Offres spéciales sur une sélection de programmes neufs jusqu'au 31 août 2024 !!! Profiter des Promos du moment !
Menu

Arnaque immobilière et location : 4 conseils pour ne pas se faire avoir

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Il y a quelques années, la fille de François Hollande et Ségolène Royal a été victime d’un propriétaire peu scrupuleux. Après avoir versé 2 400 euros pour un logement à louer, le bailleur fantôme n’a plus jamais donné signe de vie. Un cas médiatisé en raison de la personnalité délestée, mais qui est loin d’être isolé. La mésaventure arrive plus souvent qu’on ne le pense à de futurs locataires peu méfiants. Suivez le guide pour ne pas risquer cette arnaque immobilière !

Comment repérer une arnaque à la location ?

Éviter l’arnaque immobilière en ne payant rien à l'avance

Voici un principe simple de la location : on ne verse pas d’argent avant d’avoir les clés du logement. Si un propriétaire demande une avance, des arrhes ou encore un acompte, il y a des chances de ne jamais revoir la couleur de son argent. Et si le bailleur fait pression en mentionnant une importante demande pour sa location, un bon conseil : allez voir ailleurs ! Vous pourrez commencer à payer caution et loyer une fois le bail signé et remis en main propre.

Éviter l’arnaque immobilière en décelant les loyers trop bas

Ce qui est trop beau pour être vrai l’est très certainement ! Ainsi, un loyer affiché en dessous du prix du marché doit alarmer. Dans le cas d’une arnaque immobilière, le loyer est généralement plus bas de 100 ou 200 euros, assez pour attirer, mais trop peu pour susciter une méfiance de tous les instants.

Éviter l’arnaque immobilière en fuyant les mandats cash

Un propriétaire-bailleur peut très bien vivre à l’autre bout de la France et donc, ne pas pouvoir être présent à toutes les visites. Mais il faut, dans la mesure du possible, fuir les mandats cash et les envois de paiement à l’étranger. L’arnaque peut être détectée par une annonce immobilière et des échanges de mail remplis de faute d’orthographe, par un discours sans continuité…

Éviter l’arnaque immobilière en glanant des informations sur le logement

Certaines arnaques immobilières consistent à proposer des logements qui n’existent pas. Lorsque le propriétaire est absent, le potentiel locataire peut lui poser un maximum de questions sur le bien : date d’achat, quartier, adresse exacte… Avoir l’adresse permet même de se rendre sur les lieux et de vérifier que l’appartement ou la maison existe.

Quelles sont les arnaques à la location les plus courantes ?

Il existe plusieurs types d'arnaques à la location. La plus courante est l'usurpation d'identité du propriétaire. L'escroc se fait passer pour le propriétaire du bien et encaisse des acomptes sans jamais donner suite.

Une autre arnaque fréquente est la fausse annonce. L'escroc publie une annonce pour un logement qui n'existe pas ou qui n'est pas à louer.

Enfin, l'arnaque à la location par une tierce personne est aussi très répandue. Dans ce cas, une personne se présente comme un intermédiaire qui s'occupe de la location pour le compte du propriétaire. Elle demande souvent un paiement avant même la visite du logement.

Qui contacter en cas d'arnaque à la location ?

Si vous êtes victime d'une arnaque à la location, le premier réflexe à avoir est de contacter les autorités compétentes.

  • Dépôt de plainte : vous pouvez porter plainte en vous rendant dans un commissariat de police ou une gendarmerie. Vous pouvez aussi adresser un courrier au procureur de la République.

  • Signalement en ligne : si l'arnaque a été commise sur internet, il est possible de signaler l'escroquerie sur la plateforme PHAROS mise à disposition par le gouvernement français à cette adresse : www.internet-signalement.gouv.fr.

  • Assistance juridique : si votre contrat d'assurance habitation inclut une assistance juridique, n'hésitez pas à y recourir pour obtenir des conseils et être accompagné dans vos démarches.

  • Info Escroqueries : vous pouvez également appeler le service Info Escroqueries au 0811 02 02 17.

 

D'autres démarches peuvent être envisagées en fonction de la situation, comme la conciliation auprès d'un tiers en cas de litige.

Les bonnes pratiques pour éviter les arnaques à la location d'un appartement ou d'une maison

Comment savoir si une annonce de location est fiable ? Arnaque ou pas ?

La fiabilité d'une annonce de location peut être évaluée grâce à plusieurs indicateurs.

  • La cohérence du loyer avec les prix du marché est un premier élément. Un loyer trop bas par rapport aux tarifs habituels dans le quartier doit susciter la méfiance.

  • La qualité de l'annonce est également un indicateur : des photos floues, une description vague ou trop parfaite peuvent traduire une arnaque.

  • Le comportement du propriétaire ou de l'agence est aussi un élément à prendre en compte. Si le propriétaire refuse de vous rencontrer en personne ou insiste pour que vous payiez avant la visite, il s'agit probablement d'une arnaque.

  • L'utilisation d'un service de paiement sécurisé est également recommandée.

  • Enfin, il est essentiel de vérifier l'existence du bien avant de s'engager. Vous pouvez par exemple demander l'adresse exacte et vérifier sur place ou via des outils en ligne que le logement existe réellement.

Faut-il envoyer le dossier de location avant la première visite ? 

L'envoi du dossier de location avant la première visite peut représenter un risque d'arnaque. Sans voir le mal partout, il faut rester prudent car certaines personnes malveillantes peuvent utiliser vos documents pour une usurpation d'identité. Mais nuançons : il est fréquent que des propriétaires honnêtes demandent le dossier de location avant de visiter pour gagner du temps.

  • Première règle : ne jamais envoyer d'argent avant la visite.
  • Deuxième règle : ne pas partager vos documents personnels avant la visite.
  • Troisième règle : toujours se renseigner sur le propriétaire ou l'agence en question.

 

Il est recommandé de fournir votre dossier uniquement après avoir effectué une visite effective du bien et de préférence, de remettre les documents en main propre.

Comment savoir si une sous-location proposée est une arnaque ?

Identifier une sous-location frauduleuse peut être difficile, mais il existe certains signaux d'alerte. Premièrement, la non disponibilité du sous-locataire à organiser une visite du logement en personne peut être suspecte. Deuxièmement, une demande de versement de fonds par des moyens non traçables tels que Western Union ou Toneo First doit vous alerter.

Troisièmement, méfiez-vous des sous-locations au loyer anormalement bas. Il est recommandé de vérifier le prix du loyer par rapport à ceux pratiqués dans le quartier.

Enfin, demandez à voir le contrat de location principal et l'autorisation du bailleur principal pour la sous-location.

Est-il possible pour un propriétaire de rédiger un faux bail de location ?

Oui, il est possible mais illégal pour un propriétaire de rédiger un faux bail de location. C'est une forme d'escroquerie qui peut avoir de graves conséquences juridiques, notamment des peines de prison et des amendes substantielles.

Un faux bail peut causer d'importantes perturbations et des dommages financiers pour le locataire trompé. Il est donc essentiel de toujours vérifier l'authenticité d'un bail avant de le signer. Des indices comme des erreurs grammaticales, des informations manquantes ou incorrectes, ou l'absence de signature du propriétaire peuvent signaler un faux document. Pour se prémunir contre ce genre de fraude, il est recommandé d'utiliser des services de location reconnus et de faire appel à un professionnel pour examiner le contrat de location.

Aucune signature de bail si vous n'êtes pas sûr de la fiabilité de votre interlocuteur ! 

Arnaque à la location : attention à l'usurpation d'identité !

L'usurpation d'identité dans le cadre d'une location immobilière est une forme d'arnaque de plus en plus répandue. Les escrocs profitent de la nécessité pour les candidats locataires de fournir un certain nombre de documents pour constituer leur dossier. Ces documents contiennent souvent des informations personnelles sensibles, qui peuvent être utilisées pour usurper l'identité de la victime.

Les fraudeurs peuvent par exemple utiliser une fausse annonce de location pour recueillir ces informations. Ils demandent aux candidats de leur envoyer leur dossier de location avant même la visite du logement, ce qui leur permet d'obtenir des copies de leurs pièces d'identité, fiches de paie, relevés bancaires, etc. Une fois en possession de ces documents, ils peuvent les utiliser pour commettre des fraudes en tous genres.

Il est donc essentiel d'être extrêmement vigilant lorsque vous transmettez des informations personnelles dans le cadre d'une recherche de location. Voici quelques recommandations pour vous protéger contre ce type d'arnaque :

  • Favorisez la remise des documents en main propre. Si ce n'est pas possible, assurez-vous d'utiliser un moyen sécurisé pour les transmettre.
  • Soyez attentif aux signaux d'alarme. Une annonce au loyer anormalement bas, un propriétaire qui refuse de vous rencontrer en personne, une demande de paiement avant la visite sont autant de signes qui doivent vous alerter.

 

Agence immobilière, site spécialisé, PAP... Quels sont les canaux et supports fiables pour trouver une location en directe et éviter les arnaques ?

Pour trouver une location en directe et éviter les arnaques, plusieurs canaux et supports fiables existent.

  • Les plateformes de location sécurisées : des sites tels que SeLoger ou PAP proposent des annonces vérifiées et un processus de location transparent et sécurisé. Ils offrent notamment un service de validation des dossiers de location, comme le label DossierFacile chez PAP.

  • Les agences immobilières : bien qu'elles prélèvent une commission, elles offrent un service professionnel et sécurisé. Les annonces sont vérifiées et le processus de location est réglementé.

  • Les réseaux sociaux : de nombreux groupes dédiés à la location existent sur les réseaux sociaux. Il est toutefois nécessaire de rester vigilant et de vérifier les informations fournies par le propriétaire.

 

Quels sont les documents qu'un propriétaire peur demander à son futur locataire ?

Dans le cadre d'une location, un propriétaire est en droit de demander certains documents pour évaluer la solvabilité et la fiabilité de son futur locataire. Ces documents peuvent varier selon les cas, mais ils doivent respecter un certain cadre légal pour éviter des demandes abusives.

Parmi ces documents, on retrouve généralement :

  • Les 3 derniers bulletins de salaire pour justifier d'un revenu stable,
  • Un justificatif de versement des indemnités de stage si le locataire est étudiant,
  • Un extrait Kbis pour les entrepreneurs,
  • Un justificatif de domicile récent.

 

Toute demande de documents non inscrits dans cette liste peut être considérée comme illégale. Il est aussi important de noter que ces documents doivent être remis en main propre ou via un moyen sécurisé pour éviter les risques d'usurpation d'identité.

 

Pour aller plus loin : comment repérer une arnaque à la location saisonnière, sur Airbnb par exemple ?

Sur Airbnb, plateforme de location utilisée dans le monde entier, il convient d'être vigilant, certaines arnaques ont lieu directement sur la plateforme ou en utilisant son image. Voici quelques astuces pour les repérer :

  • Examinez le profil de l'hôte : un profil peu renseigné ou avec de mauvais avis peut être un signe d'arnaque.

  • Ne payez jamais en dehors de la plateforme : Airbnb ne demande jamais de paiements par e-mail.

  • Soyez attentif aux annonces dupliquées : si vous voyez le même logement à des prix différents, méfiez-vous.

  • Evitez les demandes de paiement urgentes : si un paiement rapide vous est demandé sous peine de voir votre réservation annulée, il s'agit probablement d'une arnaque.

  • Faites confiance à votre intuition : si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c'est probablement le cas.

 

Pour une location longue durée classique, pour louer un bien sur Airbnb dans une grande ville, pour une location saisonnière, quels sont les éléments qui vous mettent la puce à l'oreille quant à une possible arnaque ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
896 avis clients