Les bienfaits du jardin thérapeutique

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

« Le jardin fait la Une ! » Articles, documentaires, émissions, projets mettent en avant cette activité bienveillante pour la santé. Depuis 16 ans, au moins de juin de chaque année, sont organisées par le Ministère de la Culture, les journées « Rendez-vous au jardin ». Cette année le thème « L’Europe des jardins » a enchanté 2 millions de visiteurs. Parcs d’agrément, jardins fleuris, jardins potagers, pourquoi une telle incitation et un tel engouement ? Savez-vous que le jardin constitue un environnement stimulant ? Reconnu comme moyen de soin, le jardin thérapeutique s'aménage dans les structures qui accueillent des personnes âgées, des personnes malades, des personnes handicapées.   Quels sont ses bienfaits et où sont-ils installés ?

Les bienfaits du jardin thérapeutique

 

Le jardin thérapeutique stimule la mémoire et les sens. C’est tout d’abord un lien avec la nature, créé depuis l’enfance, qui ressurgit à chaque promenade. La visite d’un jardin ou l’activité potagère fait remonter les souvenirs de moments partagés en famille, de gestes longtemps pratiqués dans le passé, y compris quand la mémoire devient défaillante. Le jardin est un lieu où tous les sens sont en éveil : la vue avec les couleurs et les formes des différents végétaux, l’ouïe avec les bruits des feuilles, des oiseaux, de l'eau qui coule, l'odorat aves les différentes odeurs des fleurs, des arbres, de la tonte, des champignons, des plantes aromatiques, le goût avec la dégustation de légumes et de fruits, le toucher des fleurs coupées, de la terre, des légumes cueillis.

Le jardin thérapeutique stimule le corps et l'esprit. L'effort physique que l'on déploie dans ce lieu pour désherber, semer, tailler, récolter mais aussi marcher entretient les muscles, les articulations et la mobilité. Le jardin marque les saisons et maintient un lien au temps, donne des repères : semis, germination, pousse des fleurs et des légumes, récoltes, chute des feuilles... Le jardin décline des activités variées de jardinage, de dégustation et d'observation. Il permet d'être à l'extérieur pour profiter de l'air, du soleil pour la vitamine D si précieuse pour le capital osseux. Le jardin thérapeutique favorise le lien social : dialogue avec les autres, travail en commun, entraide. Il développe le « prendre soin ». Il est un moyen de lutter contre le stress, l'isolement et de maintenir un certain équilibre.

L'aménagement d'un jardin thérapeutique

 

Dans différents types de structures comme les Ehpad, les maisons de retraite, les centres de soins et hôpitaux, les centres éducatifs, les centres pour autistes, les résidences pour personnes handicapées, de nombreux projets de jardins thérapeutiques ont vu le jour. L’aménagement du jardin thérapeutique peut prévoir une partie ordinaire pour les personnes valides et un jardin suspendu à hauteur des fauteuils roulants pour les personnes moins autonomes. Le jardin thérapeutique, outre la partie potager, peut être aménagé avec des bancs, des tables, des zones de promenades avec des sols stables, des espaces fleuris avec des herbes aromatiques, un étang, une fontaine, des nichoirs pour les oiseaux. Des parcours « découverte » ou « plus sportifs » proposent des promenades sous forme ludique où chacun reste libre et cultive son plaisir.  Tout est fait pour stimuler les sens et les émotions. Pour des patients atteints de la maladie d’Alzheimer par exemple, l’accès à l’extérieur a un effet bénéfique sur les troubles comportementaux.

Lors de la mise en place d’un projet de jardin thérapeutique sont associés les patients, les familles, les soignants pour connaître les capacités des futurs bénéficiaires, les besoins, les envies mais aussi les habitudes de vie. Chacun doit s’y sentir bien. La dimension esthétique est importante. Des évaluations régulières sont pratiquées pour connaître les ressentis et évaluer les bénéfices du jardin thérapeutique. Des ateliers encadrés des jardiniers, des ergothérapeutes, des animateurs sont organi-sés. Un moyen d’ouverture sur le monde et les autres. Les autres professionnels de santé utilisent également le jardin thérapeutique dans leur spécialité : les kinésithérapeutes pour la rééducation, les orthophonistes pour le langage, les psychologues pour réactiver la mémoire. Patients et équipe soi-gnante sont plus détendus. Le jardin thérapeutique complète l’offre de soins médicale et paramédi-cale.

Les jardins thérapeutiques sont source de bienfaits. Lieu d’agrément et de partage, le jardin thérapeu-tique maintient les capacités fonctionnelles, cognitives, l’autonomie, l’estime de soi, la relation à l’autre. Le jardin thérapeutique facilite la vie en collectivité, permet la créativité et procure du bien-être. Le jardin thérapeutique maintient dans la vie. Même si les effets pour certains sceptiques sont encore insuffisamment mesurables, le jardin thérapeutique est une autre manière de prendre soin à tel point qu’il devient un critère de sélection dans le choix d’une maison de retraite.

Vous ou un membre de votre famille a-t-il fait l’expérience d’un jardin thérapeutique ? Racontez-nous.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers