Ville durable : Pontevedra, une ville sans voiture

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Parmi les villes durables exemplaires, découvrons aujourd'hui Pontevedra, localité espagnole qui a fait le pari de supprimer toutes les voitures (ou presque) de son espace public. Après une réflexion majeure sur la place des parkings et des stationnements dans la cité, la ville a réussi cet incroyable prouesse que celle de rendre les rues et ruelles aux piétons. Zoom sur un exemple de transformation réussi pour cette ville sans voiture.

Un air de meilleure qualité dans la ville durable de Pontevedra


Depuis 1999, les émissions de CO² ont diminué de 15% en France. Sur cette période, ces mêmes émissions sont en baisse de 61% à Pontevedra, ville du nord-ouest de l'Espagne. Les 84 000 habitants respirent aujourd'hui beaucoup mieux !


Mais comment une telle prouesse environnementale a-t-elle été rendue possible ? Cette amélioration considérable est tout simplement le fruit d'une drastique diminution des véhicules motorisés sur son territoire. Une mesure radicale qui a fait ses preuves mais qui a évidemment des détracteurs. Les défenseurs des trajets en voiture en premier lieu mais également les autres, ceux qui pointent du doigt les émissions de CO² rejetées par les transports aériens par exemple.

Pontevedra, une ville durable attractive


La politique "anti-voitures" menée par la municipalité a donc pour principal avantage de proposer une ville durable dans laquelle les habitants respirent à plein poumon. Mais ce n'est pas tout. Positive conséquence de cette ligne de conduite, Pontevedra a attiré 12 000 habitants supplémentaires depuis que les véhicules motorisés ont délaissé le centre-ville. Le cœur de ville rendu aux piétons est donc plus dynamique et plus attractif.


Mais attention, la dénomination de "ville sans voitures" n'est pas tout à fait exacte. En effet, la circulation dans Pontevedra n'est pas totalement interdite. Seul le centre-ville historique n'est plus accessible aux véhicules motorisés. Chaque autre zone fait l'objet de règles particulières et, logiquement, les véhicules d'urgences peuvent accéder à la totalité de la ville.


D'autres véhicules sont également autorisés à circuler dans Pontevedra à savoir les véhicules des services publics, les taxis, les livreurs ou encore les riverains qui possèdent un garage.

Réfléchir au stationnement pour une ville durable et non polluante


Autre fait marquant, Pontevedra ne compte aucune place de stationnement dans son cœur de ville. À la clé, plus de déplacement au centre en voiture et surtout, la suppression du temps passé à chercher une place, facteur majeur de pollution atmosphérique.


Cela vous est sûrement arrivé et cela arrive à des milliers d'automobilistes chaque jour, de tourner et tourner encore pour trouver une place pour se garer. Mis bout à bout, ces tours et ces détours sont un vrai problème pour l'environnement.


Pour pallier ce problème, certaines startups sont à l'œuvre. Comme pour trouver un emplacement de vélo partagé ou de voiture électrique, une application permet de visualiser les places de parking disponibles dans le secteur. Les outils les plus élaborés sont pour l'heure Zenpark et ParkingMap. Les avez-vous déjà utilisés ?


Pour parvenir à ce statut de ville durable "sans voiture", Pontevedra a donc supprimé les parkings en cœur de ville de manière progressive. Ils ont été remplacés par des stationnements souterrains situés en ceinture péri-urbaine. Quelques 20 années après cette mise en place, les citadins sont 67% de moins à utiliser leur voiture pour se rendre en ville. Alors que la piétonnisation du centre-ville a été actée en 1999, il aura donc fallu un peu de temps pour parvenir aux objectifs finaux.


Remarquable équipement, si vous vous promenez dans Pontevedra, ne manquez pas les "Metrominutos", des plans de la ville qui renseignent les piétons sur les temps et distances nécessaires entre les différents points d'intérêt de la ville. Une habitude à prendre et un nouveau mode de vie plus calme, durable et respirable pour les habitants.


Pensez-vous que ce modèle de ville "sans voiture" peut se généraliser ? Les grandes villes pourraient-elles adopter ce modèle selon vous ?

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers