécessaires garanties.
•    Les courtiers qui, grâce à leurs réseaux, ont pour mission de trouver l’organisme prêteur qui acceptera de financer l’achat aux meilleures conditions.

Le réexamen du dossier de crédit immobilier


Face à un refus, il est également possible de représenter son dossier au banquier qui l’a refusé. Il faut alors prendre le temps de revoir son financement pour faire en sorte que le dossier soit plus solide. On pense notamment à un apport personnel plus conséquent pour réduire le montant global du crédit immobilier et au remboursement d’éventuels arriérés de crédit (crédits à la consommation notamment)

Faire appel aux aides au financement


Les emprunteurs qui se voient refuser un crédit immobilier peuvent enfin solliciter des aides au financement. Il peut s’agir du PTZ+ (prêt à taux zéro), du prêt action logement, des APL, des prêts aidés…


Les collectivités locales sont également en mesure d’aider les particuliers à obtenir leur crédit immobilier. Comment ? Grâce à des dispositifs spécifiques à chacune d’elles. Il faut ainsi se renseigner auprès des collectivités de sa ville ou région pour déterminer l’aide qui correspond à son profil. Ces aides au financement peuvent ensuite être considérées comme un apport personnel par la banque. Encore une fois, elles viennent diminuer le montant à demander à la banque. L’organisme prêteur est alors davantage susceptible de financer le projet immobilier.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers