Le défi : -50% de gaz à effet de serre en Norvège

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
La Norvège s'est lancé un défi de taille : diminuer de moitié ses émissions de gaz à effet de serre au cours des dix prochaines années. En 2030, le pays devra afficher un niveau de gaz à effet de serre bien inférieur à celui observé à l'heure actuelle. Zoom sur la mesure annoncée par le ministre norvégien du Climat et de l'Environnement, Sveinung Rotevatn le 7 février 2020.

Des engagements climatiques drastiques


La Norvège s'engage dans la voie vertueuse de la préservation de l'environnement en dévoilant ses nouveaux objectifs. Le ministre de l'environnement a donc annoncé début février une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 50 voire 55% en seulement dix ans. Le pourcentage a ainsi été revu à la hausse puisque l'objectif auparavant fixé était de 40% à l'horizon 2030. "La décision d'aujourd'hui est un pas important vers une transition verte. La Norvège est le premier pays occidental à annoncer à l'Organisation des Nations unies (ONU) des objectifs climatiques renforcés", a affirmé Sveinung Rotevatn.

La Norvège, un pays vertueux en matière d'écologie et d'émissions de gaz à effet de serre


La Norvège se place aujourd'hui en tête des pays producteurs d'hydrocarbures au niveau de l'Europe mais également de l'Ouest. Le pays compte également une concentration importante de voitures électriques par habitant, la plus grande d'Europe.

Mais en 2018, la Norvège affichait encore un pourcentage d'émissions de gaz à effet de serre de 1,1% supérieur à son niveau de référence établi en 1990. Le pays a donc décidé de prendre les choses à bras le corps et affirme s'inscrire dans une vertueuse dynamique écologique. La Norvège entend même devenir un modèle, entraînant avec elle les pays de l'Union européenne (à laquelle elle n'appartient pas).

Des objectifs écologiques actualisés


Les objectifs affichés par la Norvège sont en corrélation avec ceux du Green Deal, un projet soutenu par la présidente de la Commission européenne, Ursula van der Leyen. Il faut également souligner que les pays du monde entier ont des lignes conductrices à respecter. Le 4 novembre 2016 est entré en vigueur l'Accord de Paris. Il oblige les pays signataires à diffuser leurs objectifs climatiques tous les cinq ans. Des objectifs qui doivent évidemment être actualisés.
 
Pour l'heure, les pays du globe sont mauvais élève. Seuls le Suriname, le Chili, Les îles Marshall, la Moldavie et la Mongolie ont d'ores et déjà soumis les leurs. La Norvège s'inscrit donc dans leur lignée, en espérant qu'elle réussisse à entraîner d'autres pays dans son sillage et à tenir ses objectifs en matière de réduction des émissions des gaz à effet de serre.  
 
Avez-vous des idées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans notre pays ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers