Eco-habitat : quand les ordinateurs servent de chauffage

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Des ordinateurs en lieu et place du chauffage ? Des logements chauffés gratuitement grâce aux nouvelles technologies ? Bienvenue dans une nouvelle ère, celle de l’éco-habitat du futur. Direction Paris pour découvrir la rénovation d’un ensemble de 79 logements qui met le cap sur les économies et sur le respect de l’environnement grâce à une solution technologique innovante. Une green actualité immobilière insolite qui pourrait se multiplier très largement dans le futur.

Zoom sur le projet d’éco-habitat de la Ville de Paris

En collaboration avec le bailleur social Elogie-Siemp, la Ville de Paris a décidé de mener de bout en bout une rénovation énergétique hors-du-commun. Un immeuble entier est désormais chauffé grâce à des ordinateurs, vous l’avez compris. Entre préoccupations environnementales et factures énergétiques allégées, comment ça marche ?


Le projet est rendu possible par l’entreprise Qarnot Computing, société française qui part du postulat que la chaleur des serveurs informatiques ne doit pas être perdue, mais bien utilisée pour chauffer les bâtis. La valorisation de cette denrée précieuse se fait grâce à une nouvelle technologie innovante, un radiateur-ordinateur prénommé QH-1. Pour faire simple, l’appareil est équipé de microprocesseurs et il est directement connecté à internet grâce à la fibre optique. Ce même appareil dispose d’une importante capacité de calcul utilisée par les entreprises de secteur bancaire, par différents instituts de recherche ou encore par des acteurs de l’imagerie 3D.


Plus il y a de calculs, plus les radiateurs-ordinateurs font grimper leur température. Résultat, les logements qui bénéficient de cette technologie hors-du-commun peuvent être chauffés. Il s’agit en quelque sorte d’un important centre de gestion de données matérialisé sous forme de nombreux radiateurs.


A la clé, la récupération de 99,8% de cette chaleur inutilisée, perdue même en temps normal, dite "chaleur fatale". Un équipement parfaitement vertueux pour l’environnement qui est également en test pour la production d’eau chaude sanitaire. Des appareils ont en effet été installés sur les chaudières de certains logements en France.

L’éco-habitat innovant au cœur de la capitale

Après étude, le radiateur-ordinateur a convaincu la ville de Paris et le bailleur social Elogie-Siemp. Les deux acteurs ont ainsi pris la décision de déployer 304 radiateurs innovants dans un immeuble social en rénovation du 11ème arrondissement. Leur objectif ? Permettre aux 79 appartements intégrés dans l’ensemble de réduire de moitié leurs consommations énergétiques.


Et pour que l’opération soit possible, la construction est métamorphosée : ses façades ont été ravalées, l’isolation thermique refaite et pensée par l’extérieur, les menuiseries intégralement changées, un système de ventilation créé, la toiture-terrasse refaite et végétalisée… Au final, le bâtiment est comme neuf et énergétiquement beaucoup plus performant.


La pièce-maîtresse de cette rénovation d’envergure est évidemment le radiateur-ordinateur. Et l’on peut sans retenue affirmer que le projet est couronné de succès : l’immeuble social accède en effet à deux classes énergétiques supérieures, à un DPE bien meilleur. "Nous souhaitions tout d’abord diminuer la consommation du bâtiment, mais aussi son empreinte carbone, en trouvant une alternative performante au chauffage tout électrique", affirme Yann Miginiac, directeur technique et réhabilitation de Elogie-Siemp. Succès dont pourrait s’inspirer les futures rénovations énergétiques de logements collectifs, à l’heure où la lutte contre les passoires thermiques est dans tous les esprits.

Quid du radiateur-ordinateur, innovation de l’éco-habitat

L’appareil conçu par Qarnot vaut la peine que l’on s’y arrête. Vous en avez compris le fonctionnement, mais vous ne savez pas encore tout. L’équipement est doté de plusieurs petites technologies qui font des émules. La radiateur-ordinateur est par exemple équipé de capteurs permettant de mesurer et de surveiller la qualité de l’air dans le logement et le taux d’humidité. Il dispose également d’une recharge pour les téléphones portables sans oublier la borne wifi qui permet aux locataires de se connecter gratuitement à internet.


Gadgets de domotique mais gadgets utiles, les nombreux atouts de l’appareil suscitent un vif intérêt. Ses vertus écologiques et énergétiques ont été mises en avant par le ministère de la Transition écologique, leur valant le Titre V "Système". Ce titre en poche, le radiateur-ordinateur respecte la totalité des contraintes édictées par l’actuelle réglementation thermique. Il est aussi intéressant de constater que la société Qarnot est en lien étroit avec les différentes collectivités territoriales, collectivités avec lesquelles l’entreprise met nombre de projets en place en Ile-de-France mais également en Vendée et dans la Métropole de Nantes.

Un éco-habitat qui fait des adeptes : la parole est aux occupants

Qui est plus apte à juger des objectifs atteints que les occupants eux-mêmes ? Les propos collectés au sein de l’ensemble sont révélateurs. Ainsi, Mme Trauttmann, locataire affirme "Je payais 150 euros d’électricité par mois avant les travaux et je devrais économiser près de 50% sur ma facture. L’isolation phonique et thermique est formidable : je n’ai pas allumé le chauffage plus de dix fois depuis qu’on m’a installé ces radiateurs, en octobre dernier. Et la température de mon logement ne descend jamais en-dessous de 22 degrés !"


Et les locataires ont des raisons de se réjouir. Il se pourrait, à terme, que leurs factures énergétiques tendent encore à baisser. L’idée est en effet de parvenir à la gratuité du chauffage, "Un bel exemple d’écologie sociale"comme l’explique l’adjoint à la Mairie de Paris en charge du Logement, Ian Brossat. En effet, la société Qarnot propose aux occupants le remboursement du montant de l'électricité lié au chauffage. Comment ? En mettant en avant la puissance informatique de ses radiateurs-ordinateurs auprès de ses entreprises partenaires et clientes. Affaire à suivre dans les prochains mois quant à la promesse de la gratuité complète du chauffage.

Les initiatives d’éco-habitat se multiplient

L’actualité immobilière nous apporte fréquemment les nouvelles d’un projet d’éco-habitat en passe de voir le jour. Les préoccupations environnementales sont en effet dans tous les esprits. À Paris toujours, une résidence sociale de 14 appartements dans le 15ème arrondissement a été isolée avec un matériau insolite, des bottes de paille. Une grande première dans la capitale. Engagée par le bailleur social Paris Habitat, cette rénovation énergétique a suscité un vif intérêt. Le matériau généralement utilisé pour les programmes immobiliers neufs en France ou pour les maisons individuelles a permis d'isoler les murs pignons de l'ensemble sociale par l'extérieur. Dans une volonté écologique et économique toujours, la paille a été collectée auprès d'un agriculteur de Seine-et-Marne. Un modèle de circuit court !


Il faut dire que la paille est un isolant hors-pair. Conservant la chaleur en hiver et la fraîcheur en été, elle permet un exceptionnel confort énergétique toute l'année. Ce matériau biosourcé est également très présent en France, lui annonçant un bel avenir dans le domaine de la construction écologique.


Avez-vous connaissance de projets d'éco-habitat innovants dans votre ville ? Lesquels ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers