La mobilité électrique au cœur de la Smart City

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que la Smart City est un terme devenu courant, ses origines datent d’il y a des dizaines d’années maintenant. Mais c’est en 2005 que Bill Clinton parlait pour la première fois de « Smart Cities », lors d'un défi lancé par sa fondation à Cisco. Avec l’apparition de ce terme, un panel de nouveaux enjeux, de plus en plus plébiscités et de plus en plus présents. Des enjeux environnementaux mais également sociétaux, sociaux et urbains. Parmi les préoccupations majeures, la mobilité dans la ville intelligente et notamment la mobilité électrique. On vous explique.

L’importance des transports dans la Smart City


Si les transports sont intégralement repensés, si la mobilité électrique et durable est à l’ordre du jour, c’est avant tout car les transports en commun émettent plus du quart du CO2 mondial. Sur fond de réglementations et d’accord de Paris sur le climat pour contenir le réchauffement climatique, les villes ont donc la volonté (ou sont obligées) de faire évoluer leur mode de fonctionnement. Le secteur des transports est le plus impacté par ces changements d’orientation. La solution à l’honneur ? La mobilité électrique, que cela soit pour les transports en commun ou pour les véhicules personnels. La Smart City doit donc adapter ses infrastructures à ces nouveaux usages, à ces nouveaux et essentiels modes de « consommation » des infrastructures urbaines.

La mobilité électrique dans la Smart City pour minimiser le réchauffement climatique


Les réglementations émergentes et les politiques nationales démontrent aujourd’hui une forte volonté de se diriger vers la mobilité électrique. L’enjeu n’est pas de savoir si oui ou non les usagers vont adopter les véhicules électriques et si la filière est porteuse mais bien de trouver des solutions pour que chacun s’approprie ce type de mobilité.


Le problème ? Les constructeurs sont dans les starting-block, les nouveaux véhicules émergent, les transports en commun électriques prennent leur place mais les infrastructures du réseau sont encore largement insuffisantes, dans la Smart City comme ailleurs. Ainsi, brancher sa voiture électrique sur une prise lambda ne révèle pas le plein potentiel de cette branche qui permettrait cependant de contenir considérablement le réchauffement climatique.


Mais la Smart City a conscience de ces enjeux et du développement toujours plus important de la mobilité électrique. Pour appuyer cette nécessaire adaptation, les données de la multinationale Blackrock sont révélatrices : les ventes de véhicules électriques devraient passer de 1,1 million aujourd’hui à 60 millions en 2040 (source juillet 2018).


Selon la RTE, la France devrait compter 8,3 millions de véhicules électriques et/ou hybrides en 2035.


Pour faire face à cette transition majeure, les villes intelligentes ont donc tout intérêt à miser sur l’implantation massive des bornes de recharge et plus encore. Dans sa réflexion globale sur la mobilité intelligente (dont la mobilité électrique fait partie), la Smart City commence à intégrer un vaste écosystème d’acteurs en commençant par les constructeurs, mais également les promoteurs immobiliers, les équipementiers ou encore les collectivités territoriales. Un travail conjoint qui ne peut se faire sans la participation de chacun pour être optimal. Les constructeurs seuls ne peuvent en effet rien faire si les infrastructures ne sont pas adaptées. Vous avez certainement déjà connu l’horripilant problème d’un équipement dont les piles se déchargeaient trop vite ? Même de dernière génération, sans batterie, impossible de faire fonctionner l’outil convenablement.

Des annonces majeures en faveur de la mobilité électrique


Du 19 au 22 mai dernier s’est tenue à Lyon la 32ème édition de l’Electric Vehicule Symposium aussi appelée EVS32. L’occasion pour le groupe EDF d’affirmer sa volonté de prendre la tête du Smart Charging en Europe. En 2018, il lançait déjà son plan de mobilité électrique. Un positionnement dont personne ne sera surpris. Cependant, EDF va devoir grandement accélérer le développement des solutions Smart Charging proposées. Nous en sommes encore actuellement à ses balbutiements.

Zoom sur le Smart Charging


Pour rappel le Smart Charging traduit par charge intelligente réunit l’ensemble des technologies qui permettent de maximiser la charge et de réduire la décharge d’un véhicule électrique. Le Smart Charging répond à un triple enjeu : la charge efficace des véhicules électriques, environnemental et économique. C’est le cas notamment des bornes intelligentes qui utilisent tout à tour les panneaux photovoltaïques en direct, l’énergie stockée ou le réseau électrique pour recharger les véhicules.


La mobilité électrique s’invite dans la quotidien des particuliers et les infrastructures sont de plus en plus adaptées. Preuve en est, les navettes électriques qui se multiplient dans les Smart Cities comme des navettes autonomes pour relier le parc OL.


Que pensez-vous de la mobilité intelligente dans la Smart City ? Une réelle solution selon vous ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers