Offres spéciales sur une sélection de programmes neufs jusqu'au 31 août 2024 !!! Profiter des Promos du moment !
Menu

Investissement immobilier : acheter ou louer le logement de ses enfants étudiants ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Quand les enfants partent de la maison pour faire leurs études, se pose la nécessaire question du logement. Pendant un an, deux ans, quatre ans, cinq ans… les parents vont devoir assumer le loyer d’un appartement étudiant. Mais est-ce vraiment la meilleure option ? Avez-vous pensé à acheter un bien pour réaliser un investissement sur le plus long terme ?

Investissement immobilier ou location : le coût de la location

Une récente enquête de Locservice.fr met en avant que 53% des étudiants recherchent pour se loger un studio indépendant dans le parc immobilier privé. Une location qui revient en moyenne à 477€/mois dans l’hexagone pour une superficie de 24m². Mais les loyers font le grand écart en fonction de la ville choisie pour étudier. Ainsi, à Brest, Saint-Étienne ou Limoges, il faut compter 350€/mois contre 600€/mois en Ile-de-France voire 800€/mois à Paris intra-muros !

Pourquoi investir dans un logement étudiant ? Les avantages

Avec de tels loyers, les parents sont en droit de se poser la question : n’est-il pas plus judicieux de réaliser un investissement immobilier pour loger ses enfants ? Le spécialiste du courtage In&Fi Crédits affirme qu’acheter sur le long terme est dans tous les cas un pari gagnant et ce, dans toutes les villes de France ou presque.

Quel type d'investissement pour loger son enfant étudiant ?

Faire l’acquisition d'une petite surface, d’un studio ou d’un T1 par exemple, permet de ne pas payer de loyer, de ne pas dépenser de l’argent « dans le vide » tous les mois. La donne est d’autant plus vraie si les enfants envisagent de longues études universitaires. Le directeur général d’In&Fi Crédits estime que les loyers atteignent parfois un tiers voire la moitié du prix d’achat d’un bien si l’étudiant réalise un Master (Bac+5). Une fois le cursus universitaire terminé, il est alors possible de le mettre sur le marché locatif pour s’assurer une rente pérenne.

Si le mécanisme est vrai dans toutes les villes de France ou presque, il n’en reste pas moins que certaines sont plus rentables que d’autres. Selon In&Fi Crédits toujours, Lille est celle qui autorise aujourd’hui le meilleur rendement suivi par Grenoble et par Marseille.

Comment investir dans un logement étudiant ?

Comment acheter et investir dans une résidence étudiante ? L'achat d'un appartement en résidence de services est-il intéressant ? Les avantages

Une résidence de services étudiante est un type de logement spécialement conçu pour les étudiants, offrant des installations et des services adaptés à leurs besoins spécifiques. Ces résidences sont généralement situées à proximité des campus universitaires ou des structures d'enseignement supérieur, en facilitant ainsi l'accès pour les étudiants.

Voici quelques caractéristiques à retenir concernant les résidences de services étudiantes :

1. Logements meublés : les logements proposés dans une résidence de services étudiantes sont meublés, permettant aux locataires de s'installer facilement sans avoir à acheter de mobilier supplémentaire.

2. Services inclus : les résidences de services offrent une gamme de services inclus dans le loyer, tels que la sécurité 24h/24, la lingerie, l'accès à Internet, le chauffage, l'eau chaude, la maintenance des espaces communs... Une liste non exhaustive.

3. Équipements communs : les résidences de services étudiantes proposent des équipements communs pour les résidents, tels que des salles de sport, des salles d'étude, des salles de jeux, des espaces de détente, des buanderies, etc.

4. Sécurité : la sécurité est généralement une priorité dans les résidences de services étudiantes, avec souvent la présence de systèmes de surveillance et de personnel de sécurité pour assurer la tranquillité des résidents.

5. Environnement propice aux études : ces résidences sont conçues pour offrir un environnement idéal pour la concentration de chacun, intégrant parfois des espaces de travail collaboratif ou des bibliothèques accessibles aux résidents.

6. Communauté étudiante : vivre dans une résidence de services étudiante donne également l'opportunité de faire partie d'une communauté étudiante dynamique, avec la possibilité de rencontrer d'autres étudiants et de participer à des activités sociales et culturelles organisées dans la résidence.

En résumé, une résidence de services étudiante a pour objectif de proposer un logement pratique, sécurisé et confortable pour les étudiants, tout en offrant des services et des équipements qui facilitent leur vie quotidienne et leur expérience universitaire.

Autant de bons points qui rendent ce type de placement intéressant pour les investisseurs qui répondent parfaitement à la demande locative de leur cible. 

LMNP, loi Pinel, déficit foncier... Quels sont les dispositifs qui permettent d'investir dans une résidence de services étudiante ou dans un logement classique destiné aux étudiants ?

Pour investir dans une résidence étudiante en bénéficiant d'avantages fiscaux, plusieurs dispositifs peuvent être envisagés en France en fonction de votre profil investisseur. Voici quelques-uns des principaux mécanismes fiscaux qui peuvent être utilisés pour investir dans ce type de bien immobilier :

1.  La loi Pinel et la loi Pinel Plus (+) : ces dispositifs de défiscalisation offrent des incitations fiscales pour l'investissement dans des logements neufs ou rénovés destinés à la location. La principale ? Une belle réduction d'impôts allant jusqu'à 63 000€ dans le cas de la loi Pinel Plus (+). Bien que ces dispositifs soient principalement axés sur les logements classiques, il est tout à fait possible de les louer ensuite à des étudiants sous le sceau d'un bail vide, à condition évidemment de respecter les plafonds de loyer et les plafonds de ressources des locataires fixés.

2. Le statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) : il permet de bénéficier d'avantages fiscaux portant sur les revenus locatifs issus de la location meublée. Les résidences de services étudiantes, étant généralement louées meublées, peuvent être éligibles au statut LMNP. Cela permet de bénéficier d'un régime fiscal avantageux, notamment en amortissant le prix d'achat du bien et en déduisant certaines charges liées à la location.

3. Le déficit foncier : Si le bien immobilier nécessite des travaux de rénovation ou de réhabilitation, il peut être possible de bénéficier du régime du déficit foncier. Cela permet de déduire les charges liées aux travaux (hors intérêts d'emprunt) du revenu foncier, amenant une réduction d'impôt sur le revenu. Cette option peut être intéressante pour les investissements dans des résidences étudiantes qui nécessitent des travaux de rénovation ou dans les résidences étudiantes neuves.

Bon à savoir : attention, le dispositif Censi-Bouvard n'est plus disponible sur la scène immobilière. Pour aller plus loin : Suppression du Censi-Bouvard : quelles sont les alternatives pour un investissement locatif meublé ?

Avant de choisir un dispositif fiscal pour investir dans une résidence étudiante ou dans un appartement locatif classique, il est recommandé de se rapprocher d'un expert en immobilier pour évaluer vos besoins, vos objectifs et votre situation fiscale personnelle, ainsi que pour vous assurer de respecter toutes les conditions et les exigences légales. 

Contactez votre expert Médicis Immobilier Neuf dédié pour analyser votre profil de propriétaire investisseur et lancer votre projet ! 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
890 avis clients