Paris compte désormais 67 quartiers durables hétérogènes

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’Ile-de-France accueille désormais 67 quartiers durables sur son territoire, ce qui représente un total de 3 200 hectares. Si tous sont labélisés et comptabilisent 110 000 logements écologiques, leurs aménagements et leurs superficies sont très différentes. Zoom sur ces écoquartiers d’avenir de la région parisienne.

Les différents labels des quartiers durables

 

Chaque quartier durable d’Ile-de-France dispose d’un label adapté au type d'écoquartier. En effet, certains ont obtenu le label francilien, d’autres le label national Ecoquartier ou encore le QIE, ancien label régional des nouveaux quartiers urbains (NQU).

Trois quartiers d’Ile-de-France possède même aujourd'hui la triple labellisation. Parmi eux : les Docks de Saint-Ouen (93), le Louvres-Puiseux (95) et L’Ancre de lune (77). Malgré leurs disparités, leurs rôles sont identiques :

  • Préserver les ressources naturelles et promouvoir la construction durable
  • Economiser l’énergie
  • Rationaliser les consommations
  • Diminuer les déchets
  • Améliorer la qualité de l’air et réduire les nuisances en se déplaçant autrement
  • Mieux vivre ensemble
  • S’inscrire comme un quartier dense et actif
  • Valoriser le patrimoine naturel et construit. 

Des surfaces très variables selon quartiers durables

 

D’après L’IAU, Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile-de-France, plusieurs différences liées aux superficies sont à noter. Celles-ci peuvent varier d’un hectare pour l’écoquartier de Fréquel-Fontarabie (Paris 20) à 337 hectares à Moulon en Essonne. Les tailles des futurs quartiers durables sont aussi variables, allant de 10 hectares à plus de 100 hectares. Un écart se creuse quant aux nombre de logements neufs implantés sur le territoire. Seulement 16 habitations neuves sont situées sur l’écoquartier de la Gendarmerie à Maisse en Essonne, contre 7 900 (en prévisions) sur celui d’Ivry-Confluence dans le Val-de-Marne.

Les types d’équipements et services diffèrent également selon les quartiers. Certaines localisations durables accueillent des bâtiments de grande envergure tels que le Tribunal de grande instance de Paris à Clichy-Batignolles. D’autres s’imposent grâce à une activité économique dynamique. C’est le cas du quartier Campus Grand Parc à Villejuif dans le Val-de-Marne où plus de 150 000 m2 de bureaux sont prévus à la construction afin de développer les biotechnologies.

Au total 37 écoquartiers sont installés dans la Métropole du Grand Paris. Ceux-ci couvrent les quatre grands départements d’Ile-de-France mais sont peu ou pas représentés dans les espaces ruraux. L’objectif de ces quartiers durables est de favoriser la construction de logements avec 113 000 habitations à prévoir dans les années à venir.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers